Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les Suisses se ruent sur les billets de 1000 francs
 

1000-francs-suisseL’introduction de taux négatifs a provoqué la ruée sur les billets de 1000 francs, dont la circulation atteint désormais des sommets. Et sur les coffres-forts censés les protéger.

L’introduction de taux négatifs a renforcé un phénomène visible depuis 2008 et la faillite de Lehman Brothers: les billets de 1000 francs s’arrachent, comme le relève le site du magazine Cash.

Selon les données de la Banque nationale suisse (BNS), le montant des billets de 1000 francs en circulation a atteint 41,6 milliards de francs en mai 2015, contre 36,6 milliards au même mois de 2013. Et en 2005, ils représentaient à peine 20,7 milliards.


«Les incertitudes et l’environnement de faibles taux de ces dernières années ont rendu l’argent liquide plus attirant», a déclaré Silvia Oppliger, porte-parole de la BNS.

Les fabricants de coffres-forts jubilent

Corollaire de cette explosion de la demande, les fabricants de coffre-fort se frottent les mains car ils enregistrent une hausse sensible de leurs ventes. Le fabricant zurichois Dianit a vu son chiffre d’affaires bondir de 25% rien que pour l’année en cours.

Le groupe a dû engager de nouveaux collaborateurs et ne compte plus ses heures supplémentaires, a indiqué son directeur général Werner Gubser. Ces clients sont surtout des particuliers âgés de 50 ans et plus ainsi que des fiduciaires qui gardent l’argent pour elles ou leurs clients.

Les clients se détournent des banques

Même constat chez le fabricant Waldis à Rümlang (ZH) qui voit ses modèles les plus surs se vendre comme des petits pains. Les deux entreprises relèvent une forte hausse de l’insécurité liée à l’argent. C’est surtout l’introduction des taux négatifs qui a généré cette tendance, a expliqué Urs Menzi, directeur de Waldis. Même si les petits épargnants ne sont pas encore touchés.

En revanche, les coffres dans les banques ne retiennent pas l’attention des clients. UBS n’a ainsi décelé aucun changement de tendance ces derniers mois. La demande est plutôt stable, voire même baissière depuis quelques années, a ajouté le numéro un de la branche en Suisse.

Source: tdg

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x