18 C
Paris
jeudi, juillet 25, 2024

« Bardella 1er ministre à 28 ans et Sandrine Rousseau qui veut saisir l’épargne… oui c’est n’importe quoi !». L’édito de Charles SANNAT

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Ceux qui me suivent depuis quelques années, savent que je ne mens pas. Non pas que ce je dis ou pense soit forcément vrai, mais je dis toujours ce que je pense… au risque de me tromper, mais surtout de ne pas faire plaisir.

J’analyse, je constate, j’anticipe. Pour analyser et anticiper, en se trompant le moins possible il faut faire des constats lucides même si… ils ne font pas plaisir à certains.

Force est de constater que le choix politique que l’on nous propose est devenu n’importe quoi !

Je vais vous parler de Bardella et de Sandrine Rousseau et chacun va en prendre aimablement pour son grade, parce que c’est ce qui me semble être la vérité et les justes constats à poser. Je n’ai rien contre madame Rousseau que vous pouvez trouver fort aimable mais j’ai tout contre ses idées politiques qui sont totalement délirantes. Je n’ai rien contre Monsieur Bardella, son sourire Colgate, ses vidéos Tiktok dont la jeunesse raffole et que mes gosses me montrent ce qui a le don de m’agacer mais m’a permis de comprendre la montée du RN dans la jeunesse depuis plus 2 ans.

Bardella est un gosse incapable de diriger le pays du haut de ses 28 ans…

Mais les Français s’en fichent !

C’est cela qui est impressionnant. Objectivement, quand on voit le succès de notre mozarrillon du palais actuel qui a tout foiré, tout détruit, de la classe politique qui est un champ de ruine, à la sécurité publique, sans oublier la dette, sa jeunesse, son immaturité, ses défauts psychologiques, expliquent en grande partie l’échec de ce président détesté par une très grande partie de la population.

Le jeune Attal bien trop jeune du haut de ses 35 ans pour être à Matignon est tout de même en charge de l’un des postes les plus difficiles de la République. Quand on voit ce que l’on voit et l’état de décrépitude de notre pays ceci explique évidemment cela et vous avez un évident lien de cause à effet.

Il faut beaucoup de temps, d’expérience, de sagesse et de travail avant d’être en mesure de tenir avec succès et efficacité certaines fonctions.

Bardella aussi sympathique soit-il n’a en aucun cas les épaules suffisamment solides pour diriger le pays. Le seul fait que le RN y pense “sérieusement” n’est pas franchement sérieux.

Mais les Français s’en fichent.

Ils détestent tellement Macron qu’ils lui préfèreraient une chèvre. Non pas que le jeune Bardella soit une chèvre, mais vous voyez l’idée.

Mieux, ils se fichent de tout.

Aujourd’hui ils votent sur une seule question.

La sécurité.

L’ordre.

Que les méchants qui sont méchants soient mis hors d’état de nuire.

Simple.

Si la chèvre met les vilains en prison, cela leur ira parfaitement.

Et à ce niveau, la logique populaire est en réalité imparable.

Macron et toute sa clique de gens “trop brillants” n’ont jamais voulu faire une chose d’une simplicité biblique.

Mettre les méchants en prison.

Il ne s’agit pas de connaître le prénom, l’origine, la couleur de peau ou la religion.

Non.

Un vilain est un vilain, un tueur un tueur, un assaillant au couteau un assassin au couteau, un promeneur avec Kalachnikov un porteur de Kalachnikov.

Simple.

Très simple.

Et Macron depuis 7 ans ne le fait pas.

Il refuse et se refuse à essayer de donner de la sécurité aux gens.

Ils voteront donc pour une chèvre, un bouc, un taureau ou même un coq si ce coquelet ramène au moins une chose… la sécurité.

Simple.

Si le RN ne gagne pas ces élections, il gagnera les prochaines à moins que le “front républicain”, fasse enfin le travail de désarmer les méchants, de retirer les couteaux des mains de vilains et les kalach de celles des narcotrafiquants et autres terroristes.

Une demande simple.

