1.2 C
Munich
jeudi, avril 25, 2024

« Face aux dettes… Attal va taxer plus ! Des vrais Mozart de la finance hahahahaha ! ». L’édito de Charles SANNAT

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Hahahahahahahahahahahahahaha. Qu’ils sont mauvais.

Mais qu’ils sont affligeants.

Plus je les écoute et plus ma culture familiale radicale-socialiste me revient en mémoire. Je me souviens de mon pépé, soldat de toutes les guerres les plus stupides qui déjà à l’époque ont ruiné notre pays. De l’Indochine (où le pépé avait rencontré des Américains, des « vrais amis » comme il disait) aux confins de l’Algérie il n’a rien compris à ce qu’on l’avait envoyé faire là-bas, bref, lorsque j’étais gamin, le pépé me citait le président Queuille.

Pour ceux qui ne connaîtrait pas ce sacré président « Henri Queuille est un homme d’État français, né le 31 mars 1884 à Neuvic (Corrèze) et mort le 15 juin 1970 à Paris. Membre du Parti radical-socialiste, plusieurs fois ministre sous la IIIe République, notamment à l’Agriculture, il fut trois fois président du Conseil sous la IVe République. » Voilà pour resituer le type, l’époque et le courant de pensée politique.

Dans radical-socialiste, il y a radical, et les radicaux-socialos, n’aimaient ni le désordre ni la feignantise, ni la médiocrité. Bref.

Queuille avait de sacrées formules, des formules truculentes qui vont comme des gants aux miteux qui nous « gouvernent ».

Par exemple…

« La politique, ce n’est pas de résoudre les problèmes, c’est de faire taire ceux qui les posent. »

Pour pouvoir taxer en paix, faire la guerre en paix, vous voler en paix, alors il faut d’abord faire taire ceux qui ne pensent pas comme votre politique. C’est la première étape. Elle est presque achevée.

Quand vous regardez les lois qu’ils font passer, de l’insulte ou de la diffamation… non publique !

« Art. 225-16-4. – La provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée est punie d’une amende de 3 750 euros.

« Est punie de la même peine la provocation non publique à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, vraie ou supposée, ou de leur handicap ainsi que la provocation non publique, à l’égard de ces mêmes personnes, aux discriminations prévues aux articles 225-2 et 432-7. (source ici)

Ou encore la nouvelle nouvelle loi sur l’outrage en ligne dont la définition est tellement large, que tout peut constituer un « outrage » terrible en ligne !

« Est puni de 3.750 euros d’amende et d’un an d’emprisonnement le fait […] de diffuser en ligne tout contenu qui soit porte atteinte à la dignité d’une personne ou présente à son égard un caractère injurieux, dégradant ou humiliant, soit crée à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante » (source ici)

Queuille disait aussi que…

« Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. » Citation que je n’ai jamais hésité à transformer en « il n’est pas de problème qu’un nouvel impôt ne finisse par résoudre ».

Par exemple, nous sommes menacés par des dégradations de notes souveraines par les agences de notation ?

Pas de problème.

Une nouvelle taxation et le risque disparaîtra.

La situation après sera pire, mais le problème immédiat aura été réglé par un nouvel expédient.

D’ailleurs Queuille disait sur les impôts…

« Toute réforme fiscale consiste à supprimer des impôts sur des choses qui étaient taxées depuis longtemps pour les remplacer par des nouveaux plus lourds, sur des choses qui ne l’étaient pas. »

Face aux déficits et la dette, l’idée géniale d’ATTAL ? Augmenter les « zimpots ». 

Voilà.

Attal a donc cette idée géniale et que personne n’avait jamais eu avant lui. Augmenter les zimpots.

Mais pas sur le Livret A parce que le Livret A cela ne fait pas assez rentier ! La bonne blague. Ils auraient bien taxé les plans d’épargne populaires, mais c’est réservé aux gens non imposables. Cela aurait fait désordre.

Mais pas sur l’assurance-vie. Il faut dire que ce sont les contrats d’assurance-vie avec les fonds en euros qui achètent la mauvaise dette française. Ce serait se tirer une balle dans le pied.

Mais pas les trop riches… ils peuvent partir ailleurs.

Alors que restera-t-il à taxer ?

Toujours les mêmes.

Les classes moyennes supérieures qui détiennent des biens immobiliers qu’elles ne peuvent pas délocaliser. Hahahahahahahahaha…. et donc une augmentation de l’IFI, l’impôt sur la fortune immobilière, une taxe de plus sur les revenus fonciers, sans oublier, bien évidemment, les impôts sur les successions qui finiront pour des questions de jûûûûûstice socialeuuuuuu et d’égââââlité par être augmentés. Hahahahahahahaha.

Des Mozart de la finance et de la carabistouille mais des miteux tout de même.

D’ailleurs, le président Queuille disait aussi…

« Quand vous êtes embêtés, embrouillez tout. »

Vous voyez, en réalité, la politique menée par les minables n’a jamais changé.

C’est toujours la même.

C’est toujours les mêmes techniques.

C’est toujours affligeant.

Et cela mène toujours au même résultat. L’effondrement d’un système permettant l’émergence d’un nouveau.

Mais avant tout cela il va falloir protéger au maximum votre argent des mains rapaces de cet Etat obèse et pourtant impuissant, un Etat qui nous coûte un pognon de dingue et qui ne sert plus à rien à part emmerder les gentils et les braves gens et être d’une faiblesse constante avec les méchants et les sales gosses. Protégez au maximum son argent, et dans la légalité, rendre les choses beaucoup plus compliqué à l’Etat, c’est tout le sens de mon travail dans la lettre et les dossiers stratégies année après année. Il y a beaucoup de choses possibles que vous pouvez faire pour protéger votre argent. Ceux qui veulent en savoir plus trouveront bien des réponses en s’abonnant à la lettre STRATEGIES ici. C’est le moment. Vous voyez poindre la « taxe » sur les « rentes », comprendre sur l’épargne. Protégez-vous dès maintenant, et pour seulement 98 euros vous avez des centaines de pages d’analyses et de conseils qui vous permettront de mettre en place une stratégie d’évitement pertinente et adaptée à votre situation.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