Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Olivier Delamarche et Philippe Béchade: les 4 cavaliers de l’apocalypse de la dette foncent à bride abattue
 

Olivier Delamarche, membre fondateur du think tank “Les Econoclastes”, dirigeant de Platinium Gestion et Philippe Béchade, membre fondateur “Les Econoclastes”, et rédacteur en chef de la Chronique Agora et de La Bourse au Quotidien sont revenus sur la croissance de la dette américaine lors du Swiss Tradind Day

1) Le cheval blanc de la dette étudiante: 1300 milliards de dollars supportés par 43 millions d’emprunteurs (contre 260 milliards en 2004 pour 22 millions d’emprunteurs, soit la moitié), cela représente 37.200 dollars par étudiant, et c’est une dette non annulable(Au delà même de la mort de l’emprunteur).

Etats-Unis: 700.000 retraités n’ont toujours pas fini de rembourser leur dette étudiante.

Croulant sous les dettes, près de 20% des jeunes adultes américains vivent chez leurs parents ou grands-parents


2) Le cheval roux (la guerre) des prêts automobiles: 1100 milliards de dollars dont une majorité contractés sur 72 mois alors que les véhicules sont détenus 4 ans en moyenne. Le taux de défaut dépassait plus de 5% en février dernier… Le pire score jamais observé en 20 ans.

Etats-Unis: la bulle de plus de 1000 milliards de dollars sur les prêts automobiles commence à éclater

Etats-Unis: Après les « Subprimes » dans l’immobilier, voici les « Subprimes » dans l’automobile


3) Le cheval noir (La famine) des prêts “plastic money” (Ou quand la carte de crédit sert à boucler la fin de mois qui commence le 10): 1000 milliards de dollars dont une proportion considérable relève de la catégorie “subprime”.

Pas moins de 10,6 millions de nouvelles cartes ont été attribués à des emprunteurs “à risque” en 2015, soit une envolée de +25% par rapport à 2014… et les plafonds d’endettement sont sans cesse étendus pour éviter une thrombose, c’est à dire le constat de l’insolvabilité.

La dette sur les cartes de crédit aux Etats-Unis approche les 1.000 milliards de dollars

Les sociétés de cartes de crédit visent les américains les moins instruits et les moins cultivés financièrement


4) Le cheval vert (“la mort”) de la dette des entreprises: 1% des sociétés U.S cotées sur le “S&P” et le Russeul-2000 (soit 25 sociétés) détiennent environ 51% de la totalité de la trésorerie disponible (environ 1250 milliards de dollars. Apple est le grandissime champion de la catégorie avec près de 200 milliards de dollars, soit 16% du total).

Les 99% restant (se partageant 620 milliards de dollars de “tréso”) n’ont fait qu’accroître leur dette depuis 8 ans et dégrader leur “gearing” à coup de rachats de titres ou d’opérations de croissance externe, souvent peu rentables.

Les entreprises U.S ont émis plusieurs milliers de milliards de dollars d’emprunts en 8 ans: Si l’argent est gratuit, le BFR (incluant le service de la dette) gonfle démesurément tandis que les chiffres d’affaires et les profits stagnent depuis 3 ans.

Egon Von Greyerz: En route vers l’apocalypse financièretotal-collapseL’économie mondiale est en feu – Les banques centrales ne savent pas comment éteindre l’incendie

Voir les précédentes interventions des Econoclastes

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Wallon fier
Wallon fier
3 années plus tôt

J’ai enfin trouvé 2 Français qui ne vont pas REvoter monsieur 4%…

Houman
Houman
3 années plus tôt

Ça peut encore durer longtemps ces histoires et même encore gonfler plus… Je ne sais pas si le black swann est vraiment ici… Moi je vois plus un pays sortant de l’euro genre italie ou autre ou bien encore une guerre iran/arabie avec montée du pétrole provoquant chacun d’eux une apocalypse sur les marchés—>> intervention massive par les banques centrales—>>> hyperinflation—>> famine—>>> troubles sociaux/révolution…

poujade51
poujade51
3 années plus tôt

la boucle paraît bouclée ! super!

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x