Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le nouvel effondrement du cours du pétrole est une très très mauvaise nouvelle pour l’économie américaine
 

Oil-Price-CrashingCela n’était pas censé se produire. Le cours du pétrole devait commencer à remonter, et cela aurait bien soulagé certaines zones d’Amérique du Nord sévèrement impactées économiquement puisque fortement dépendantes de l’industrie pétrolière.

Au lieu de cela, le cours du pétrole s’effondre à nouveau, et c’est vraiment une très très mauvaise nouvelle pour l’économie américaine qui est déjà embourbée dans la plus faible «reprise» depuis 1949. Le lundi 1er août 2016, le pétrole américain était en baisse de près de 4%, et sur un court laps de temps, il est même tombé en dessous des 40 dollars le baril. Dans l’ensemble, le cours du pétrole a chuté de 21 % depuis le 8 Juin 2016. En moins de deux mois, tous les gains à la hausse ont été effacés alors que de beaucoup de personnes fondaient de nombreux espoirs sur ce “rallye haussier”, et si le cours du pétrole continue d’évoluer à ce si faible niveau, cela aura de lourdes conséquences pour l’économie américaine.

L’une des principales raisons pour lesquelles le cours du pétrole a chuté, c’est lié au fait que les pays membres de l’OPEP continuent d’extraire du pétrole à des niveaux très élevés. Ce qui suit provient de CNBC

oil-opepLa production pétrolière du mois de Juillet des pays membres de l’OPEP est susceptible d’atteindre son plus haut niveau de toute l’histoire récente, selon une enquête révélée par Reuters vendredi, et l’Irak en a extrait plus tandis que le Nigeria a exporté davantage de brut malgré les attaques de militants contre les installations pétrolières.

Parmi les membres de l’OPEP, l’Arabie Saoudite est l’exportateur est le plus important et il a également maintenu sa production proche des niveaux records. l’enquête a révélé que l’Arabie Saoudite faisait face à une hausse saisonnière de la demande intérieure et qu’elle avait maintenu sa production de pétrole au lieu de réduire l’offre afin d’augmenter les prix.

Ces pays ne savent pas si et quand le cours du pétrole finira par rebondir, mais ce qu’ils savent, c’est qu’ils ont désespérément besoin de trésorerie afin d’éviter un ralentissement de leurs économies. Beaucoup de ces pays ont déjà connu des ralentissements économiques importants et une réduction sensible des revenus pétroliers n’aiderait certainement pas les choses actuellement.

Ici, aux Etats-Unis, le coût de production du pétrole a tendance à être plus élevé, et donc lorsque le cours du pétrole s’effondre, nous avons tendance à voir les sociétés fermer les puits de pétrole. Mais lorsque l’on ferme des puits, cela signifie que des emplois plutôt bien rémunérés seront supprimés.

Au cours des quatre premiers mois de l’année 2016, environ 35.000 emplois ont été supprimés dans les entreprises du secteur pétrolier et gazier au Texas. A l’échelle mondiale, plus de 290.000 emplois ont été supprimés dans le secteur pétrolier et gazier depuis juin 2014, moment où le cours du pétrole avait commencé à chuter.

Et même si l’espoir commençait à revenir pour les compagnies pétrolières et gazières avec ce rebond du cours du pétrole durant le second trimestre de l’année 2016, il s’est avéré que les suppressions d’emplois se poursuivaient

shale-oil-BankruptcyLes compagnies pétrolières ont continué à supprimer des milliers d’emplois au cours du second trimestre de l’année 2016, même si de nombreux dirigeants sont dorénavant plus optimistes étant donné que l’effondrement du marché pétrolier s’achève et qu’un rebond des forages est déjà amorcé.

Bien que les dirigeants d’Halliburton Co. , de Schlumberger Ltd et d’autres grandes firmes prévoient des cours du pétrole plus élevés et un retour à l’extraction du pétrole de schiste lors d’une discussion sur les profits cette semaine, certaines entreprises ont divulgué 15.000 nouvelles suppressions d’emplois dans cette industrie.

Personnellement, trois membres de ma famille proche qui vivent dans des zones fortement dépendantes de l’industrie pétrolière ont déjà perdu leur emploi cette année.

Et ce sont précisément ces emplois de la classe moyenne et bien rémunérés que nous ne pouvons plus nous permettre de perdre. Afin d’avoir une classe moyenne en plein essor, vous avez besoin de beaucoup d’emplois de ce type. Malheureusement, ces emplois sont délocalisés, et la classe moyenne aux États-Unis ne cesse de décliner.

Si le prix du pétrole continue de chuter, cela signifie encore plus de suppressions d’emplois dans l’industrie pétrolière, et ce sera très très mauvais pour l’économie américaine.