Une demande populaire surtout légitime et loin de tout fascisme.

Sandrine Rousseau, le droit à la paresse avec l’argent des autres !

Quant à la pensée économique des LFISTES et de cette gauche délirante, elle doit être pointée pour ce qu’elle est. Délirante.

Dire cela est important et ne veut pas dire que Bardella est un saint !

C’est dire ce qui doit être dit à savoir qu’une grande partie de notre gauche également aux portes du pouvoir revendique le droit à la paresse c’est-à-dire celui de ne rien faire en venant voler ceux qui eux font et travaillent. Une société ne peut pas fonctionner si vous laissez faire les paresseux… puisqu’ils ne font rien !

Cela n’a rien à voir avec des idées sociales ou la nécessaire protection sociale pour nos plus fragiles.

Cela a tout à voir avec la haine.

La haine économique, la haine de la réussite, la haine du travail et du capital mais la haine quand même et c’est une haine particulièrement dangereuse dont les exemples historiques ne souffrent hélas aucune exception dans l’échec économique et la violence sociétale des “gentils” communistes et anti-capitalistes dont les idées sont totalement incompatibles avec la démocratie, la prospérité et la liberté.

Il y a quelques heures, une vidéo de Sandrine Rousseau a refait surface. Ce jour là je passais sur Ecorama juste avant elle. Même Marine le Pen vient d’en parler.

En ce qui me concerne peut-être vous souvenez vous de cet article que j’avais écrit à ce sujet le 3 avril 2024. Largement avant ces élections et la dissolution. C’était donc sans intention politique ou de campagne électorale !!!!!

Pour Sandrine Rousseau, “l’épargne des Français nous permettrait de reprendre la main sur notre dette” !

Mais Sandrine Rousseau n’est pas du tout la seule à penser ce genre de chose.

Ecoutez un peu de professeur d’université sur les dangers de la famille et de la maison individuelle.

La famille c’est fasciste.

La maison individuelle c’est fasciste.

ET vous comprenez mieux pourquoi toute une clique de gauche veut détruire la famille, vos familles, pour mieux vous asservir à travers un état totalitaire qu’ils contrôleraient pour votre bien.

Le règne de Macronléon nous a donc conduit à devoir faire un choix entre un gamin inexpérimenté de 28 ans, mais qui a le mérite pour beaucoup d’appeler un méchant un méchant, et un courant de pensée qui encense la paresse et veut piquer l’épargne des Français pour payer des dettes alors que ces gens-là sont saignés par la plus forte pression fiscale des pays développés depuis des décennies.

D’un côté ceux qui veulent de l’ordre et de l’autre côté ceux qui poussent à encore plus de chienlit de la paresse qui devient un droit (mais avec le pognon des autres) d’abroger une loi anti squat ce qui revient à nier la propriété privée etc.

Certains votent d’un côté et les autres de l’autre et la polarisation deviendra de plus en plus grande jusqu’à l’explosion finale, soit par l’anarchie gauchiste, soit par l’ordre droitiste qui sera rejeté par la chienlit gauchiste.

Les démocrates auraient du avoir le courage de l’ordre et de la sécurité pour tous. 

Mais nous pouvons tous nous mettre d’accord sur un point, c’est n’importe quoi d’en arriver là, et les aimables démocrates auraient du avoir le courage de l’ordre et de la sécurité pour tous, préalable à toute économie développée.

Comme l’a dit le politicologue Reynié sur LCI: « Plutôt que de régler les problèmes, comme le souhaitent les électeurs du RN, on met en place un système associant toutes les forces ayant dirigé le pays pour bloquer la conséquence politique de ces problèmes non résolus ».

La démagogie, c’est l’absence de courage. L’absence de courage mène toujours à la ruine et aux drames.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez vous abonner à la Lettre STRATEGIES pour avoir accès à ce dossier spécial « 10 solutions pour se préparer aux conséquences de la dissolution » (tous les renseignements ici). Tout abonnement donne accès à l’ensemble des dossiers déjà édités et à toutes les archives.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiae - Voir les précédentes interventions de Charles Sannat

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X