Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Grèce: quelque 7.000 personnes manifestent pour la démission de Tsipras à Athènes
 

grèce-athènes-manifestantsAux cris de démissionnez, quelque 7.000 personnes ont manifesté jeudi soir à Athènes contre le gouvernement de gauche d’Alexis Tsipras, à l’appel d’un collectif s’affirmant sans attaches partisanes.

Police et organisateurs s’accordaient pour chiffrer à environ 7.000 personnes les manifestants massés en contrebas du Parlement grec, un afflux jugé satisfaisant mais un peu décevant par l’un des animateurs, Giorgos Koutsoukos.

A Thessalonique, la métropole du nord du pays, à peine une centaine de personnes avaient répondu à l’appel à manifester, a constaté l’AFP.

Peu de jeunes, beaucoup de quadragénaires et au delà, la plupart travaillant dans le secteur privé: à Athènes, le rassemblement a surtout attiré les classes moyennes supérieures, laminées par les hausses d’impôts et de cotisations sociales imposées par le gouvernement Tsipras sous la pression des créanciers du pays, UE et FMI.

Démissionnez, proclamait sur l’esplanade du Parlement la banderole centrale, reprenant le mot d’ordre de la manifestation, organisée via les réseaux sociaux.

Nous voulons un gouvernement oecuménique, de technocrates, mais qui ne soit pas dirigé par Tsipras, a affirmé à l’AFP M. Koutsoukos, 52 ans, qui exerce une profession libérale et revendique un ancrage centriste libéral.

Employée du privé, Barbara Antypas, 43 ans, est venue car ce qui se passe en Grèce est une farce. En matière de rigueur, Tsipras fait pire que tous ses prédécesseurs, et est incapable de faire les réformes nécessaires, notamment en coupant dans le secteur public, juge-t-elle.

Réélu l’an dernier sur la promesse de rompre avec l’austérité, Alexis Tsipras a négocié en mai un nouvel accord avec l’Union européenne et le FMI prévoyant d’injecter 10,3 milliards d’euros dans les rouages grippés de l’économie nationale.

Ce nouveau versement s’inscrit dans l’accord conclu en juillet 2015 pour éviter au pays une sortie de la zone euro.

En contrepartie, le Premier ministre a concédé deux douloureuses réformes, des retraites et de l’impôt, et des augmentations des taxes indirectes. Un tour de vis qui nourrit un regain de grogne sociale dans le pays.

Tsipras face aux manifestants et une chute de popularité


Source: romandie

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sito
Sito
4 années plus tôt

Nous devrions en prendre de la graine en france pour notre equipe de bras casses qui est l’ennemie de la finance ,du peuple,et de ses electeurs trahie jusqu’a l’os.sarko avait fait fort,mais dans sa logique ,celui ci c’est une catastrophe ambulante !

Joel Caron
4 années plus tôt

euhhhhhhhhh il est corrompu avant d arrivé au pouvoir sinon il ne l obtiendras pas

Ahcene Mouheb
4 années plus tôt

C’est toujours pareil…un homme au pouvoir…vite corrompu…il donne des chichas au peuple…pour patienter.

Claude Alphon
4 années plus tôt

Bravo ,qu’ils le jugent pour haute trahison en plus.

Sara Ssure
4 années plus tôt

7000 selon la préfecture… lol

Patrick Migneault
4 années plus tôt

juste 7000?

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x