Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Gerald Celente donne les raisons pour lesquelles les marchés ont rebondi…
 

gerald-celenteL’américain Gerald Celente, fondateur du Trends Research en 1980 est l’un des meilleurs prévisionnistes au monde. Rappelons qu’il a prédit le crash de 2008, et croit que nous allons bientôt assister à l’effondrement du marché financier mondial. Il prévoit « un tremblement de terre économique qui aura des répercussions à travers le monde »

Après le pire début d’année de l’histoire sur les marchés financiers, Aujourd’hui, Gerald Celente donne sur kingworldnews les raisons pour lesquelles les marchés ont rebondi soudainement.

Gerald Celente: Par exemple, l’indice Nikkei a clôturé la semaine dernière à son plus bas niveau depuis Octobre 2014. Croyez-vous que les mauvaises nouvelles économiques qui viennent de tomber au Japon puissent justifier la hausse de cette semaine ? Est-ce que le recul de 0,4% du PIB japonais au quatrième trimestre justifie cette hausse soudaine ? De même, pensez-vous que la chute de 1,7 % de la production industrielle japonaise soit une justification supplémentaire à cette hausse ?

Bien sûr que non, ce qui a fait monter les marchés actions était une raison foireuse… Malgré que la Banque du Japon ait tiré deux salves de son “bazooka monétaire”, le mauvais chiffre du produit intérieur brut qui vient d’être publié a été le prétexte à de nouvelles mesures de relance.

Avant que les marchés chinois aient ouvert lundi après avoir été fermés pendant une semaine, l’indice de Shanghai était en baisse de 47% depuis son sommet atteint en Juin 2015. Pensez-vous que la hausse des indices soit liée aux publications catastrophiques des exportations chinoises qui ont baissé de 11,2 % en Janvier 2016 et aux importations qui ont chuté de 18,8 % ?

Non, comme pour le Japon, ces chiffres lamentables ont été pris comme un signe positif par les marchés qui du coup s’attendent dorénavant à ce que la Banque populaire de Chine prenne des mesures audacieuses pour stimuler la croissance atone.

Les marchés européens entrent dans un marché baissier

Partout en Europe, c’était du pareil au même, mais à quelques détails près. Jeudi dernier, l’indice FTSE est entré dans un marché baissier. L’indice Europe Stoxx 600 a baissé de 14 %, atteignant son plus bas niveau depuis la crise de la dette européenne. Et les valeurs bancaires européennes avaient plongé de 24 % depuis le début de l’année 2016.

Gerald Celente: “le crash mondial de 2016 sera deux fois plus dévastateur que celui de 2008 !”

Mais soudainement, vendredi dernier, les marchés ont rebondi et le mouvement s’est poursuivi cette semaine. Non, ce rebond des marchés européens n’était pas lié à la croissance anémique de la zone euro de 1,1 % au dernier trimestre de 2015, pas plus qu’a l’activité économique qui reste inférieur à ce qu’elle était avant la panique de 2008.

Cette hausse soudaine était plutôt à mettre au crédit de la Deutsche Bank qui a annoncé un plan de rachats de 5,4 milliards de dollars d’obligations et aux cadres supérieurs de la banque espagnole Santander qui achètent les actions de leur banque en signe de confiance.

Super Mario une fois de plus

Et, pour la troisième fois en trois semaines, Mario Draghi, le Président Banque centrale européenne a de nouveau agité ses billets de monopoly en annonçant que la BCE “n’hésitera pas à agir” pour surmonter les “turbulences” qui ont impacté les marchés financiers mondiaux depuis le début de l’année.

Revenons maintenant aux Etats-Unis, le Dow Jones est en baisse de 14,5 %, le Nasdaq de 18 % par rapport à leurs sommets de l’an dernier, et l’indice KBW Nasdaq Bank perd près de 20 % depuis le début de l’année 2016. Les marchés financiers avaient soudainement rebondi vendredi à la suite d’une publication sur une faible hausse de 0,2% des ventes au détail pour le mois de Janvier.

Mais en réalité, ce qui a conduit a faire grimper les marchés, c’est l’annonce des 26 millions de dollars d’achats de titres réalisés par Jamie Dimon sur les actions JPMorgan la semaine dernière en signe de confiance…

En résumé, c’est bien la confiance et non pas les fondamentaux économiques qui peuvent expliquer cette hausse soudaine des marchés. Mardi, le New York Times titrait: “Les marchés actions mondiaux portés par la foi des investisseurs.” Oui, la foi à plus d’échecs des stimulus des banques centrales et à toujours plus de plans de rachats d’actions et d’obligations… Aucune foi par contre dans une honnête valorisation des marchés financiers pas plus que dans les fondamentaux.

Source: kingworldnews

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des