Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Factures EDF: Ségolène Royal annonce un impôt rétroactif pour éponger le trou d’EDF
 

EDF 2 FACTURES EDF: Pas de hausse des tarifs, mais une TAXE !

ROYAL ANNONCE UN RATTRAPAGE DE 1,5 EURO PAR MOIS

Le rattrapage qui devra être appliqué par EDF aux 28 millions de clients soumis à ses tarifs réglementés de vente d’électricité sera d’environ “un euro et demi par mois sur dix-huit mois”, a déclaré jeudi la ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal.

Ce rattrapage découle de la décision mercredi du Conseil d’Etat, annulant un arrêté qui avait entraîné au 1er novembre 2014 une hausse de 2,5% des tarifs réglementés, la jugeant insuffisante.

“Cela fait une trentaine d’euros à répartir sur 18 mois”, a ajouté la ministre, qui s’exprimait sur Europe 1, soit plus de 750 millions d’euros en tout pour les clients toujours assujettis au tarif réglementé.
La hausse des tarifs de 2,5% au 1er novembre 2014 faisait elle-même suite au gel d’une hausse de 5% censée intervenir le 1er août de la même année.

Le gouvernement avait à l’époque voulu appliquer une hausse plus modérée des tarifs, censés couvrir les coûts d’EDF, pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs. Ce gel a aussi été annulé par le Conseil d’Etat.

Depuis, la méthode de calcul des tarifs réglementés a été réformée et c’est la Commission de régulation de l’énergie qui fixe leur évolution une fois par an en prenant en compte notamment l’évolution du prix du courant sur le marché de gros.

Ségolène RoyalInterrogée sur l’évolution des tarifs en 2016 et 2017, Ségolène Royal a estimé qu’ils devraient augmenter de “moins de 1%, peut être aux alentours de 0,5%”.

Mais ce rattrapage pourrait ne pas être le dernier. Les fournisseurs d’énergie concurrents d’EDF comme Direct Energie, Eni ou Lampiris, regroupés au sein de l’Anode (Association nationale des opérateurs détaillants en énergie) ont déposé un autre recours devant le Conseil d’Etat contre l’augmentation des tarifs de 2,5% intervenue le 1er août 2015.

La fourniture d’électricité aux particuliers n’est plus un monopole d’EDF depuis juillet 2007. Début juin, 3,85 millions de clients, soit 12%, avaient opté pour une offre de marché, proposée à la fois par EDF et des fournisseurs concurrents.

AFP Jeudi 16 juin 2016,

Source : journaldunet.com & LCP.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
19 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian
Christian
3 années plus tôt

Christian France. France le 07 Avril 2017. Madame ROYAL enfin princière, Suite à un courrier en date du 31 mars 2017, EDSB me dites m’avoir adressé un courrier le 08 décembre 2016 que je n’ai pas reçu. Dans ce dernier courrier EDSB me dit : << que je suis redevable d’une somme de 26,69€ alors que je suis parti de chez vous le 31 juillet 2015 et ayant réglé mon solde de tout compte avec votre société dans les mois qui ont suivi. Maintenant vous venez me demander une régularisation pour que vous soyez en règle avec l’état. Je suis… Read more »

CHARRON
CHARRON
4 années plus tôt

Le gouvernement n’a pas fait le nécessaire selon François BAYROU et maintenant c’est le peuple qui doit payer leurs erreurs ; leurs incompétences à gouverner, à prévoir, merde avec déjà tous les avantages qu’on ces salariés et partenaires ; qu’ils se démerdent avec leurs actionnaires et qu’ils vendent leurs biens pour éponger le déficit ; nous nous payons nos factures au prix fort d’une part et d’autre part, la plupart des salariés français n’ont pas les avantages qu’on les salariés EDF qui ont bien profités durant de nombreuses années…. peut-être un peu trop profité de la situation qui n’a que… Read more »

Eric Mokemat
4 années plus tôt

Énarque=Arnaque
“mieux déménager avec EDF”

Monique Fossard
4 années plus tôt

bah voyons l’état se prends des dividendes somptueux dans une société en faillite, idem pour la sncf et ce sont les français qui paient. La loi interdit de prendre des dividendes dans une société en faillite mais la loi ce gouvernement IL S EN TAPE.

Poisson Pilote
4 années plus tôt

« La réforme de la Banque de France de 1973 a interdit que celle-ci prête à l’État à taux zéro. L’État est donc allé emprunter avec intérêt sur les marchés privés. Si nous en étions restés au système précédant, qui permettait, répétons-le, à la Banque de France de prêter à l’État à taux zéro, notre dette serait de 16 ou 17 % du PIB,
soit bénigne » (Michel Rocard décembre 2012 sur Europe1)
http://www.morpheus.fr/spip.php?article237

CASTELLO
4 années plus tôt

Et si ERDF commençait par vendre ses domaines ?????

Nanaud Woudini
4 années plus tôt

Pauvre connasse !
Les français doivent supporter une taxe pour éponger le déficit d’EDF mais quand EDF fait des profits est-ce que les dividendes sont partagés ?????????

Nous devrions tous boycotter EDF !

Marco Jetté
4 années plus tôt

et pourquoi ne pas imposer ceux qui ont prit les soit disants mauvaises décisions dans la gestion ? Ah oui ils ont leurs avoir dans les Panana Papers…

Caroline Badaire
4 années plus tôt

et pourquoi pas demander au autre actionnaire que l’état qui ont reçu des dividendes

Madeleine Philippe
4 années plus tôt

Les morpions du peuples

19
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x