Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Les banques européennes ont été secouées pendant deux jours, alors que la Crise Mondiale financière s’intensifie
 

bourse-crash-krach-banks-banquesAu cours des deux dernières journées de bourse, les banques européennes ont perdu 23 % de leur valeur sur les marchés. Cet effondrement pose des questions.

En seulement deux jours d’affilée, près d’un quart de la valeur de toutes les banques européennes est parti en fumée. Je vous avais prévenu que le vote pour le Brexit “pourrait tout changer”, et c’est exactement ce qui est arrivé. Pendant ce temps là, le Dow Jones a encore baissé lundi de 260 points, alors que les marchés américains continuent d’être secoués eux-aussi. Globalement, environ 3000 milliards de dollars de richesse se sont évaporés dans le monde durant ces deux dernières journées de bourse. C’est du jamais vu, et il n’y a aucun doute sur le fait que nous sommes entrés dans une nouvelle crise financière mondiale qui semblait pourtant avoir été annihilée complètement mais qui dorénavant n’est plus prête de s’arrêter.

Mais bien entendu, ce qu’il faut retenir en priorité de cette journée du Lundi 24 Juin 2016, c’est ce qui est arrivé aux banques européennes. Ce vote pour le Brexit a été un carnage financier sans précédent pour ces institutions. Il suffit de consulter le graphique ci-dessous provenant du site zerohedge20160627_banks3Je savais que les choses iraient mal si le Royaume-Uni venait à voter pour la sortie de l’Union européenne, mais je ne savais pas que ça le serait à ce point.

Avant tout cela, tout un tas de banques “trop grosses pour faire faillite” dans toute l’Europe étaient déjà en train d’imploser, et maintenant cet environnement financier chaotique peut pousser simultanément plusieurs d’entre elles à s’effondrer complètement. Prenez par exemple le commentaire suivant de Wolf Richter

Surmonter à la fois le Brexit et l’agitation politique aurait été à la portée de grandes banques en bonne santé, et en particulier pour celles qui ne sont pas britanniques. Mais malheureusement aucune des grandes banques en Europe ne se portent bien. Et les banques non britanniques s’effondrent tout autant voire pour certaines davantage. Il s’agit d’une crise bancaire qui se transforme en une crise financière.

Ces valeurs bancaires se sont effondrées vendredi. Et elles se sont à nouveau effondrées Lundi. Les valeurs bancaires italiennes ont tellement baissé qu’elles sont devenues des Penny Stocks (Penny Stock: Titre dont la valeur vaut moins d’1 dollar aux U.S.A ou moins d’1 euro en Europe). Les banques espagnoles s’en rapprochent. La Commerzbank, la seconde plus grande banque d’Allemagne, et encore partiellement détenue par le gouvernement allemand à la suite du dernier plan de sauvetage, est sur la bonne voie elle aussi pour devenir une future penny stock.

Depuis des mois, je lance des avertissements sur une institution financière en particulier, à savoir le géant bancaire allemand “Deutsche Bank”. Le lundi 27 Juin 2016, son action a encore chuté de 5,77 % et a clôturé à un nouveau plancher historique à 13,87 dollars. Depuis longtemps, je suis convaincu que l’action de la Deutsche Bank continuera de baisser et qu’elle finira par atteindre zéro, et depuis ces derniers jours, la valeur semble pressée d’y arriver.

Bien entendu, la Deutsche Bank est loin d’être la seule banque à avoir des difficultés. Voici les autres banques européennes dites “trop grosses pour faire faillite” qui ont perdu au moins 20% de leur valeur au cours des deux derniers jours de cotation…

-Barclays-Royal Bank of Scotland
-Lloyds Banking Group
-Credit Suisse
-BNP Paribas
-Societe Generale
-UniCredit
-Intesa SanPaolo
-Banca Monte dei Paschi di Siena
-Banco Santander
-CaixaBank

Voilà à quoi ressemble une véritable crise financière, et les banques américaines ont elles aussi été sévèrement impactées

crash-marketLa contagion liée au vote pour le Brexit s’est propagée alors que les risques de liquidité et de contrepartie au sein d’un système financier interconnecté à l’échelle mondiale a impacté les banques américaines comme la Goldman Sachs qui a vu la valeur de son action atteindre un plus bas de 3 ans alors que les actions de la Bank Of America et de Citigroup ont plongé de plus de 12%. Cela s’est produit seulement deux jours après que la Fed ait publié ses derniers résultats sur les “Stress Tests” constatant qu’aucune des 33 banques testées n’aurait besoin de capitaux supplémentaires dans le cas d’une crise financière «grave». Cette conclusion pourrait bien être testée bientôt.

Pendant ce temps là, la livre sterling continue de s’effondrer littéralement. Pendant que je rédige cet article, le cours de la Livre sterling par rapport au Dollar est en baisse à 1,32, et certains dont déjà en train d’avertir que la livre sterling pourrait atteindre la parité avec le dollar américain d’ici la fin de l’année.

Une des raisons pour lesquelles je m’attends à voir la livre sterling poursuivre sa dégringolade, c’est parce que l’élite mondiale doit montrer aux Britanniques qu’ils ont pris la mauvaise décision, et ils ont besoin de faire peur aux 27 pays restant au sein de l’U.E qui envisageraient à leur tour de mettre en place le même type de référendum.

