Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Fête des Mères et Fête des Pères c’est terminé !….. Pour ne pas froisser les couples Homos,
 

La fête des mères et la fête des pères deviennent « la fête des gens qu’on aime » afin de ne pas froisser les couples homosexuels.

C’est une nouvelle attaque contre la famille, le totalitarisme de la minorité.

Fête des mères

Le texte dit ceci :

« Chers parents,

au vu de situations familiales délicates de certains enfants,nous avons décidé cette année de fêter « la fête des gens que l’on aime » et non pas les traditionnelles fêtes des pères et des mères. Chaque enfant a donc créé avec son enseignante deux objets qu’il offrira aux personnes de son choix. les deux objets seront ramenés à la maison en même temps cette semaine.
Cordialement, les maîtresses »

« Situations familiales délicates » ? A qui la faute ? Les fabricants de la nouvelle société tentent d’apporter des solutions aux problèmes qu’ils ont créé.

Un parent d’élève qui s’étonnait de cette nouvelle invention destinée à faire disparaître la notion traditionnelle de la famille a reçu une réponse aussi hypocrite qu’arrogante :

« Certains enfants ont un partent décédé, où ne sont pas reconnus par un de des deux parents. D’autres ne voient plus du tout un parent suite à un divorce …

Par ailleurs, ces fêtes ne sont pas inscrites au programme de l’éducation nationale.

Merci de votre compréhension,

Mme Gaubert »

Cette intrusion de l’Etat dans la vie privée familiale outrepasse son rôle limité à prodiguer un enseignement. Si les gens l’acceptent, que dire de plus : circulez il n’y a rien à voir.

© Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : Dreuz.info

Fête des mères 2

“Adieu les fêtes des mères et des pères, bonjour la fête des gens qu’on aime”

Son petit garçon rentre de l’école, …. Et lundi, lorsque Maëva ouvre le carnet de correspondance de son petit garçon, elle découvre un mot des enseignantes. Désormais, plus de fêtes des mères ou des père, ce sera “la fête des gens qu’on aime”. Une initiative qui la ravit. Elle raconte.

Tous les ans, j’attends fin mai en me disant: “Quel petit cadeau de fête des mères fait de ses petites mains va ramener mon enfant? Collier de pâtes ou boîte à bijoux camembert?”

Mais cette année, c’est différent. Nous n’aurons pas de fête des mères. Ni de fête des pères. En tout cas, pas sous cette appellation. Pour la première fois, pour nous, parents des élèves cette petite école de Gironde, ça sera “la fête des gens qu’on aime”. Avec le risque que nous ne soyons pas les destinataires des travaux manuels de notre enfant.

“Personne ne se sent à l’écart”

Et pourtant, je trouve ça génial. Pourquoi? Parce que je me dis que tous les enfants n’ont pas un papa et une maman. Certains ont deux papas. D’autres deux mamans. Et certains ne sont pas élevés par leurs parents (ou seulement par l’un d’entre eux), mais par leurs grands-parents ou par des éducateurs en foyer. Imaginer ces petites bouilles tristes qui préparent un cadeau pour un “papa” ou une “maman” qu’ils n’ont pas me brise le coeur.

Avec cette nouvelle appellation, ça ne sera plus un problème. On valorise l’amour, et personne ne se sent à l’écart, marginalisé, parce qu’il n’est pas dans une structure familiale “classique”. Les enfants ont la satisfaction de préparer le cadeau en pensant à la personne à qui ils le destinent et quelqu’un à qui l’offrir sans que ça soit le cadeau de fête des mère/père, mais pour untel ou une telle “faute de mieux”, pour “remplacer”.

“Et s’il offre son cadeau à quelqu’un d’autre?”

En tant que parents en couple, la question est: “et s’il l’offrait à quelqu’un d’autre?” Terrible. Je m’effondre, je pleure. Quelle horreur, mon enfant aime quelqu’un d’autre plus que moi, la chair de sa chair, le sang de son sang, moi qui ai souffert tant d’heures pour le mettre au monde!

Non. Ce n’est pas vrai, je m’effondrerai pas. Ou peut être juste un peu, au fond de mon petit coeur de maman. Parce qu’en vrai, hier, il m’a offert des fleurs, des brindilles, des cailloux et des fourmis, qu’il a soigneusement rangés dans une boîte. Il m’a fait tellement de dessins que je pourrais retapisser ma maison, celle du voisin, et peut être même la vôtre! Et puis, souvent, alors que je suis occupée, que je n’ai rien demandé, il entoure mon cou de ses petits bras, me claque un bisou sur la joue en me disant: “moi, je t’aime maman”.

Alors d’accord, il n’a pas fait tout ça à l’école, ce n’est pas un projet de groupe. Mais je suis sûre qu’aucun autre enfant n’a offert ça à sa mère. Du coup, s’il veut l’offrir à tonton, tatie, papi ou mamie, eh bien ça voudra juste dire qu’il les aime également très fort, mais qu’il n’a pas l’occasion de le leur dire tous les jours.

