Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Egon Von Greyerz: ce monstre terrifiant crée par les banques centrales est devenu totalement incontrôlable
 

egon-von-greyerzAlors que les cours de l’Or et de l’argent bondissent à nouveau, aujourd’hui l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs vient d’alerter kingworldnews sur le fait que ce monstre terrifiant de 2.000.000 milliards de dollars est à présent totalement incontrôlable

Egon von Greyerz fondateur de Matterhorn Asset Management & GoldSwitzerland 

Egon von Greyerz: Les banques centrales conduisent le monde dans un gouffre et elles n’ont aucune idée du désastre qu’elles ont crée et dont elles sont responsables. Ce qui semblait rapporté beaucoup d’argent au départ pour les banquiers privés en 1913 lorsque la Fed avait été créée, a engendré un monstre terrifiant d’au moins 2.000.000 milliards de dollars. Ce monstre est dorénavant totalement incontrôlable…

Au cours des 100 dernières années, le système de Ponzi semblait parfaitement fonctionner sous couvert du keynésianisme. Du coup, à chaque fois qu’une économie dans le monde était confrontée à un problème, il suffisait alors de la stimuler par de la création de crédit. Et il y a de nombreuses manières de créer du crédit. Grâce à la flexibilité illimitée du système de réserves fractionnaires, l’impression monétaire perpétuelle est devenue la martingale de telle sorte que plus il y a de création monétaire et plus de crédit peut être émis par les banques.

Les actifs de la Deutsche Bank sont 100 fois supérieurs à ses fonds propres

Il n’y a absolument aucune limite quant à la quantité d’argent qui pourrait être imprimée. C’est bien entendu une erreur de croire que les gouvernements et les banques centrales sont les seuls à faire de l’impression monétaire. La plupart de cette fausse richesse est créée par les banques commerciales qui font ainsi exploser leurs bilans de 10 à 50 fois. Et si l’on prend en compte l’exposition des banques sur les produits dérivés, on peut arriver à plus de 100 fois les fonds propres. Prenez l’exemple de la Deutsche Bank, son bilan est 25 fois plus important que ses fonds propres. Si on ajoute son exposition sur les produits dérivés d’un montant de 68.000 milliards d’euros, là, l’effet de levier est de 100 fois les fonds propres.

Cela signifie que tout déposant pensant pouvoir récupérer son argent à la banque doit être conscient que la Deutsche Bank serait en faillite si elle devait perdre plus de 1% de ses actifs. Il n’est évidemment pas question que la Deutsche ne perde ne serait-ce qu’1%. Or il est pratiquement garanti qu’elle perde plus de 10% et probablement au moins 50% du total de ses actifs, ce qui signifie que si vous êtes un de ces déposants, vous ne récupérerez pas votre argent. La plupart des banques européennes sont dans une situation similaire, tout comme de nombreuses banques américaines, dont JP Morgan, Bank of America et Citigroup. Et ne croyez pas que les Japonais, chinois ou que les banques des marchés émergents soient dans une meilleure situation. C’est bien entendu la raison pour laquelle les cours des actions des plus grandes banques ont chuté de 75 à 95% depuis 2006.

L’économie mondiale a été mortellement touchée

Peu importe ce que nous ont dit les gouvernements et les banques centrales depuis 2006, car maintenant les artifices financiers des banques centrales viennent d’être révélés au grand jour et au monde après près de 100 ans de manipulation et d’abus, sans que cela ait résolu quoi que ce soit depuis. La propagande, l’impression monétaire et les taux d’intérêt nuls voire négatifs, ont tiré l’économie mondiale telle une créature mortellement touchée. De toute manière, le résultat était couru d’avance, mais le chemin fut long et douloureux.

Oui, une infime minorité de la population mondiale représentant mois d’1% a continué à en bénéficier grandement tandis que la masse (99%) a été plombée par 100.000 milliards de dollars d’endettement supplémentaire et ce sans compter le passif non capitalisé et les produits dérivés qui représentent plusieurs centaines de milliers de milliards de dollars. Et la plupart des grandes banques centrales ont fait exploser leurs bilans en l’ayant multiplié par 4 depuis 2006. Si l’on prend seulement la Banque du Japon, la BCE et la FED, leurs bilans totaux devraient passer de 3200 milliards de dollars en 2006 à 13.500 milliards de dollars au 1er trimestre 2017. Bien que cette augmentation de «seulement» 10.000 milliards de dollars ne soit qu’une goutte dans l’océan par rapport à l’augmentation totale de la dette, ces banques centrales créent et perpétuent les problèmes actuels à travers leurs politiques irresponsables.

