Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Pour équilibrer le budget du Venezuela, il faut un cours du pétrole proche des 200 dollars le baril
 

venezuela

Le Venezuela est au bord de l’effondrement économique.

Selon le Washington Post, sa monnaie a perdu 93% de sa valeur sur le marché noir en deux ans, et pour la bière comme pour le papier toilette, le pays est en rupture de stock.

Le Venezuela dépend particulièrement de l’or noir, qui représente 96% de ses recettes d’exportation, et son budget a été sévèrement impacté par la chute du cours du pétrole.

Ce sont de mauvaises nouvelles pour l’économie planifiée vénézuélienne.

Le pétrole a commencé à baisser en 2014, perdant les deux tiers de sa valeur et est à environ 30 dollars le baril aujourd’hui, après que l’OPEP ait refusé de réduire sa production alors que la demande mondiale a chuté, entraînant une surabondance de l’offre sur le marché.

Mais même si le pétrole revenait à environ 100 dollars le baril, là où il était au milieu de l’année 2014, le pays ne serait pas en mesure d’échapper à ses difficultés économiques. Le Venezuela a besoin du double de ce cours, soit 200 dollars.

Les analystes de la Deutsche Bank ont jeté un coup d’oeil sur les pays les plus touchés par la chute du cours du pétrole. Voici un extrait de sa note:

Parmi les cinq pays les plus vulnérables, quatre sont soit des exportateurs nets d’énergie, ou fortement tributaire de l’énergie: Le Venezuela, la Colombie, l’Argentine et le Brésil (l’Ukraine est une exception). En réalité, ces pays resteraient vulnérables indépendamment d’un cours du pétrole modérément élevé.

Pour équilibrer le budget du Venezuela, cela demanderait d’avoir un cours du pétrole plus proche des 200 dollars le baril que des 100 dollars.

Le Venezuela, l’Arabie saoudite, le Qatar et la Russie se sont mis d’accord cette semaine pour geler la production au niveau de celle du mois de janvier afin de calmer les marchés. Or, le niveau de production est encore trop élevé pour voir remonter les prix. Ce qu’il faudrait, c’est réduire vraiment la production, et fortement.

Pourquoi le Venezuela multiplie le prix de l’essence par 60 ?

Selon la Deutsche Bank, l’offre pétrolière américaine va se resserrer, mais cela prendra du temps et elle ne baissera probablement pas assez pour aider le Venezuela.

Regardez le graphique correspondant ci-dessous:

us-oil-supply

Source: businessinsider

Denissto: Avec un pétrole à 40 ou 50 dollars le baril, dans 6 mois les Etats-Unis seront au plus mal !

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments