Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Alerte: Etats-Unis: le taux d’accession à la propriété vient d’atteindre son plus faible niveau jamais enregistré
 

Abandoned-HouseLe pourcentage des Américains propriétaires d’une maison vient d’atteindre son plus faible niveau jamais enregistré.

Durant le second trimestre de l’année 2016, le taux d’accession à la propriété non désaisonnalisé est tombé à 62,9 %, ce qui correspond exactement au niveau où il était lorsque le Bureau du recensement des États-Unis (Census Bureau) avait commencé à publier cette unité de mesure en 1965. On ne peut donc pas vraiment dire que cela ressemble à une reprise économique. Tout au long des 2 mandats d’Obama à la maison blanche, le pourcentage d’Américains propriétaires d’une maison est devenu de plus en plus faible. Bien entendu, la raison à cela est que la classe moyenne aux Etats-Unis est en train de disparaître. L’année dernière, nous avions appris que la classe moyenne américaine par rapport à l’ensemble des ménages américains était devenue une minorité et ce pour la première fois. Afin d’avoir un taux d’accession à la propriété élevé, vous avez besoin d’une classe moyenne forte et en plein essor, et cela ne peut pas être le cas sans avoir d’emplois bien rémunérés. Si je communique autant sur la destruction de la classe moyenne américaine, c’est dû à l’érosion de l’économie aux Etats-Unis, or la plupart des Américains ne comprennent pas ce qui se passe.

Habituellement, lorsque l’on devenait propriétaire, on faisait alors partie de la classe moyenne, mais sous Barack Obama le pourcentage d’Américains propriétaires d’une maison n’a jamais cessé de baisser chaque année. Par le passé, nous avions parlé de la manière dont ce pourcentage était tombé à son plus bas niveau depuis des décennies, mais maintenant, il vient officiellement d’atteindre son plus faible niveau jamais enregistré. Ce qui suit provient de CNBC

Après avoir augmenté à un sommet jamais atteint il y a un peu plus d’une décennie, le taux d’accession à la propriété aux Etats-Unis est tombé à son plus faible niveau et pourrait encore chuter plus bas dans les prochains mois.

Au cours du second trimestre de l’année 2016, le taux d’accession à la propriété non désaisonnalisé est tombé à 62,9 %, ce qui correspond exactement au niveau où il était au moment ou le Bureau du recensement des États-Unis (Census Bureau) avait commencé à publier cette unité de mesure en 1965. Pendant l’euphorie du boom immobilier au milieu des années 2000, le taux avait augmenté jusqu’à 69,2 %. C’était au moment où les politiciens vantaient ce mythe d’une « société de propriétaires ».

Alors Pourquoi on en est là aujourd’hui ?

Eh bien, selon les analystes du site de Wolf Richter, de nombreux facteurs ont été pointés du doigt…

  • La hausse des prix de l’immobilier dans une économie où les salaires stagnent (pour 80 % des plus faibles) ont poussé les maisons d’entrée de gamme à devenir inaccessibles pour beaucoup d’américains.
  • Les maisons les moins chères dans de nombreuses zones urbaines exigent tout de même du temps, de l’argent et donc un investissement quotidien. Mais même dans ce cas, ces maisons restent trop chères pour une grande partie de la population et dans des zones urbaines coûteuses.
  • Les primo-accédants ont du mal à épargner en vue de verser un premier acompte, car ils utilisent ce qui leur reste d’argent disponible pour palier à la flambée des loyers.
  • La génération du millénaire est celle a qui tout est imputé. ils sont accusés de tous les maux. Ils ont vu leurs parents passer du rêve américain au cauchemar américain, et très tôt dans la vie, ils en ont tiré des leçons.
  • Un environnement de taux d’intérêt extrêmement faibles n’a pas rendu les maisons plus abordables puisque ces très faibles taux d’intérêt ont eu pour conséquence de faire monter en flèche les prix de l’immobilier, et au final, les remboursements de prêts immobiliers sont devenus plus élevés qu’ils ne l’étaient auparavant.
  • Une augmentation des prix de l’immobilier entraînent d’autres coûts qui deviennent eux aussi plus élevés comme les taxes, les frais de courtage (commissions) et l’assurance.

Certes, tous ces points soulignent bien des difficultés, mais en réalité, les problèmes auxquels sont confrontés une grande partie du peuple américain sont beaucoup plus vastes encore. La classe moyenne américaine est en train de disparaître depuis des décennies, et cette tendance à long terme qui la ronge lentement tel un cancer, s’est accélérée de manière significative. Il suffit de prendre en compte les différents et nombreux chiffres énumérés ci-dessous…

-Aux Etats-Unis aujourd’hui, dans 20 % des familles américaines, plus personne ne travaille

-Actuellement, plus de 102 millions d’américains sont sans emploi.

-Selon les derniers chiffres de l’administration américaine en charge de la sécurité sociale (The Social Security Administration), 51 % de l’ensemble des travailleurs américains gagnent moins de 30.000 dollars par an.

– En 1970, la classe moyenne ramenait au foyer environ 62 % de l’ensemble des revenus des ménages américains. Aujourd’hui, ce nombre a chuté et atteint dorénavant 43%.

-La réserve fédérale américaine indique que 47 % des Américains sont incapables de sortir 400 dollars pour parer à n’importe quel imprévu sans devoir emprunter ou vendre quelque chose à quelqu’un.

-Une Enquête récente a révélé que  62 % de l’ensemble des américains ont moins de 1 000 dollars d’économies.

