La croissance du commerce devrait être la plus lente depuis 2009

portugal-exportsLa croissance du commerce en 2016 sera la plus lente depuis la crise financière, selon les dernières estimations de l’OMC publiées mardi à Genève. L’organisation l’évalue à 1,7% contre 2,8% en avril.

Pour 2017, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) mise sur une avancée du commerce mondial entre 1,8 et 3,1%, contre 3,6% auparavant. Le PIB réel devrait lui progresser de 2,2% aux taux de change du marché.

Dans les six premiers mois de l’année, la croissance du commerce s’est ralentie en raison d’une baisse de la demande d’importations et du fléchissement du PIB dans plusieurs pays en développement et en Amérique du Nord. Pour autant, les commandes à l’exportation et le trafic des ports à conteneurs se sont améliorés.

Mais la dynamique globale des échanges reste faible, dit l’organisation. Le directeur général Roberto Azevedo s’inquiète d’une situation « grave » qui « devrait servir de sonnette d’alarme ».

« Nous devons faire en sorte que cela ne se traduise pas par des politiques inconsidérées », ajoute-t-il. Elles risqueraient d’aggraver la situation du commerce mais aussi de l’emploi, de la croissance économique et du développement.

Source: romandie

3 commentaires

  1. entre 1.8 et 3.1 % pour 2017, 1.7% au lieu de 2.8% en avril ça fait quand même des sacrés écarts. Les « experts » ont ce niveau de prévision pour la croissance mondiale en 2016-2017 alors j’imagine le niveau de confiance que l’on peut apporter à des prévisions sur plusieurs années de ces « spécialistes » de la « science » économique.
    Tout cela relève plus de la charlatanerie. Ils ne savent pas ce qu’il va se passer dans une semaine, le krach peut arriver demain, ils annonceront toujours le beau temps.

    Nous sommes déjà dans le stade 2 de la crise globale depuis la remontée des taux de la FED en décembre 2015, les économies occidentales n’ont pas les moyens de vivre avec des taux élevés, car elles sont en faillite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page