7.4 C
Munich
mardi, février 27, 2024

Michael Snyder: « Si vous n’avez pas de frontière, vous n’avez plus de pays… En termes d’immigration, l’Amérique vient d’atteindre un point de Rupture ! »

NOS SOLUTIONS

Si vous n’avez pas de frontière, vous n’avez pas de pays. Ce ne serait certainement pas une surprise de m’entendre dire que notre crise de l’immigration nous a amenés à « un point de rupture », mais ce ne sont pas mes mots. Comme vous le verrez ci-dessous, c’est ce que dit effectivement le maire de New York. Sous l’administration Biden, les vannes se sont ouvertes et de vastes hordes d’immigrants illégaux affluent chaque jour dans ce pays. La ville de New York, Chicago et d’autres grandes zones urbaines n’ont tout simplement plus assez de ressources pour prendre en charge les immigrants illégaux déjà arrivés, mais d’autres continuent d’affluer.

Ce tsunami d’immigrants qui traverse nos frontières est devenu si extrême que même CNN en parle maintenant …

Les trois chiens de Brian Silvas étaient généralement les premiers à l’avertir que de grands groupes de personnes entraient sur sa propriété du comté de San Diego. Il se réveillait à toute heure avec les aboiements incessants de Whisky, Soldier et Freedom. Aujourd’hui, le trio reste silencieux une grande partie de la nuit. Alors que les foules de migrants n’ont cessé de passer par là, il est devenu si courant que les chiens n’y prêtent plus attention.

« Ce pays s’est construit sur l’immigration. Cela me convient », a déclaré Silvas. « Mais pas comme ça. C’est ridicule. »

Silvas est plus que frustré et il a déclaré à CNN que s’il avait assez d’argent, il « construirait son propre mur ici ».

CNN a interviewé les propriétaires d’une autre propriété à environ huit kilomètres de là , qui affirment que tous leurs arbres ont disparu parce que des immigrants illégaux les ont tous abattus pour faire du feu au sein de leurs camps…

À environ huit kilomètres à l’est de la propriété de Silvas, le long de la même frontière sud, Jerry et Maria Shuster traversent une crise similaire. Sauf que les migrants qui y transitent ne font pas que traverser leur territoire : ils campent également. Des tentes, des vêtements jetés et des déchets sont éparpillés dans certaines parties de leur propriété de 17 acres. Plusieurs feux de camp brûlent la nuit alors que les migrants tentent de se réchauffer avec des températures proches de zéro, alors qu’ils se dirigent vers divers lieux de rassemblement du côté américain et attendent les fonctionnaires des douanes et de la protection des frontières américaines.

«(Mes arbres) ont tous disparu. Ils les coupent en morceaux et les mettent au feu », a déclaré Jerry Shuster, qui affirme qu’un groupe de migrants a détruit une clôture en bois sur sa propriété pour alimenter leur feu.

Avez-vous déjà imaginé que CNN publierait un tel article ?

Et CNN admet en fait que la plupart des immigrants illégaux « courent vers les autorités » une fois qu’ils atteignent le sol américain…

Pendant des années, les migrants qui traversaient illégalement la frontière vers les États-Unis fuyaient souvent les forces de l’ordre, mais aujourd’hui, une fois arrivés aux États-Unis, ils se tournent vers les autorités, selon les observateurs. Ils ont hâte d’être jugés, sachant qu’ils seront probablement libérés dans quelques jours en attendant des dates d’audience qui pourraient être dans des années.

Nos anciens agents de la patrouille frontalière fiers ont été transformés en agents du service client pour les demandeurs d’asile.

Au lieu d’appliquer nos lois, ils ont été relégués à faciliter une invasion systématique des Etats-Unis.

C’est exactement ce que veulent nos politiciens de gauche et nos ONG mondialistes, et en ce moment ils sont en train de gagner.

Les ONG mondialistes financées par l’argent de vos impôts aident à réinstaller les immigrants illégaux dans les communautés de toute l’Amérique. Dans de nombreux cas, ils sont en fait embarqués sur des vols intérieurs sans aucun document approprié …

La prochaine fois que vous serez emmerdé à l’aéroport par un agent de la TSA, regardez autour de vous. Vous pouvez très bien voir des ressortissants étrangers passer la sécurité sans les documents appropriés et au mépris de toutes les règles de la TSA. Alors que Joe Biden prétend que des millions d’envahisseurs en provenance de 150 pays sont un phénomène naturel, son administration utilise des organisations non gouvernementales financées par les contribuables pour en disperser des dizaines de milliers à travers le pays.

