Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Les sociétés de cartes de crédit visent les américains les moins instruits et les moins cultivés financièrement

Credit-CardsLes grandes sociétés de cartes de crédit ne gagnent pas beaucoup d’argent en dehors de ceux qui honorent leurs règlements en temps et en heure. Elles ciblent souvent et spécifiquement les consommateurs les moins instruits et les moins cultivés financièrement qui n’appréhendent pas vraiment les dangers dans le fait de contracter des dettes en utilisant des cartes de crédit. L’objectif est de trouver des gens qui traîneront un solde débiteur sur leur carte de crédit mois après mois, parce que c’est bien ainsi que les sociétés de cartes de crédit peuvent gagner de l’argent. Actuellement, le ménage américain moyen traîne mois après mois un solde débiteur sur leurs cartes de crédit d’environ 15.310 dollars. Avec un taux d’intérêt moyen d’environ 15 %, les profits s’accumulent très rapidement pour ces grandes sociétés de cartes de crédit. Cela fait des années que cela dure mais malgré tout, beaucoup d’entre nous n’ont toujours pas compris ce problème, et du coup l’endettement sur les cartes de crédit met en difficulté et paralyse des dizaines de millions de familles américaines.

L’année dernière, le niveau d’endettement sur les cartes de crédit aux Etats-Unis a bondi d’environ 71 milliards de dollars à 917,7 milliards de dollars, selon la dernière étude de CardHub.com. Et dans l’un des mes précédents articles, toujours selon l’étude réalisée par CardHub, j’avais relevé que “les américains avaient accumulé plus de dettes lors du dernier trimestre de l’année 2015 que sur les années 2009, 2010 et 2011 réunies.”

De nombreux analystes prévoient que le montant total de la dette sur les cartes de crédit dépassera 1000 milliards de dollars d’ici la fin de l’année 2016. Voilà pourquoi il y a un tel besoin d’éducation financière dans ce pays. Des millions et des millions d’américains sont pris au piège, et comme je l’ai mentionné précédemment, les grandes sociétés de cartes de crédit ciblent souvent ceux d’entre nous qui sont les moins éduqués sur les questions financières. Ce qui suit provient de Bloomberg

credit-cardsLes sociétés de cartes de crédit ont besoin d’avoir des gens qui dépensent plus que ce qu’ils ne possèdent, pas trop non plus mais juste assez pour qu’ils ne soient pas en défaut de paiement. Donc, ces sociétés pourraient cibler des personnes qui sont plus susceptibles d’avoir une faible culture financière pour en bénéficier. C’est le côté sombre de la finance comportementale.

Selon les dernières recherches réalisées par les économistes Antoinette Schoar du Massachusetts Institute of Technology et Hong Ru de l’Université technologique de Nanyang, on peut effectivement faire un tel lien. Ils utilisent les données d’une entreprise privée qui permettent de suivre les offres sur les cartes de crédit. Ils trouvent que les consommateurs les moins instruits – qui sont susceptibles d’être financièrement moins cultivés – prennent plus fréquemment des offres qui comprennent des paiements différés. Ce sont des offres qui commencent avec de faibles taux, mais qui augmentent dans le temps, avec d’importants frais en cas de dépassement et de retard de paiement. En d’autres termes, ceux qui sont susceptibles d’emprunter et qui prennent de mauvaises décisions financières – accumulent des dettes et paient éventuellement beaucoup plus du fait d’intérêts plus importants. Pendant ce temps là, les ménages les plus instruits ont tendance à ne pas souscrire à ces offres.

Vous comprenez ce que cela signifie ?

Les grandes sociétés de cartes de crédit essaient de trouver ceux d’entre nous les plus vulnérables, car c’est avec eux qu’elles peuvent réaliser leurs meilleurs profits.

Et bien entendu, à moment donné, la plupart d’entre nous ont connu des problèmes d’endettement liés à l’utilisation de leurs cartes de crédit. Que ce soit au lycée ou à l’université, on ne nous apprend pas à nous éduquer financièrement, et donc la plupart d’entre nous sommes très naïfs lorsque nous arrivons dans la vie réel. Les offres sur les cartes de crédit inondent les jeunes, et lorsqu’ils ont peu d’argent au début de leur vie professionnel, ils peuvent tomber rapidement dans la facilité qui consiste à “acheter maintenant et payer plus tard”

Psychologiquement, il est toujours plus facile pour quelqu’un de payer en utilisant sa carte de crédit, car il n a pas besoin de sortir de monnaie au sens physique du terme, selon Danford. Une étude de Dun & Bradstreet a constaté que les gens dépensent en moyenne de 12 à 18 % de plus lorsque qu’ils utilisent une carte de crédit à la place d’argent liquide.

” Je pense que c’est l’un des pièges. Il est presque trop facile d’utiliser une carte de crédit “, a déclaré Danford. ” Vous n’avez pas à penser aux conséquences.”

Selon les données d’Experian,l’américain moyen avait 2,24 cartes de crédit en 2015, en hausse par rapport au 2,18 cartes de crédit que l’américain moyen possédait en 2014.

Sur l’ensemble des utilisateurs de cartes de crédit, Quel est selon vous le pourcentage de ceux qui traînent un solde débiteur chaque mois ?

30 % ?

40 % ?

