Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les PME suisses craignent une chute de la consommation

franc-suisseLes inquiétudes croissantes des entreprises suisses sont à mettre sur le compte de la faible inflation, selon un sondage de l’assureur Zurich.

Pour 42,5% des responsables de petites et moyennes entreprises (PME) en Suisse, la faiblesse de la demande des consommateurs représente le plus grand risque. Par rapport à 2014, ce chiffre est en augmentation de 13%, indique l’enquête publiée dimanche par l’assureur Zurich, réalisée auprès de 200 firmes.

Pas d’inflation

La faute à l’absence d’inflation, qui a pour effet de retarder les achats. «Une faible inflation, voire une déflation, peut s’avérer problématique pour les perspectives commerciales», rappelle le chef économiste de Zurich, Guy Miller, cité dans le communiqué. Une baisse de la consommation grève les chiffres d’affaires et freine les investissements.

Pour rappel, sur l’ensemble de 2015, les prix en Suisse ont affiché un recul de 1,1% au regard de 2014. En décembre, ils ont diminué en moyenne de 0,4% en décembre par rapport à novembre, a indiqué vendredi l’Office fédéral de la statistique.

Nouveaux segments

Dans la liste des préoccupations, la forte concurrence (33%) vient au second rang, franc fort oblige. Suivent les problèmes fiscaux (16,5%) puis les atteintes à la réputation et la perte de collaborateurs.

Les PME se voient contraintes de rechercher de nouvelles sources de croissance en diversifiant leur gamme de produits. Un sondé sur quatre reporte ses espoirs sur les nouveaux segments de clientèle. Un quart des sondés comptent encore sur les économies et 21,5% misent aussi sur des conditions de crédit attractives.

Source: tdg

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x