Italie: la dette publique à un nouveau sommet

L’Institut national de statistique ISTAT publiera les données du PIB sur le quatrième trimestre 2016 le 14 février et celles de l’ensemble de l’année le 1er mars.

À plus long terme, le Banque d’Italie s’attend à ce que la croissance du PIB du pays soit, à la fin de 2019, encore inférieur de quatre points de pourcentage à ce qu’il était à la fin de 2007, avant le début de la crise financière mondiale.

La banque, qui a régulièrement surestimé la croissance de l’Italie ces dernières années, a prévu une expansion de 1,1% en 2018 et 2019.

Le déficit budgétaire de l’Italie l’an dernier a probablement été légèrement inférieur au dernier objectif du gouvernement de 2,4% du PIB, indique le rapport, mais la banque centrale prévoit que la dette publique atteindra un nouveau pic, en hausse d’environ un demi-point de pourcentage par rapport à l’année précédente.

La dette publique italienne, qui représente environ 133% du PIB, est la plus élevée de la zone euro après celle de la Grèce, et elle continue de progresser malgré les promesses répétées du gouvernement de la réduire.

Source: capital

7 commentaires

  1. les chiffres macro économiques révèlent que les italiens ont perdu 25% de leur patrimoine depuis le début de la monnaie commune. je me demande combien de temps ils vont encore supporter ça avant de réclamer la sortie : 50% , 75% : allez allez on lance les paris!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page