Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Tout le monde n’a pas coulé avec le Titanic
 

titanicHomo Americanus croit que l’argent qu’il dépose à une banque lui appartient en propre.

Mais ce n’est pas vrai. C’est un mythe dangereux.

Une fois le dépôt effectué à la banque, cet argent n’est plus votre propriété, mais bien celle de la banque.

Ce que vous détenez est une promesse de la banque de vous rembourser; c’est une obligation non garantie. Cela est très différent de l’argent que vous cachez sous votre matelas. Mais 99,9% des gens pensent que c’est la même chose.

Techniquement, l’argent déposé à la banque fait de vous un créancier de cette banque. Vous risquez de vous faire avoir si la banque fait un mauvais pari et se met en danger. Ce risque est non négligeable, car la plupart des banques parient avec les dépôts de leurs clients dans des investissements risqués, comme les titres adossés à des créances hypothécaires. 

Les systèmes de garantie des dépôts du gouvernement donne un faux sentiment de sécurité. Avec ses réserves actuelles, il ne pourrait couvrir que la moitié d’un cent sur chaque dollar supposément assuré.

Les chypriotes en ont fait la difficile expérience, il y a quelques années. Les gens se sont réveillés, un samedi matin, en constatant avec horreur que l’argent de leurs comptes bancaires s’était volatilisé.

C’est l’exemple le plus puissant et récent pour démontrer le risque d’être totalement dépendant d’un seul pays lorsque celui-ci fait soudainement face à des difficultés financières. Cela explique aussi pourquoi j’aime tant détenir des actifs tangibles hors de la portée immédiate de mon gouvernement.

Vous savez probablement que c’est une mauvaise idée de mettre tous ses œufs dans le même panier. Vous faites la même chose en détenant tous vos actifs dans un seul pays. N’avez-vous jamais pensé à la diversification… politique ? 

La diversification internationale vous libère de la dépendance absolue à un pays. Si vous atteignez cette liberté, il deviendra très difficile pour les bureaucrates de vous contrôler. Les résultats pourraient changer votre vie.

Même s’il faudrait que tout le monde puisse se diversifier politiquement, cela devient encore plus essentiel pour ceux qui vivent sous un gouvernement qui s’enfonce désespérément dans les difficultés financières. C’est le cas de la plupart des gouvernements occidentaux, et plus particulièrement des États-Unis.

Marc Faber: Un Gigantesque Krach Boursier de plus de 50%, devient de plus en plus probable.

Egon Von Greyerz: nous sommes maintenant à quelques mois de la pire crise mondiale de toute l’histoire

Cela nous amène au constat difficile pour les Nord-américains et les Européens : vu la façon dont soufflent les vents politiques et économiques, il faut s’attendre à de très gros orages.

Les banques centrales ont créé la plus grosse bulle financière que le monde n’ait jamais connue. Les taux d’intérêt sont au plus bas depuis 5 000 ans d’histoire. Dans certains pays, ils sont même négatifs ! Nous vivons dans un Alice au pays des merveilles financier.

Les répercussions sociales et politiques de l’implosion de cette bulle seront encore plus dangereuses que les conséquences financières.

Une dépression économique et une inflation de la devise (voire de l’hyperinflation) sont à prévoir. Ces choses conduisent rarement à autre chose qu’à de plus gros gouvernements, moins de liberté et un déclin de la prospérité. Parfois, elles mènent à bien pire.

Nous avons déjà un petit aperçu de ce qui se profile…

Chaque semaine, il y a une nouvelle attaque ou une fusillade. Les tensions raciales augmentent. L’Europe vit une crise des migrants qui déchire tout le continent.