-Si vous n’avez pas de dette et que vous possédez également dix dollars dans votre poche, vous êtes alors plus riche qu’environ 25 % des Américains.

-Selon Kathryn J. Edin et H. Luke Shaefer, les auteurs d’un nouveau livre intitulé “2.00 dollars par jour: Vivre avec presque rien aux Etats-Unis“, il y a 1,5 million de ménages “extrêmement pauvres” aux États-Unis qui vivent avec moins de deux dollars par jour. Et ce nombre a doublé depuis 1996.

-Les autres chiffres du Bureau du recensement américain sont également très inquiétants. Par exemple, en 2007, environ un enfant sur huit aux Etats-Unis bénéficiait de bons alimentaires. Aujourd’hui, ce nombre est passé à un enfant sur cinq.

-les choses continuent de se dégrader pour la classe moyenne alors que nous nous dirigeons vers la deuxième moitié de l’année 2016. L’indice américain de confiance économique de Gallup vient d’atteindre son plus faible niveau depuis le début de l’année 2016.

Je pourrais continuer ainsi à vous sortir des chiffres du même type toute la journée, mais nous espérons qu’avec ceux là, vous aurez déjà une idée un peu plus claire de la désastreuse situation économique américaine.

33% des Américains n’arrivent même plus à subvenir à leurs besoins élémentaires

Les laissés-pour-compte de l’économie Américaine…Et ils sont des millions !

La classe moyenne continue de disparaître petit à petit, et nos politiciens font comme si de rien n’était et continuent leur train-train habituel. Ils ne semblent pas se rendre compte qu’ils étouffent ce qui était autrefois la plus grande et la plus prospère classe moyenne de toute l’histoire.

Et les choses pourraient bientôt s’aggraver pour la classe moyenne américaine puisque cette nouvelle crise économique mondiale s’accélère. En fait, le très respecté économiste Peter Schiff estime qu’un ralentissement majeur aux États-Unis est imminent

Piero San Giorgio Interview Peter Schiff sur l’actualité économique mondiale – Dec 2016VOICI LA RÉALITÉ: rien ne va plus dans ce monde, et la fête est finie. Lorsqu’Obama était arrivé à la maison blanche en janvier 2009, la dette publique américaine était de 10.000 milliards de dollars, et elle sera de 20.000 milliards de dollars lorsqu’il quittera ses fonctions. Il laissera plus de 100 millions d’Américains sans emploi, dont 50 millions vivant dans la pauvreté et bénéficiant de bons alimentaires. Voilà ce que l’impression monétaire nous aura apporté. Tout cet argent crée à partir de rien et qui n’est que de l’endettement n’a fait qu’aggraver les choses et la situation, et le monde est en overdose d’endettement.

Il y a tellement de familles aux Etats-Unis qui sont vraiment en difficulté actuellement, que plus des deux tiers de l’ensemble des américains pensent que le pays est sur ​​la mauvaise pente.

Je voudrais bien vous dire que l’horizon va s’éclaircir et que la sortie de crise est toute proche, mais contrairement aux politiciens américains, je ne vais pas vous mentir.

Des moments extrêmement pénibles se profilent. Les choses vont s’aggraver et devenir beaucoup plus difficiles pour la classe moyenne.

Anticipez et préparez vous en conséquence si vous en avez encore le temps.

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
6 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Chien de la cassejouveSaint JEAN BAPTISTEDarkcityFrançois Lepoulpe Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
jouve
Invité
jouve

vous êtes dures les gars avec les “ricain” , l’immense majorité ne fait rien de mal. Ils sont comme nous “des moutons” qui passe à la tondeuse régulièrement avant d’aller à l’abatoire

Saint JEAN BAPTISTE
Invité
Saint JEAN BAPTISTE

“Les primo-accédants ont du mal à épargner en vue de verser un premier acompte, car ils utilisent ce qui leur reste d’argent disponible pour palier à la flambée des loyers.”

Devenir propriétaire n’est pas une obligation !
Tout le monde ne peut pas y parvenir et ce n’est pas nouveau.
Ce sont les gens qui ne savent plus rien gérer : grosses bagnoles hors de prix et totalement en inadéquation avec les besoins, appareils électroniques aussi inutiles que néfastes, bling bling outrancier qui les ruine et montre ce qu’ils sont : des crétins.

La messe est dite.

Darkcity
Invité
Darkcity

C’est le chien qui aboie avant de mourir.
Les placards sont encore plein de bombes nucléaires.
L’oligarchie US déclenchera la 3eme guerre mondiale si il faut, pour tenter de redistribuer les cartes contre la Chine/Russie, même si il faut sacrifier la moitié du pays (et nous avec).
La mère Clinton arrive, Bush fils va être un nain à coté.

François Lepoulpe
Invité

Vivement que ce pays de dégénéré s’entretue et récolte les fruits de leur crime au moyen orient et partout ailleurs…
Amen.

Saint JEAN BAPTISTE
Invité
Saint JEAN BAPTISTE

Quel rapport avec l’immobilier ?

Allez gerber ailleurs.

Chien de la casse
Invité
Chien de la casse

Amen.

Bérangère Leroy
Invité

Ils vont bientôt devoir partir en guerre pour sauver l’économie de leur pays, comme à l’accoutumée…

Madeleine Philippe
Invité

Pas malins les Américains, même pas été capables de s’assurer le minimum vital ! Ils ont engraissé les banques avec leurs prêts étudiant, chaque diplômé est devenu la vache à lait de ses satanistes. Un pays civilisé forme ses enfants gratos vu que ceux-ci ne gagnent pas encore leur vie !!!!!