Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Crise porcine: 40.000 agriculteurs en détresse font appel aux aides d’urgence

pigsLes cellules d’urgence dans les préfectures ont reçu 40.000 dossiers d’agriculteurs, et 10.000 d’entre eux, la plupart éleveurs porcins, recevront des aides avant la fin de l’année.

Un éleveur de porc ou producteur de viande bovine ou de lait sur dix serait au bord de la faillite. En septembre, les paysans en colère, d’autant plus pris à la gorge par la disparition des quotas laitiers et la modification de la Politique agricole commune (PAC), sont venus battre le pavé à Paris .

Lire l’article en relation: France: le prix du porc en chute libre…

Pour aider les agriculteurs à surmonter ces difficultés, le gouvernement a décidé d’ un plan de soutien de 600 millions d’euros dont 100 millions d’annulations de charges et de cotisations et 500 millions de reports . Aujourd’hui, l’heure de compter et de traiter les dossiers est venue. Les cellules d’urgence mises en place dans les préfectures ont reçu 40.000 dossiers d’agriculteurs en détresse, et 10.000 d’entre eux recevront des aides avant la fin de l’année, a indiqué le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, ce mardi devant l’Assemblée nationale.

Déjà 23.000 dossiers traités

Environ 23.000 de ces dossiers “ont d’ores et déjà traités”, a assuré le ministre, interrogé sur la crise de l’élevage par le député UDI Yannick Favennec (Mayenne). Le gouvernement met un point d’honneur à hâter le processus. Lors de la crise du lait en 2008, “il a fallu un an pour que les premières aides soient versées. Cette année alors que le plan a été décidé au mois de septembre, les premières aides seront versées pour 10.000 éleveurs d’ici la fin de l’année, et en particulier les éleveurs porcins”, a ajouté le ministre.

“C’est 180 millions d’euros d’allégements de charge sur la MSA (Mutualité sociale agricole, ndlr) et 155 millions d’allégements de charges tout court qui seront versés”, a rappelé le ministre. Ces 155 millions comprennent notamment les 100 millions d’euros du Fonds d’allégement de charges (FAC), les 30 millions du Plan pour la compétitivité et l’adaptation des exploitations et 15 millions pour les mesures agro-environnementales.

Les aides sont débloquées au travers des cellules d’urgence regroupant l’administration, les organisations professionnelles agricoles, les chambres d’agriculture et les centres de gestion, qui traitent les dossiers des agriculteurs en difficulté, majoritairement des éleveurs, pour restructurer leurs prêts.

Source: lesechos

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x