“Cela prend en compte la situation de chaque enfant”

J’imagine ses petits yeux pleins d’étoiles à l’idée d’offrir ce cadeau à un proche, ce plaisir de dire “je t’aime” avec un objet qu’il a confectionné avec application. Je suis déjà fière de lui par avance parce qu’il ne pense pas que mon amour est conditionné par les cadeaux qu’il peut me faire -tout comme j’espère qu’il sait que le mien ne se calcule pas en cadeaux- et qu’il ose dire aux gens qu’il les aime. Et puis, on lit souvent chez le fleuriste qu’il existe “un plaisir d’offrir”. Eh bien voilà, lui, il a plaisir à l’offrir à quelqu’un d’autre, qui aura plaisir à le recevoir. C’est bien le but de ce genre de fête, je crois. Partager le plaisir du cadeau, et l’amour dont il est le symbole.

Certains ne trouvent pas normal d’imposer à tous ce genre d’appellation alors qu’ils ont une famille “normale” et que, zut de flûte, c’est mon enfant, je veux mon cadeau! Mais parfois, il faut arrêter de se regarder le nombril. Cela n’a pas pour conséquence de tout “uniformiser” (comme on me l’a dit). Au contraire! Cela prend en compte la situation de chaque enfant, en lui permettant de se tourner vers la personne qu’il souhaite, et en évitant chagrin ou gêne justement. Cependant, dire qu’une famille c’est “un papa, une maman et un/des enfant(s)”, ça, on peut dire que c’est de l’uniformisation!

J’adore -mais vraiment, pour de vrai, je suis totalement fan de- cette initiative parce que ce n’est pas le destinataire le coeur du message véhiculé par ce nom. Non. C’est l’amour, juste l’amour… Cette denrée si rare dans notre monde! Alors ce petit mot dans le cahier de mon fils, lundi dernier, qui nous annonçait “la fête des gens qu’on aime”, pour moi, c’est un bel arc-en-ciel dans le ciel de ce monde égoïste!

Vous pouvez retrouver le blog Maëva Nourry ici.

Source : L’Express.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
27 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Krishnoo
Krishnoo
4 années plus tôt

Je suis triste de voir une fois de + un journaliste qui ne fait pas son boulot correctement. 10% de la population est composée de familles monoparentales, càd 6.6 millions de personnes. Dans certaines d’entre elles, la vie a fait que l’enfant a perdu l’un des 2 parents. Donc arrêtez vos titres réducteurs en dehors de toute réalité, qui foutent la merde. Au lieu de ça, pensez plutôt à ces enfants qui grandissent et se construisent avec le regard et les questions des autres, et leurs familles qui doivent gérer au quotidien le fait que papa ou maman ne soit… Read more »

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  Krishnoo

non, apparemment quand tu tiens ce discours pour certains tu es un débile de service qui ne se rend pas compte que la maîtresse d’une école girondine complote pour désacraliser la famille au profit des homosexuels. Donc ces enfants ils font les 2 fêtes et puis c’est tout, les enfants d’aujourd’hui ne respectent plus rien même pas le faite d’avoir 2 parents quels affreux garnements.

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  Geopol

Je persiste à penser que vous extrapolez de manière un peu hâtive. Je pense sincèrement que cette initiative isolée est pleine de bon sens et vraiment faite pour les enfants de familles décomposées étant donné l’endroit où ça se passe.
De plus la valeur ancienne en question n’est pas si ancienne puisqu’elle a moins d’un siècle et elle a été mise à l’honneur par Pétin rien que ça( bein oui travail,FAMILLE, patrie), et est devenue officielle dans les années 50 il me semble. Donc comme valeur ancienne on a fait mieux

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  Geopol

En plus c’est simplement à l’école que ça se passe donc qu’est-ce qui t’empêche de le fêter chez toi avec tes enfants si tu en as puisque de toutes façons l’école n’est même pas obligé de fêter quoi que soit. Franchement explique moi l’intérêt pour un enfant qui aurait un problème familiale de préparer un cadeau pour quelqu’un qui lui manque déjà? Alors qu’avec cette solution tout le monde y trouve son compte et en plus comme je te le dis c’est pas parceque “la maîtresse elle a dit que on fêterait pas les papas et les mamans” que tu… Read more »

bleklerock84
bleklerock84
4 années plus tôt
Reply to  2+2=1000000

Alors comme débile de service + celui qui fait semblant de ne pas comprendre le but de cette histoire et bien tu en impose !!. Il te faut reprendre l’histoire sous un autre angle et lâchez les livres imposés , ” une initiative pleine de bon sens !!” laisse moi rire hahahaha , tu fais toi aussi partie de ceux qui pense que la révolution de 1789 est celle du peuple français ???

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  bleklerock84

heu pour la révolution je n’en pense rien du tout pour tout te dire m’en fout car je ne pourrais rien changer. Par contre comme débile de service je te retourne le compliment. Quel intérêt pour un enfant de faire un cadeau à quelqu’un qui n’est pas là?Parce que c’est la tradition ancestrale d’il y a un peu plus de 50ans MDR. Donc si tu penses que les initiatives de Pétin sur la fête des mère reproduites par l’éducation nationale sont un droit inaliénable alors je me pose la question de savoir qui de nous 2 devrait lâcher les livres… Read more »

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  bleklerock84

Et puis sérieusement t’es assez stupide pour croire qu’une maîtresse dans une école de gironde serait en fait à l’origine d’un complot pour désacraliser la famille(sûrement une illuminati bhouuuuu tremblez. Laisse moi rire hahahahah

celeg
celeg
4 années plus tôt

Est ce que cela mérite d’être sur le site ????? Titre racoleur !