Les actifs que ces trois banques centrales détiennent n’auront plus aucune valeur dans les 5 à 7 prochaines années. Mais avant, leurs bilans augmenteront de façon exponentielle dans une tentative keynésienne finale et surtout désespérée afin d’essayer de sauver le système financier mondial de l’implosion totale. Cela conduira à une courte période d’hyperinflation avant une implosion déflationniste du système. Eh oui, Il est totalement stupide et illusoire de tenter de résoudre un problème en utilisant la même méthode qui en est à l’origine. Nous finirons par obtenir l’éradication totale et nécessaire de toutes les dettes. Mais ce n’est pas seulement la dette qui finira par disparaître, car la plupart des actifs financés par cette dette verront leurs valeurs considérablement chuter, ce qui conduira à une destruction massive de richesses.KWN-Greyerz-I-7172016Avant d’abandonner, les banques centrales essaieront toutes les méthodes disponibles. Cela ne comprendra pas seulement l’impression monétaire et des taux négatifs, mais aussi des annulations de dettes, des dévaluations, des moratoires, la spoliation des fonds de retraite et des dépôts bancaires ainsi que de nombreux autres astuces qui appauvriront les citoyens. Les gouvernements, les banques centrales n’auront aucun scrupule à détruire totalement les richesses des peuples.

Au cours des 60 dernières années, les taux d’intérêt de la réserve fédérale américaine montrent que les banques centrales n’ont aucune politique monétaire, et qu’elles ne font que réagir à des événements dans des tentatives de manipulations désespérées du système financier et de l’économie. La seule chose qu’ils réussissent à faire, c’est de s’enrichir elles-mêmes et leurs amis banquiers au détriment du reste de la population. De la fin de la Seconde Guerre mondiale à 1980, les tatxu d’intérêt de la réserve fédérale sont passés de 1% à près de 20%.

Ils sont pratiquement tombés à zéro en 2008 et sont restés à ce niveau depuis.Donc, les taux ont évolué dans une tendance baissière depuis 35 ans, mais toutefois lors d’énormes variations, la Fed avait réagi aux événements. Maître Greenspan avait joué au yoyo avec les taux en les faisant monter et descendre montrant clairement qu’il ne savait pas ce qu’il faisait. Alors, lorsque Bernanke a repris la main en pleine crise, il envoya les taux d’intérêt à zéro et imprima plus d’argent que tous les anciens présidents de la Fed réunis. Mais malgré cette impression monétaire massive, le monde se retrouve maintenant dans une situation où il n’y a plus aucune solution mais seulement des répercussions négatives à ces politiques monétaires idiotes et irresponsables. Et malheureusement, nous assisterons à d’épouvantables conséquences et pour un très long moment avant de voir à nouveau un redémarrage.KWN-Greyerz-II-7172016Voilà malheureusement où nous en sommes. Les banques centrales ont conduit le monde sur un voie qui ne pouvait avoir qu’une seule issue. Et malheureusement, je crois que nous sommes maintenant au bord d’une catastrophe d’une ampleur jamais vu de toute l’histoire.

Mais aussi grave que puisse être cette catastrophe qui se profile, ce ne sera pas la fin du monde tant qu’il n’y aura pas de guerre nucléaire majeure. Cela impactera nos vies pour une longue période, mais les êtres humains ont des ressources et sauront s’adapter, même si la transition sera difficile.

La Famille ainsi que vos amis seront plus que jamais importants. Et un peu d’Or et d’Argent physique seront vos meilleurs garantis face à cette monnaie papier sans valeur.”

Source: kingworldnews

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
olanyi romualdStracy Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
olanyi romuald
Invité
olanyi romuald

c’est serieux un homme avertis en vaux deux

Stracy
Invité
Stracy

Situation parfaitement bien résumé. Et il y en a qui ne voient rien venir car on s’enlise lentement depuis 100 ans. Il faut un esprit vif et éveillé pour le voir.

Mais la fin de cette mascarade financière approche, et ça va faire mal, très mal.

Mon notaire m’a même dit que la crise qui vient sera bien pire que 2008, elle sera cruelle.

Une crise majeur survient pendant l’élection présidentielle américaine tout les 8 ans en générale.

On y est !

Comme dit Charles Sannat “Préparez vous, il est déjà trop tard”.