Olivier Delamarche: Si Hillary applique son programme, on aura la guerre…

Olivier Delamarche, associé-gérant chez Platinium Gestion, Membre des Econoclastes est revenu sur l’intérêt d’investir dans les émergents à la veille des élections américaines et face aux incertitudes qui pèsent sur son vainqueur. Quoi qu’il advienne entre le programme du futur président et la réalité, il y aura forcément un grand écart. – Intégrale Placements, du lundi 17 octobre 2016, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Exclusif: 12 minutes de mensonges d’Hillary Clinton…

Elections Américaines: Piero San Giorgio analyse l’affrontement Trump / Clinton

Voir l’intégralité de l’intervention d’Olivier Delamarche

26 commentaires

  1. « Si Hillary applique son programme, on aura la guerre… »

    A-t-elle seulement un programme pour ne pas trop aggraver par la suite le bilan de la présidence d’Obama ? A-t-elle encore « réussi » médiatiquement dans sa campagne à moins parler des problèmes intérieurs de l’Amérique ? A vrai dire les grandes puissances se font déjà la guerre sur le terrain de la Syrie, après c’est sur avec l’élection de cette politicienne les choses pourraient pas moins s’embraser, mais bon avec tant de médias occidentaux responsables les économies ne peuvent que repartir.

  2. Je ne sais si c’est le programme d’Hillary à la base, car
    la présidence d’Obama comporte plusieurs zones d’ombre à l’égard des opinions. Mais pour mieux comprendre toute cette cabale médiatique de l’établishment contre le candidat Trump, il ne faut pas oublier de dire que toute la présidence d’Obama à été complétement désastreuse ou mensongère tant sur l’économie que dans les relations internationales, prêchant constamment les valeurs de la démocratie à coups de drones, mais ne pouvant toujours pas accepter qu’une personne comme Donald Trump puisse se faire élire, c’est bien là toute l’imposture de sa présidence. Mais bon avec la Madonna comme soutien, la morale de la Maison Blanche est sauve.

  3. sans être aucunement spécialiste il me semblerai intéressant de suivre le cour des actions (valeurs et volume des transaction, ainsi que si possible les gros actionnaires) des entreprises du lobby-militaro-industriel des USA tel : Boeing, Lockheed-Martin, General Dynamics, BAE, etc… surtout celles dont le chiffre d’affaire est principalement militaire ( Boeing est mixte , je crois que le C.A du civil est de l’ordre de 60%)…on verra bien il y a forcément des gens plus informés (et aussi plus riches) que nous…

  4. Il ne manque plus qu’un territoire a Israël ,la Syrie ,si j’en crois leur futur tracé du gazoduc pour abreuvé l’Europe a la place des russes.

  5. la question que je me pose c’est comment ça debuterait reellement il faut un evenement declencheur fait volontairement surement, mais qui devra être approuvé par le peuple donc quoi ? un meurtre de quelqu’un d’important ? mais qui dans ce cas ?

    1. @Beverly

      Approuvé par le peuple ?!?!?

      Qué que tu racontes ????

      Y a t il un seul pays au monde qui fait la guerre approuvé par son peuple ????

      QQun peut m’éclairer sur cette question ??

      Thanks !

      1. Hitler avait reussi dans un sens !
        Approuvé et peut etre pas le mot ideal mais convaincre un peuple qu’une guerre permettra d’ameliorer le pays certains plongeront.

  6. Peut être plusieurs pistes qui permettent à Olivier Delamarche de dire ça : 1- elle a en tant que senatrice soutenu activement à l’intervention des USA en Irak 2- elle est très proche de l’Arabie Saoudite qui finance de manière importante son actuelle campagne présidentielle 3- elle est aussi très proche des milieux pétroliers et des vendeurs d’armes 4- Elle veut mettre à genoux la Russie. Ce ne sont que 4 exemples, mais pour vous répondre complètement il me faudrait plus de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page