Le monde est devenu fou, ces dernières années. Malheureusement, je crois que cela va s’empirer…

doug_casey_crisis-usa

(Citation de Doug Casey : « Le problème – votre problème – est n’importe quel pays peut se transformer en Rhodésie des années 1970… ou en Russie des années 1920, en Allemagne des années 1930, en Chine des années 1940, en Cuba des années 1950, en Congo des années 1960, en Vietnam des années 1970, en Afghanistan des années 1980, ou en Bosnie des années 1990.

Ce ne sont que des exemples que je cite de mémoire. Il faut être idiot pour tenter de survivre en agissant comme un légume, en restant ancré à un endroit, alors que le climat politique et économique se détériore »)

Source: goldbroker – GoldBroker.fr tous droits réservés

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Den
Den
3 années plus tôt

Moi je crois que c’est plus que une crise ,cette devenu une effondrement de civilisation

Norb
Norb
3 années plus tôt

Ce qui devrait se passer cette fois ci c est que nous vivront pas une ” crise ” financiere car une crise est quelque chose de temporaire a traverser avec un début et une fin mais plutôt un grave problème structurel d un système qui doit complètement être changé , ça va être long et plutôt difficile . Mais je me trompe peu être Biensur .

Lumpenprolétariat
Lumpenprolétariat
3 années plus tôt

Alors moi si je peux plus me payer ma piscine à 3 boudins, ma semaine de camping et mon écran plat je ne vois qu’une seule solution, LA GUERRE !!!

theuric
theuric
3 années plus tôt

Votre problème à tous deux est que c’est bien le système dans son entier qui risquerait fort d’exploser, en effet, nous ne sommes même plus dans en configuration de crise systémique mais à une refonte total de ce système, soit un phénomène de l’ordre de la catastrophe généralisée.

winston.tatcher
winston.tatcher
3 années plus tôt
Reply to  theuric

theuric (comme souvent) d’accord avec vous . la mondialisation , la globalisation appelez ça comme vous voulez fait que ( a part certains pays vraiment pauvres ..; surtout en afrique …et encore leur classe moyenne se mettant a ressembler a la notre…) nous vivons tous a peu près de la même façon (pour mettre rendu en GB en 1978 la première fois ce pays était vraiment différent: j’étais un peu perdu pour m’acheter un survêtement, désorienté dans le supermarché et a part le coca-cola je n’identifias pas grand chose) aujourd’hui partout nous avons les mêmes reflexes pavloviens de consommation et… Read more »

samuel
samuel
3 années plus tôt

“La diversification internationale vous libère de la dépendance absolue à un pays. Si vous atteignez cette liberté, il deviendra très difficile pour les bureaucrates de vous contrôler. Les résultats pourraient changer votre vie.” C’est une illusion de croire que les principes bureaucratiques ne viennent que des pays, car beaucoup de grandes multinationales fonctionnent comme des petites bureaucraties, de ce fait et sans en revenir aux premiers écrits je n’ai jamais cru à la fin des idéologies, plusieurs auteurs d’anticipation ont un peu décrit la chose. En réalité dans un tel monde plus personne n’est libre de devoir moins suivre la… Read more »

Yautja
Yautja
3 années plus tôt

Déjà fait, mais merci de la piqûre de rappel. Ayant eu l’occasion de travailler dans divers pays, j’y ai bien sûr conservé mes comptes bancaires et quelques sous… on ne sait jamais :/

Storm
Storm
3 années plus tôt
Reply to  Yautja

Je suis à cheval sur deux pays également, mais même conscient du risque c’est pas facile pour tout le monde de “sauter le pas”. Moi-même je n’aurais pas spontanément passé une frontière pour ouvrir un compte, ça s’est fait “malgré moi”.

RABATEL
3 années plus tôt

Une opinion à méditer…

«…Lors de périodes de bouleversements économiques les richesses ne sont pas anéanties, elles sont tout simplement transférées. » Larry Bates, PDG d’une banque, a présidé la Commission de la Banque et du Commerce et professeur d’économie, auteur de “The New Economic Desorder”

http://www.apocalypseannoncée.fr

9
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x