Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Récession mondiale ! L’économie canadienne ne s’est jamais contractée aussi vite depuis la dernière crise financière
 

CanadaCa n’a jamais été aussi mauvais pour l’économie canadienne depuis la dernière récession mondiale.

Au cours du second trimestre 2016, le PIB canadien a reculé de 1,6% en rythme annuel. C’est le plus fort repli de l’économie canadienne depuis 7 ans, et c’est encore plus mauvais que ce que la plupart des analystes avaient anticipé. Ce recul arrive à un moment où les mauvaises nouvelles économiques affluent d’un peu partout dans le monde. Alors que cela semble relativement bien se passer pour le moment aux Etats-Unis, on ne peut pas en dire autant pour le reste de la planète. En particulier pour le Canada qui a été très sévèrement impactées par l’effondrement du cours du pétrole, et par le gigantesque incendie dans le nord de l’Alberta en mai 2016, qui n’a certainement pas arrangé les choses. Ce qui suit provient de la BBC.

Drapeau canadaLa récente baisse du PIB a été un peu plus importante que prévu puisque les analystes tablaient sur un recul de 1,5%.

“Ce résultat aurait pu être pire, étant donné l’impact de l’incendie, mais il confirme clairement la décevante tendance à la baisse des exportations au cours des derniers mois”, selon les déclarations de Sal Guatieri, économiste chez BMO Capital Markets.

En mai, les feux de forêt avaient dévasté les régions du nord de l’Alberta où une grande partie du pétrole et du gaz naturel canadien est produit.

Pendant de nombreuses années, le cours élevé du pétrole et les exportations qui étaient en plein essor avaient permis à l’économie canadienne de surperformer de manière significative l’économie américaine. Mais maintenant, les conditions ont radicalement changé, et toutes les bulles économiques qui s’étaient formées commencent à éclater. Cela inclut la bulle immobilière, car alors que le marché immobilier était des plus dynamiques comme à Vancouver, les ventes ont sévèrement chuté cet été. En réalité, il ressort que les ventes de maisons ont plongé de 51% par rapport à la même période de l’année précédente durant les 2 premières semaines d’Août en Colombie-Britannique.

Canada: le déficit commercial s’est aggravé en juin à 3,6 milliards de dollars canadiens

La situation des ménages inquiète la Banque du Canada

Est-ce que vous vous souvenez encore de la bulle immobilière américaine qui avait déclenché la dernière crise financière ? Eh bien, une bulle très similaire est en train d’éclater en ce moment au Canada, et certains investisseurs ont misé d’énormes quantités d’argent alors que ce secteur commence à s’effondrer. Ce qui suit provient de Wolf Richter

vancouver_skylineCet été, Marc Cohodes, le célèbre short-seller (Vendeur à découvert) est sorti de sa retraite (il élève maintenant des poules dans une ferme dans le comté de Sonoma en Californie, et vend les œufs très chers à San Francisco) et a bondi sur l’occasion en faisant un certain nombre d’interviews à la télévision et dans la presse écrite, et cela en a énervé plus d’un puisqu’il a tapé violemment sur le secteur immobilier.

Voilà ce qu’il a dit: “Je pense que la hausse du secteur immobilier est liée au blanchiment d’argent”, comme ce que nous avions expliqué il y a quelques temps. “Les politiciens locaux, ou les libéraux de la Colombie-Britannique, sont dans la confidence ou de mèche avec les agents immobiliers, les promoteurs, les avocats. Et ils ont cherché l’argent chinois pour soutenir le marché immobilier mais cela ne va pas durer”, a t-il expliqué. “La Chine a renforcé les contrôles sur les mouvements de capitaux, et Vancouver est devenu le lieu où le monde et l’Amérique du Nord viennent blanchir de l’argent, mais quelque chose va changer et changer radicalement.”

Si le prix du pétrole ne rebondit pas de manière importante, l’économie canadienne continuera à avoir de graves difficultés.

Pendant ce temps là, l’une des plus importantes économies africaine est également en train de reculer. Le Nigeria est aussi une autre économie fortement dépendante du secteur pétrolier et ce pays a connu des moments très difficiles, et au cours du dernier trimestre, son Pib s’est contracté de 2,06% en rythme annuel

M. Prescott: On a toujours la capacité de revenir à 30 $ le baril dans les prochains mois, voire à 22 $

Le Nigeria, principale économie africaine, est tombée en récession au deuxième trimestre avec une contraction de 2,06% de son produit intérieur brut faisant suite à une baisse de 0,36% au premier trimestre, selon des données publiées mercredi par le Bureau nigérian de la statistique (NBS).

Le secteur pétrolier a continué de pâtir de la baisse des cours du brut tandis que les autres secteurs ont subi le contre-coup de la dépréciation du naira, a précisé le NBS.

Les ventes de pétrole représentent environ 70% des revenus du gouvernement.

Le Nigeria n’avait plus connu de situation de récession, définie par deux trimestres consécutifs de contraction du PIB, depuis 1991 et avant cela en 1982-1984, selon le NBS.

Il y a énormément de signaux qui indiquent que l’économie mondiale est entrée dans une nouvelle récession majeure. Oui, les États-Unis résistent pour l’instant mieux qu’un peu partout ailleurs sur la planète, mais cela ne durera pas indéfiniment. Notre monde est plus interconnecté que jamais, et comme nous l’avons vu en 2008, dès qu’un problème éclate d’un côté de la planète, il se répercute rapidement de l’autre côté.

Aujourd’hui nous venons d’apprendre que la 7ème plus importante compagnie maritime de transport de conteneurs au monde est au bord du dépôt de bilan. Le commerce mondial décline depuis un certain temps maintenant, et il était inévitable de commencer à assister à ce type d’événement

Hanjin_container_shipAlors que l’indice Baltic Dry chute de manière inexorable depuis des années…

… Nous venons de connaître la première victime de cette dégringolade, il s’agit de la compagnie maritime de transport de conteneurs “Hanjin Shipping”, le premier armateur sud-coréen, qui a annoncé mercredi son intention de se placer en liquidation judiciaire après avoir été lâché la veille par ses banques. De peur de ne pouvoir toucher leurs commissions, plusieurs ports en Chine, en Europe et en Amérique du Nord ont refusé l’accès à des navires de la compagnie.

En Europe, une crise bancaire continue de bouillonner.

La plupart des Américains ne sont absolument pas conscients que les principaux problèmes financiers mondiaux pourraient surgir à n’importe quel moment, mais CNBC déclare que les banques européennes se préparent à “un hiver nucléaire économique”

Alerte rouge dans les banques: ça craque en Italie, ça se fissure en Allemagne et…

Les banques européennes ont vécu six mois très difficiles. Le choc et la volatilité causés par le Brexit avait fait chuter les valeurs bancaires. Les capitalisations boursières des grandes banques européennes comme celles de la Deutsche Bank et de Credit Suisse ont vu leur valeur plonger dès que les résultats du référendum avaient été annoncés. Au Royaume-Uni, RBS a été la banque la plus touchée, puisque son action a chuté de plus de 30 % depuis le 24 Juin.

L’incertitude actuelle sur le moment où le Royaume-Uni commencera à quitter l’UE a rendu les banques inquiètes. Mais une source a dit à CNBC que les banques se préparent à «hiver nucléaire économique».

Parlant sous le couvert de l’anonymat en raison de la nature plus que sensible du sujet, cette source provenant d’une grande banque d’investissement a dit à CNBC que les services financiers des entreprises avaient mis en place une stratégie qui prenait en compte le pire scénario qui pourrait se produire en cette fin d’année.

Charles Gave: 70% des banques européennes sont en état de quasi faillite

Mais à quoi pourrait ressembler un “hiver nucléaire économique” ?

Sincèrement, je n’en sais rien mais à mon avis, cela ne me dit rien de bon.

Nous devrions nous réjouir des petits moments de calme que nous vivons actuellement étant donné que ce fut plutôt agité jusqu’à présent en 2016. Personne ne devrait croire que nos problèmes ont été résolus puisque ce n’est absolument pas le cas.

La vérité, c’est que cette bulle mondiale d’endettement est à un niveau record, les banques prennent de plus en plus de risques et n’ont jamais été aussi fragiles, et les chiffres économiques toujours plus inquiétants continuent d’affluer de partout dans le monde.

Le décor est déjà planté pour la prochaine grande crise économique mondiale, et il n’en faudra pas beaucoup pour que ce monde bascule dans le précipice.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
4 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Mathieu VMarco Jettélucsamuel Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Marco Jetté
Invité

et ici des projets immobiliers comme il y a qui ce construit en ce moment, comme le VIBE risque de ne pas connaitre leur fin, la clé dans la porte guette les constructeurs.

Marco Jetté
Invité

et de déficits de 30 milliards, le gouvernement Trudeau devra juguler avec des déficits dépassant les 60 milliards, donc sur 4 ans, il aura mis 240 milliards de plus sur cette dette qui en réalité n existe pas.

luc
Invité
luc

Cette crise économique est voulu, elle va permettre au Etats Unis et à l’Angleterre (car le brexit n’est pas un hasard) de retrouver la voie de la croissance pendant que les autres s’effondrerons.

samuel
Invité
samuel

Certes cette crise économique est voulu, mais vous devez savoir que le monde est en récession, et que le monde moderne est tellement interconnecté que leur bien folle stratégie pourrait tôt ou tard se retourner contre eux. Il est évident qu’avec un tel monde anglophone dans le monde des affaires, ce n’est plus la voie de la croissance que le monde est en train de suivre, mais quelque chose qui pourrait empirer dans les premières sanctions économiques comme pour tout le reste. Comment pourraient-ils retrouver la croissance s’ils préfèrent d’abord mettre à distance le monde à feu et à sang,… Read more »

Mathieu V
Invité
Mathieu V

Ce commentaire n’a pas lieu d’être car une crise économique en se sens mettra à plat les Etats Unis avant tout les autres car vous semblez oublier que si cela se passe comme annoncé le cours de l’or physique va monter mais comme les Américains sont les premiers vendeurs d’or papier de la planète, ils vont s’auto ruiner ! Ne jamais oublier que lorsque l’Allemagne à demander le rapatriement de son or en 2013, les Américains ont indiqué qu’ils auraient besoin d’une date jusqu’à 2020 pour expédier ce qu’ils doivent à l’Allemagne et le clou du spectacle vient du fait… Read more »

samuel
Invité
samuel

“Oui, les États-Unis résistent pour l’instant mieux qu’un peu partout ailleurs sur la planète, mais cela ne durera pas indéfiniment. ”

C’est peut-être parce que la désinformation est plus grande de l’autre coté de l’atlantique, et donc les élites Us pourraient avoir l’impression d’être un pays plus exceptionnel que les autres en matière de démocratie. Malheureusement avec un tel mode de vie américain partout pris en exemple dans le monde comme pour l’industrie du spectacle et de l’armement, le monde n’est pas loin de basculer dans le précipice.