En outre, bon nombre de ces sociétés pétrolières ont de très graves problèmes d’endettement. Les taux de défaillance sur les dettes d’entreprises n’ont jamais été aussi élevées depuis la dernière récession alors que les entreprises luttent pour rembourser leurs échéances. Bien sûr, certains d’entre elles ont déjà fait faillite, et cela a poussé le taux de défaut sur les dettes d’entreprises à atteindre son plus haut niveau depuis la dernière crise financière.

A 40 dollars le baril, la plupart des compagnies pétrolières aux Etats-Unis ne sont pas rentables à long terme. Plus le cours du pétrole végètera à ce faible niveau de prix, et plus les entreprises pétrolières feront faillite. Et à ce stade, c’est juste une question de temps.

De plus, il est important de garder à l’esprit que Wall Street est très fortement exposée à l’industrie pétrolière. Alors que les prêts hypothécaires “subprimes” n’avaient pas beaucoup fait tomber d’institutions financières en 2008, cette fois-ci, il est évident que cet effondrement du cours du pétrole pourrait en faire tomber bien plus.

Alors que l’économie mondiale ralenti, la demande de pétrole baisse. Et pour l’instant, même l’économie américaine semble être en train de ralentir sérieusement. Le PIB américain n’a augmenté que d’environ 1% sur la première moitié de l’année 2016, et le taux d’accession à la propriété aux Etats-Unis vient d’atteindre son plus faible niveau jamais enregistré.

Enorme, ce qui est en train de se passer. Cela précède toujours le début d’une récession.

Exclusif: Implosion de l’économie américaine: les 15 points que nous cachent les médias !

Dans les principaux médias financiers, il y a énormément de discours optimistes sur un retournement potentiel de l’industrie pétrolière mais la plupart de ce discours semble être un vœu pieux.

Pour moi, la seule chose qui pourrait pousser le cours du pétrole à remonter là où les compagnies pétrolières américaines aimeraient le voir, serait une guerre majeure au Moyen-Orient. Et bien sûr, c’est toujours une possibilité surtout si l’on considère ce qu’il se passe actuellement à Washington. Mais sans cela, il est difficile de voir un cours du pétrole remonter à 70 ou 80 dollars le baril dans un avenir proche.

Cela signifie donc que nous sommes susceptibles d’assister à toujours plus de suppressions d’emplois, à plus de défauts de paiement, à plus de défauts sur les dettes, et pour finir, plusieurs institutions financières pourraient être sévèrement impactées du fait d’une exposition irresponsable à l’industrie pétrolière.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Pat Bonno
4 années plus tôt

Nous sommes dans la dernière ligne droite avant le retour du CHRIST. Tout est écrit dans la bible. Le livre le plus important de ce monde qui nous révèle les prophétisés que DIEU le PÈRE nous a transmis aujourd’hui et avec un Amour inconditionnel. Amen

James Yakuza
4 années plus tôt
Reply to  Pat Bonno

Je confirme aussi, retour de Jésus imminent dans quelques années je pense, troisième guerre mondiale dans pas longtemps avant, et je met un gros billet sur l’effondrement du dollar aussi.. ça va pas rigoler il faut le dire 🙁

Chris Keppens
4 années plus tôt

Comme le lait…pas de prix pour le producteur…le consommateur paye…. Et on trouve jamais le voleur…

miguel
miguel
4 années plus tôt
Reply to  Chris Keppens

L”antecrist doit faire son apparition lors de la prochaine crise economique mondiale. Et il viendra avec son economie planifie miracle. Toute la technologie du monde sera a sa disposition……soyons patients et esperons dans notre Seigneur Jesus Christ

theuric
theuric
4 années plus tôt

Une hypothèse devient théorie dès qu’elle a passé le cap de son caractère prédictif ou, dit autrement, une théorie n’a de valeur que par son caractère prédictif. J’avais exposé das ce site que nous assistons à une désindustrialisation mondiale générant une baisse du cours des matières premières, donc celui des carburants, momentanément à l’arrêt par les dépenses des gens ne voulant pas que les banques leur confisquent leurs économies. le rythme que j’avais présupposé intuitivement en était, de Janvier à Mars, les personnes seraient mises au courant de la loi de l’U.E. passés dans le législatif des pays, d’avril à… Read more »

Bruno Duhaze
4 années plus tôt
Bruno Duhaze
4 années plus tôt

C est nous les pingouins

Monique Fossard
4 années plus tôt

mais à la pompe çà bouge pas A QUI PROFITE LE CRIME ??? CHERCHER L ERREUR

Franck
4 années plus tôt

A cause de la FED qui a racheté dettes et stocks de Shale Oil, ce n’est plus qu’une énorme bulle à la Ponzi qui finira tôt ou tard par exploser à la figure des USA et des banques US…

9
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x