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt

N’importe quoi le titre de cet article, UNE école essaie de s’adapter aux familles décomposées et gros titre à la voici ou closer bien racoleur mais qui en fait ne fait mention que d’UNE école en France,lamentable. Franchement il y a dans ce pays des millions d’enfants à qui il manque un parent ou même les 2 pour ceux en famille d’accueil. Donc, quand UNE école de gironde(elle n’est pas dans le marais cette école donc l’argument des homo seulement dit dans le titre puisqu’à aucun moment l’école n’en fait mention) essaie de s’adapter à ce fait de société(qui n’est… Read more »

Donat
Donat
4 années plus tôt
Reply to  2+2=1000000

J’ai le même avis que vous sur cet article. Votre témoignage cependant concernant votre père qui n’aurait été qu’un géniteur et ces expériences désagréables à l’école ont contribué comme toutes les autres expériences que la vie vous a apporté à faire de vous ce que vous êtes devenu. Mon avis est que les difficultés constituent selon les réactions qu’elles suscitent en chacun de nous un puissant moteur pour avancer et s’aguérir. Je n’ai jamais élevé mes enfants dans la ouate ou à l’abri des difficultés et ils sont aujourd’hui très bien adaptés à cette jungle où malgré nous, nous devons… Read more »

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  Donat

Effectivement, vous avez raison à mon sens sur les difficultés de la vie qui au final nous rendent plus fort, même si sur l’instant elles nous fragilisent. En revanche je ne comprend pas pourquoi certains s’offusquent du fait qu’une école ai décidé de faire cette fête de manière un peu différente pour s’adapter à la société(qu’on aime ou non cette dernière), ce qui à mon sens évite à de nombreux enfants de passer un moment désagréable(je parle en connaissance de cause) et permet finalement à tous les enfants d’apporter un cadeau à la personne qui compte pour eux si ces… Read more »

berverly
berverly
4 années plus tôt

Deja d’une ces fêtes là sont des fetes commerciales à la base donc on s’en fout un peu. Il est peut etre temps de voir qu’il n’y a plus de famille unique justement il est bien expliqué qu’il n’y a pas que les homos,il y a aussi de nombreux enfants qui vivent qu’avec un seul parent ou elever par des grands parents. Et effectivement d’une obligation maman papa, ils peuvent aussi offrir a quelqu’un d’autres je trouve celà plus nanurel finalement. Ah les traditions il y en a qui ne veulent vraiment pas s’en defaire même si c’est debile. Les… Read more »

Magali
Magali
4 années plus tôt

Je ne suis pas certaine que vos insultes soient bienvenues.

Magali
Magali
4 années plus tôt

Bof, bof, bof. Qui vous empêche d’éduquer votre enfant ? Cessez donc de pleurer derrière votre clavier et prenez donc votre vie, celle de vos enfants en charge et aujourd’hui, pas demain ! L’éducation de vos enfants est de votre responsabilité : l’école est là pour leur apporter l’instruction, pas l’éducation… Reveillez vous : vous fêterez donc la fête des pères et la fête des mères, la fête de votre Saint patron, même si aussi, à la TV il est devenu interdit de prononcer “Saint” : les présentatrices disent pudiquement “nous fêterons…” Vous êtes adultes et la lois vous donne… Read more »

Dino
Dino
4 années plus tôt

Je ne vous souhaite pas une bonne journée! Pour ne froisser les gens pour qui cette journée sera merdique.

morin
morin
4 années plus tôt

Nous sommes sans cesse dans “l’adaptation” aux problèmes que la société crée elle même .
La civilisation nous avait débarrassé des imbécilités du paganisme mais nous y retournons à grands pas et les propagateurs de ces folies appellent cela le “progrès”.
Quand accidentellement un enfant n’avait plus de parents c’était un drame ,mais aujourd’hui ce drame est organisé ,orchestré et planifié par des fous au nom de la liberté et du progrès ,ça me laisse sans voix .

banville
banville
4 années plus tôt

Il faut supprimer cet amas de gogos dépressifs, alimentant plus que jamais le nombre de jours d’arrêts de travail, j’ai nommé les enseignants; ainsi, ils ne froisseront plus ceux qui ont envie d’apprendre!
J’ai quand même compris, à travers cette façon de penser, pourquoi la fête des pères ne m’était jamais souhaitée….je vous laisse deviner !

2+2=1000000
2+2=1000000
4 années plus tôt
Reply to  banville

peut-être que tes enfants n’avaient pas envie de te la souhaiter tout simplement… Parce que dans mon cas elle m’est toujours fêtée et pourtant mon ptit bonhomme va bien à l’école.

27
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x