Il n’était donc pas surprenant d’avoir vu dès lundi la note du Royaume-Uni dégradée par les deux principales agences de notation de l’Elite

Deux grandes agences de notation ont dégradé la note du Royaume-Uni le lundi 27 Juin 2016.

S&P Global Ratings a abaissé la note du Royaume-Uni qui est passée de AAA à AA, avec une perspective «négative». Et, Fitch a abaissé sa recommandation de AA+ à AA, avec une perspective négative aussi.

Et comme je l’ai signalé hier, Bank of America et Goldman Sachs anticipent déjà une récession au Royaume-Uni.

L’impact économique et financier infligé au peuple britannique sera aussi sévère que possible, et ils seront bombardés d’informations leur expliquant qu’ils ont pris une décision stupide.

Espérons que le peuple britannique restera fort et ne pas cédera à la pression.

Mais bien entendu, il n’y a pas que le peuple britannique qui subira les lourdes conséquences de ce vote pour la sortie de l’Union européenne. Le vote pour le Brexit a transmis des ondes de choc sur toute la planète, et les investisseurs mondiaux sont en train de perdre d’énormes quantités d’argent. Par exemple, ici aux États-Unis, environ 1300 milliards de dollars de richesse se sont évaporés des marchés jusqu’à présent…

peur-tradersLe Brexit n’est pas seulement un problème européen, après tout. La décision prise par le Royaume-Uni de sortir de l’Union européenne coûte très cher aux investisseurs américains.

Les sociétés américaines composant l’indice Russell 3000, comme Google, le fabricant de logiciels Microsoft (MSFT) et la banque JPMorgan Chase (JPM), ont subi une perte collective de 1300 milliards de dollars depuis ce choc causé par le vote du Royaume-Uni pour le Brexit, selon une analyse de USA TODAY basée sur les données de S&P global Market Intelligence.

Espérons que demain sera un jour meilleur. Il est très rare de voir les marchés financiers mondiaux s’effondrer pendant trois jours d’affilée, mais cela peut se produire. Cependant, il est probable que nous assistions à une sorte de rebond temporaire aussi longtemps qu’il n’y aura pas un réel événement négatif faisant la une de l’information.

Mais n’ayez aucun doute sur ce qu’il vient de se passer. La faillite de Lehman Brothers avait été l «événement déclencheur» qui avait véritablement fait accélérer la crise de 2008, et maintenant il semble que ce vote pour le Brexit sera l’«événement déclencheur» qui accélérera considérablement la crise de 2016.

Alors que dans le monde, les investisseurs avaient déjà perdu des milliers de milliards de dollars au cours des 12 derniers mois, une véritable implosion financière allait de toute façon se produire et ce peu importe l’issue du vote pour ou contre le Brexit. En votant pour la sortie du Royaume-Uni de l’U.E, les électeurs n’ont fait que précipiter l’inévitable.

Malheureusement, seule une très petite partie de la population comprend à quel point les problèmes vont s’aggraver dans les mois à venir…

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
8 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
GINETTEMayKuroHeikel Ben SedrineToto de FranceBleklerock Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
GINETTE
Invité
GINETTE

Je pense que nous devons sortir nos économie même minimes des banques ou caisses pour se protéger des temps dur.

MayKuro
Invité
MayKuro

Et en plus les banques ne se donnent même plus l’apparence de la solvabilité !!!
Une dépêche Dow Jones explique que la Deustche Bank a (à nouveau ?) échoué au Stress Test.

Heikel Ben Sedrine
Invité

C est la fin de usd qui suit?

Toto de France
Invité
Toto de France

Bonjour, Ce n’est peut être pas à propos ni l’endroit mais une idée, juste comme ça: Si dieu est amour alors dieu fait par amour et si l’homme est à l’image de dieu, l’homme est vraiment lui même quand il interagit par amour. A chaque fois que l’homme porte son attention en pleine conscience, sans jugement à façonner la matière, à interagir avec ses semblable l’homme “est amour”. L’Amour est énergie. Alors si Dieu et l’homme sont et font par amour et que dans nos sociétés on échange l’action de l’homme par de l’argent, alors je peux dire que l’argent… Read more »

Gus
Invité
Gus

Je crois au contraire que la livres va bien aller et l’Euro mal faire, on nous fait croire que l’Angleterre est mal barré et que l’Europe va dicter ses conditions mais c’est tout le contraire qui va arriver, l’Angleterre est maintenant un pays souverain alors que les pays européen ne le sont pas, de plus la majorité de ces pays sont des perdants économiquement parlant, mise à part l’Allemagne je ne vois pas comment l’Europe va s’en sortir dans les prochaines années.

Norb
Invité
Norb

J ai lu que ces , Ex : 3000 milliards de dollars ne sont pas ” évaporé ” mais plutôt transféré sur d autres produits comme l Or , l’ Argent , etc . Est ce véridique ?

Bleklerock
Invité
Bleklerock

Rien ne se perd tout se transforme.

Pierre Charlemaine
Invité

De toute façon cette économie américaine et européenne basée sur le déficit avec une économie qui fonctionne avec de la monnaie de singe est vouée à l’échec,ce brexit va permettre aux instances de réagir à une autre monnaie plus sérieuse .

Ollantay Tambo
Invité

L’or ça va ?
Mwouais…. Ca va mieux….

BusinessBourse B&B
Invité

Je trouve que l’économie va mieux aujourd’hui que demain !

Bleklerock
Invité
Bleklerock

Pourquoi avoir encore changer le graphique en supprimant le coût de l’or? .