Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le Canada se dirige-t-il vers des décennies de déficits annuels ?
 

Des données fédérales publiées discrètement avant les Fêtes brossent un portrait plutôt sombre de l’avenir des finances publiques au Canada, avec en toile de fond des décennies de déficits budgétaires annuels.

Le rapport, publié sur le site du ministère des Finances deux jours avant Noël, prédit que si les politiques du gouvernement fédéral ne changent pas, le Canada pourrait afficher des déficits annuels pendant encore au moins 35 ans, jusqu’en 2050-2051.

Si ce scénario devait se concrétiser, le rapport prévoit que la dette du gouvernement fédéral pourrait doubler d’ici 2050-2051 et dépasser les 1500 milliards $.

À long terme, la trajectoire fiscale du pays est radicalement différente du portrait présenté dans un rapport publié en novembre 2014 par l’ancien gouvernement conservateur. Ces projections avaient été dévoilées alors que les prix du pétrole commençaient tout juste leur chute fulgurante.

Les auteurs du rapport préviennent toutefois que ces projections ne sont pas destinées à représenter une base de référence plausible, et ne constituent pas à proprement parler des prévisions économiques, puisque toute estimation à long terme est par essence incertaine.

«Elles (les projections) visent à fournir une analyse globale de la situation fiscale du gouvernement, pour permettre à celui-ci de répondre plus efficacement aux défis à venir et de protéger la pérennité à long terme des finances publiques», est-il écrit dans le document daté du mois de décembre.

Cette prédiction est notamment attribuable au départ graduel à la retraite des «baby-boomers», phénomène qui pose un défi majeur pour l’économie canadienne, selon le rapport.

Ce «tournant démographique» se traduira par une baisse de la main-d’oeuvre active, par une érosion de la productivité et par une hausse des dépenses publiques telles que les prestations aux aînés.

Canada: aggravation des risques pour l’économie canadienne

Les taux d’endettement et de défaillance des Canadiens ont grimpé

Lire la suite sur affaires.lapresse.ca

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Peplinsky
Peplinsky
3 années plus tôt

cest un trou d’eau!

Jean-Francois Sénéchal
3 années plus tôt

justin va finir l oeuvre de son pere!!

Stephane Ancermey
3 années plus tôt

Le monde s’écroule dans 2 ans on est tous dans les décombres enfin ceux qui vont survivre a ce qui vient 🙁

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x