Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Chronique d’une faillite annoncée des finances de Paris

orage-parisLa Chambre Régionale des Comptes, peu suspecte de subjectivité vient de rendre un rapport sévère sur l’évolution des finances de la Ville de Paris.

Déjà, en avril 2011, la même Chambre mettait en évidence la « rigidité des charges de structure »1 de la Collectivité parisienne 2 et la diminution de l’autofinancement qui réduisent d’autant les moyens pour investir. Elle s’interrogeait sur l’évolution rapide de la dette, le recours massif à l’emprunt utilisé comme une variable d’ajustement budgétaire.

Fin 2013, une étude que j’avais présentée à l’occasion des Municipales faisait les mêmes constats, confirmait les mêmes interrogations et exprimait les mêmes inquiétudes. Elle relevait, en particulier, une croissance continue des charges de personnel (+40,3% entre 2002 et 2012 soit une moyenne de 3,7%/an) et une explosion des dépenses sociales (+94% entre 2002 et 2012). Elle notait, par ailleurs, que, depuis 2003, la Collectivité Parisienne a été mise à contribution de plus en plus lourdement au titre de la mutualisation nationale et de la solidarité régionale (1254,6 millions d’euros, en 2012 soit +745% en 10 ans) alors que les concours de l’Etat ont diminué et que ce dernier investit moins que par le passé dans sa capitale. Elle remarquait enfin que l’encours de la dette avait triplé en 12 ans (1089 millions d’euros en 2001 – 3219 millions d’euros en 2012)3. Mon étude concluait que Paris s’était appauvrie et que si la collectivité Parisienne voulait continuer à investir, sans alourdir la dette de façon inconsidérée et sans avoir recours à une pression fiscale qui deviendrait rapidement insupportable pour les ménages et les entreprises, il lui fallait impérativement retrouver des marges de manœuvre sur ses charges de fonctionnement.

En 2016, l’analyse par la Chambre Régionale des Comptes des exercices 2013 et suivants montre que non seulement rien n’a fondamentalement changé dans la gestion de la collectivité parisienne mais que sa situation financière s’est, au contraire, aggravée.

Lire la suite sur huffingtonpost

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Yann Sauvage
4 années plus tôt

Superbe photo-montage en passant.

Gary Spencer
4 années plus tôt

Politiques et finance pffff

Mehdi Hatake
4 années plus tôt

Florent Despii

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x