10.3 C
Munich
dimanche, mai 19, 2024

« Attal, Le Maire, Cazenave, les Tondeurs-Flingueurs de votre épargne. Protégez-vous ! ». L’édito de Charles SANNAT

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Cette information est essentielle pour vous… enfin pour vos impôts !

Au cas où vous ne l’auriez pas compris, la France ne fera pas en faillite.

La France est solide grâce à vous, grâce à nous, et pour être plus précis grâce à votre argent, à votre épargne.

Le HCFP juge peu crédible le plan de réduction du déficit du gouvernement

Le HCFP c’est le Haut Conseil des finances publiques l’organe de la Cour des comptes et qui a estimé dans un avis que l’objectif du gouvernement d’un retour à un déficit public sous 3 % du produit intérieur brut (PIB) en 2027 « manque de crédibilité » au regard de la dégradation actuelle des finances publiques et des prévisions de croissance économique!

Sans blague. Le HCFP ne va pas jusqu’à dire que nous sommes dirigés par des Mozart de la finance qui jouent des fausses notes et une mauvaise partition mais presque.

L’institution alerte sur le manque de cohérence de cette nouvelle trajectoire. Son premier président, Pierre Moscovici, dans un entretien exclusif au Figaro, juge que les promesses de l’exécutif manquent de crédibilité, notamment sur la réduction des dépenses…

Moscovici. Il est défavorablement connu de mes services de police avicoles (des poulets quoi). 

Depuis des années mes poules de cristal accumulent un dossier épais comme le bras sur Pierre Moscovici. Ministre de l’économie qui défaille et des finances qui dérapent, camarade commissaire européen, puis président de la basse-cour des comptes qui tombent pas ronds. N’oublions non pas plus son amour pour la belle Marie-Charline et son chat à qui Moscovici faisait prendre son bain. Vous remarquez que cette dernière avait eu le goût exquis d’avoir un chat nommé Hamlet et pas une chatte ce qui évitera de nombreux propos grivois. Bref, ce n’est pas les mentions au casier de ce mamamouchi qui manquent !

Alors écoutons ces derniers propos au sujet justement de cette gestion ciselée à la Mozart.

« On ne réduit pas aussi massivement les dépenses publiques sans effet sur la croissance économique. Un scénario cohérent supposerait donc de changer soit la prévision macroéconomique, soit celle des finances publiques. »

Là nous sommes d’accord. D’un point de vue technique, il y a une grosse coquille dans le potage.

Mais le mieux c’est quand le Figaro l’interroge sur ce qu’il faudrait faire… et là on sent les années d’expérience dans le rien qui remontent à la surface

« Nous devons retrouver des marges de manœuvre. Pour cela, il faut de la volonté politique, du courage, car c’est sans doute impopulaire, de l’intelligence pour définir les économies qui ne nuisent pas à la croissance indispensable, et de la pédagogie. »…

Nous y voilà.

L’effort indispensable de pédagogie.

Quand on nous parle de pédagogie c’est que nous allons avoir des problèmes !

Vous avez compris je suppose, depuis le temps que nous vivons en Macronie.

En Macronie, qui est une grande démocratie, celle de la Corée de l’Ouest, on fait toujours preuve de pédagogie avant de vous envoyer les Brav-M et les CRS si vous n’avez pas compris la pédagogie. Phase 1, la pédagogie qui explique pourquoi il faut que vous obéissiez. Gilets Jaunes ? Pédagogie puis flashballs. Mouvement sur les retraites ? D’abord de la pédagogie bien évidemment, puis flashballs. Les vaccins ? D’abord de la pédagogie (tous vaccinés, tous protégés) puis…passe sanitaire.

Ici nous parlons de sous. De dettes. De déficits.

Donc la pédagogie c’est vous expliquer pourquoi vous allez devoir faire plein d’efforts. Travailler plus, gagner moins, travailler plus longtemps, retraite plus petite. Moins d’hôpital et évidemment payer plus d’impôts. Pour vous faire payer plus d’impôts… de la pédagogie. Puis après la taxation d’office puisque vous serez d’accord.

Ici vous ne risquez pas d’être éborgné par un flashball, rassurez-vous, c’est juste votre épargne qui va se faire amputer, vos revenus qui seront éborgnés, et vous qui souffrirez d’une belle hernie fiscale au niveau L1,L2, L3, L4, L5 mais aussi L6, 7, 8, 9, 10… c’est fou le nombre de vertèbres que nous avons !

La hernie fiscale inévitable…

« Compte tenu de la dégradation du solde public enregistrée en 2023 par rapport à la prévision de la LPFP [loi de programmation des finances publics] et d’hypothèses de croissance moins élevées, le retour du déficit public sous trois points de PIB en 2027 supposerait un ajustement structurel massif entre 2023 et 2027 », pointe le HCFP.

« Le Haut Conseil considère que cette prévision manque de crédibilité: alors qu’un tel effort en dépenses n’a jamais été réalisé par le passé, sa documentation reste à ce stade lacunaire et sa réalisation suppose la mise en place d’une gouvernance rigoureuse », ajoute-t-il.

Et quand un effort de réduction de dépenses de cette ampleur n’a jamais été fait, sachez qu’il n’a aucune raison de l’être cette fois.

Donc, et c’est une résolution logique, d’un problème logique. Si nous ne sommes pas capable de faire cet effort de réduction des dépenses, nous ferons, enfin, nous subirons la seule chose facile qu’ils sachent faire depuis que je suis né dans ce pays… augmenter les impôts.

Poursuivons le raisonnement logique et rationnel.

Ils vont donc tondre un peu plus les épargnants.

Faisons une analogie avec les moutons. Espèce animale bien connue de tous les contribuables français.

Pour tondre un mouton, il faut qu’il ne bouge pas !

Si vous appliquez ce principe aux contribuables français, vous pouvez en déduire assez facilement ce qui ne bouge pas ou difficilement. L’immobilier par exemple évidemment. Donc nous pouvons déjà avoir une bonne idée de ce qui va être taxé plus.

C’est la première bonne nouvelle.

Anticiper la future tonte, avec quelle tondeuse, et qui sera le tondeur…

Attal, le tondeur flingueur de votre épargne. 

Et le problème avec les tondeurs flingueurs, c’est qu’ils veulent engourdir notre pognon et toucher à notre grisbi. D’ailleurs vous le savez tous. Les cons ça osent tout et c’est même à cela qu’on les reconnait.

Mais j’ai une deuxième bonne nouvelle.

Ce n’est pas parce qu’ils veulent nous tondre, qu’il faut les laisser faire.

Nous avons de très nombreuses possibilités en réalité pour leur échapper et leur rendre la tâche beaucoup plus difficile. D’ailleurs, dans ce pays, malgré une pression fiscale ahurissante digne de la Corée de l’Ouest, seul pays du monde libre avec plus de 60 % d’impôts et où le conseil constitutionnel de la république démocratique de Corée de l’Ouest y juge confiscatoire un niveau d’impôt uniquement à partir… de 75 % !

Oui, mes amis, vous avez bien lu.

Nous sommes en démocratie. En démocratie l’impôt ne peut pas être confiscatoire. Et chez nous, l’impôt n’est jugé confiscatoire qu’à partir de 75 % !

Royalement quand vous accumulez un grisbi de 100, le politburo de Bercy considère avec l’appui du Conseil Constitutionnel qu’ils peuvent vous prendre 75 % et vous laisser royalement 25 %.

Je vous le dis.

Je vous le répète.

La France est solvable grâce à nous tous !

Hahahahahahaha.

Voilà.

Echapper aux Tondeurs Flingueurs c’est possible !

Sinon, vous pouvez éviter les tondeurs flingueurs et bien évidemment pacifiquement et légalement !

Il faut anticiper et se préparer. Et c’est pour cela que je vous ai rédigé un 1er dossier spécial intitulé « La France en marche vers la faillite ? Votre épargne sera sacrifiée avant » (tous les renseignements pour vous abonner ici).

Pourquoi un 1er dossier ? Simple, dans ce dossier il est déjà possible d’anticiper les impôts qui vont monter et donc de définir certaines stratégies. Mais il y aura de précisions quand les Tondeurs-flingueurs vont rendre leur rapport sur la taxation des rentes fin juin, après les élections européennes (jusqu’au 9 juin ils feront de la pédagogie). Après le 9 juin ? Ils flinguent votre épargne.

Avec ces précisions il nous sera possible de définir de nouvelles stratégies, non pas d’évasion fiscale, mais d’évitement fiscal, pour échapper à la hernie du même nom. Il y aura donc un deuxième dossier avec des stratégies ciselées en fonction des circonstances.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X