Cela ne peut pas continuer. Pourquoi les Républicains ne s’engagent-ils pas à y mettre un terme en refusant de financer un centime de plus dans ce projet à l’approche de l’échéance budgétaire ?

Dans d’autres cas, les immigrants illégaux sont transportés en bus.

Nos grandes villes sont déjà complètement débordées, mais les bus continuent d’arriver.

Là actuellement, la situation va déjà tellement mal dans Big Apple que le maire de New York, Eric Adams, a été contraint d’admettre que « nous avons atteint un point de rupture » …

Les maires démocrates de trois villes sanctuaires, Chicago, New York et Denver, ont averti que leurs zones métropolitaines approchaient rapidement d’un point de rupture en raison de l’afflux continu de clandestins venant de la frontière sud cette année.

« Nous ne pouvons pas permettre aux bus transportant des personnes ayant besoin de notre aide d’arriver sans avertissement à toute heure du jour et de la nuit », a déclaré le maire de New York Adams lors d’une conférence de presse à distance avec le maire de Chicago, Brandon Johnson, et le maire de Denver, Mike Johnston.

Adams a prévenu : « Pendant de nombreux mois, nous avons réussi à faire en sorte que l’on ne voit pas cette crise frapper nos rues, mais nous avons atteint un point de rupture. »

Mais s’ils ne peuvent pas se rendre dans les « villes sanctuaires » qui étaient autrefois désireuses de les accueillir, où sont-ils censés aller ?

Bien sûr, la vérité est que nous ne pouvons pas absorber tous les immigrants illégaux qui veulent venir ici.

Comme je l’ai évoqué hier, il y a désormais 49,5 millions de personnes qui ne sont pas nées aux États-Unis et qui vivent dans ce pays.

Certains sont ici légalement, mais beaucoup d’autres sont venus ici illégalement.

Il va sans dire qu’un grand nombre de ceux qui arrivent illégalement se lancent dans le trafic de drogue, le commerce du sexe et d’autres formes de crime organisé.

Et d’autres arriveront bientôt.

En ce moment, une caravane géante de « demandeurs d’asile » partie du sud du Mexique fait la une des journaux partout dans le monde, et les autorités mexicaines « escortent les groupes et assurent le contrôle des foules » …

Les autorités mexicaines ont renoncé à tout effort visant à contenir une nouvelle caravane de migrants arrivée cette semaine du sud du Mexique. Les autorités escortent actuellement les groupes et assurent le contrôle des foules.

Se faisant appeler Exode de la Pauvreté (Exodo de la Pobreza), la caravane, composée de plus de 6 000 migrants, a quitté la ville de Tapachula, au Chiapas, la veille de Noël. La caravane se dirige vers le nord. À différents moments du voyage, les migrants ont brandi une banderole avec le nom de la caravane et une croix blanche. Les membres du groupe ont déclaré publiquement que leur objectif était d’atteindre les États-Unis pour des raisons économiques.

Vous plaisantez j’espère ?

Nous sommes réellement envahis et le gouvernement mexicain facilite activement cette situation.

Les villes de toute l’Amérique sont remplies d’envahisseurs illégaux extrêmement désespérés, au moment même où nous entrons dans l’année électorale la plus chaotique de l’histoire des États-Unis.

Tout le monde peut voir que c’est la recette pour un chaos généralisé .

Nous sommes dans une situation très difficile, mais nos politiciens à Washington continuent de refuser de sécuriser nos frontières.

Source: theeconomiccollapseblog

A LA UNE

3 Commentaires

  1. ICESCO, ça vous dites quelque chose ? c’est le prolongement des accords de Strasbourg vers 1975 ou pépère-détail fleura le bon filon en 999.99%.
    Eh oui, pépère n’avait qu’une idée, se venger de de Gaulle libérant un peuple du sud et punir les français qui rejetaient son anti-s maladif, avec un seul mot bloquant ainsi toute formation politique saine depuis bientôt 40 ans…
    Et rien de tel que de nourir le rituel via la_moitier comptant double : anti-s et victuailles saignantes pour alibi .
    Un infâme étron, et c’est sa poissonnière qui finira le job en 27′ suite aux émeutes et consentira alors à la partition chérie des umps. Fin de la France jadis souveraine au plus tard en 2032. Amen le blé, poisonnière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