Eh bien, selon Time Magazine seulement 35 % de ceux qui utilisent des cartes de crédit seraient en règle chaque mois avec un solde créditeur. Cela signifie que 65 % de ceux qui utilisent des cartes de crédit ont un solde débiteur…

Credit-Card-TrapSeulement 35% des utilisateurs de cartes de crédit se trouvent pas en solde créditeur chaque mois, comme on est censé l’être normalement. Ils utilisent leurs cartes de crédit pour plus de confort, et peut-être afin d’accumuler des points de bonus et des récompenses, mais pas parce qu’ils ont besoin d’emprunter. Si vous faites partie de ce groupe, vous êtes connu comme un “utilisateur de confort.” (continuez mais ne dépendez pas de taux d’intérêt élevés, car cela n’a rien de réjouissant). L’autre groupe qui constitue la majorité avec 65 %, sont plus connus pour êtres des utilisateurs compulsifs des cartes de crédits puisqu’ils ne règlent pas entièrement leurs factures au comptant et s’endettent toujours plus en utilisant leurs cartes de crédit à la place. Pour eux, l’augmentation de leur limite d’endettement via l’utilisation de leurs cartes de crédit n’est juste qu’une invitation à dépenser plus. Une chose troublante: “concernant le crédit revolving, une augmentation de 10% du crédit engendre une augmentation de 1,3 % de la dette à moins d’un trimestre et une augmentation de 9,99% de la dette à long terme,” selon les révélations de l’étude.

Malheureusement pour ces grandes sociétés de cartes de crédit ainsi que pour l’économie américaine, le consommateur américain semble commencer à ne plus avoir un seul sou en poche.

Les ventes au détail ont chuté de 2,9 % en Avril, puis elles ont à nouveau chuté de 3,9 % en mai. Alors que les ventes au détail sont en train de baisser, les bénéfices des entreprises diminuent eux-aussi, et nous nous profilons selon les chiffres définitifs du second trimestre de 2016 vers un cinquième trimestre consécutif de baisse des bénéfices des entreprises aux Etats-Unis..

47% des américains ne peuvent même plus sortir 400 dollars pour couvrir un imprévu

Le “Rêve Américain” ?!, …. Les Américains eux-mêmes n’y croient plus !

Non, ce n’est pas le signe d’une “reprise économique”. Au contraire, c’est ce qui se passe normalement au début d’une récession majeure.

Et ne vous attendez à ce que le situation s’améliore de sitôt, parce que les américains n’ont plus ce revenu discrétionnaire qu’ils possédaient avant. Ce qui suit provient d’un article du New York Post intitulé “Un énorme pourcentage d’Américains sont trop pauvres pour faire du shopping “

Les détaillants ont pointé du doigt le temps, la faible progression de l’emploi et la génération de l’an 2000 pour expliquer leurs mauvais résultats de l’année, mais une nouvelle étude affirme que plus de 20 % des Américains sont tout simplement trop pauvres pour faire du shopping.

Ces 26 millions d’Américains doivent jongler avec deux voire trois emplois, en gagnant environ 27.000 dollars par an et le tout avec de deux à quatre enfants à charge – et passent sous tous les radars car on en entend jamais parler, selon l’enquête menée par America’s Research Group , qui suit les tendances d’achat des consommateurs depuis 1979.

Une grande partie de ce qui se passe en ce moment ressemble beaucoup à ce qu’il s’était passé en 2008. Il y avait eu une explosion de l’endettement liée à l’utilisation des carte de crédit juste avant l’effondrement.

Aucune leçon n’a été tirée de ce qu’il s’est passé en 2008, et maintenant les familles américaines vivront certainement des temps beaucoup plus difficiles encore que ce qu’elles ont pu vivre lors de la dernière récession.

Si vous êtes endettés actuellement par l’utilisation compulsive de vos cartes de crédits, il serait sage d’essayer d’arrêter et le plus rapidement possible, parce que si vous êtes couvert de dettes, vous serez confrontés à d’énormes problèmes lorsque les moments deviendront vraiment difficiles.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
channymichel clercdelamothe88Saint POGNON Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
michel clerc
Invité
michel clerc

soit 80% de la population

delamothe88
Invité
delamothe88

Comme les banques

Saint POGNON
Invité
Saint POGNON

Les gens n’ont qu’à se satisfaire de leur chéquier.
S’ils ne sont pas capables de contrôler leurs pulsions… pour le coup c’est leur banquier qui engrangera les frais et autres coûts de crédit !
Franchement, si les gens sont des gamins ou des incapables, je ne vois pas pourquoi vous tapez sur les organismes de prêt : depuis des décennies je n’ai JAMAIS été débiteur… Si j’y parviens, TOUT le monde en est capable.
Saint POGNON.

channy
Invité
channy

Vous n’avez pas tort sur ce point, Toutefois vous, la banque est elle aussi tenue de vérifier la solvabilité des gens avant de leur lâcher des cartes de crédit..Pour beaucoup d’asiatiques il est normal de ne plus payer ses dettes lorsque l’on est trop endetté et que l on ne peut plus faire face..conséquence les banques viennent chialer auprès des gouvernements pour faire changer le cadre juridique..par exemple en Malaisie..interdiction de posséder plus de 2 cartes de crédits..alors qu’avant la majorité des Malaisiens avaient 4 voir 5 cartes de crédit…à ce que je sache les banquiers n ont pas eu… Read more »