Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Rio: la faillite des services publics

Mis en service en 2011, le téléphérique reliant les favelas au centre de Rio est à l’arrêt, faute de moyens pour l’entretenir. Une interruption qui met à mal le tissu économique, social et culturel qui s’était développé à ses alentours.

Le Brésil au bord de la faillite: A Rio, les fonctionnaires impayés font la queue pour un repas

Brésil: La Poste pourrait supprimer jusqu’à 25.000 emplois

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
CrisispreparadoAttilasalaunpoujade51 Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
poujade51
Invité
poujade51

C’es pas grave, comme à ATHENES, ils ont des beaux jeux olympiques : la petite caste dirigeante et quelques industriels bien placés ont pu s’en mettre plein les fouilles : c’est tout ce qui compte : “crevez les gueux, vous le méritez bien, d’ailleurs on le sait tous bien c’est normal qu’un pauvre soit pauvre parce qu’il le mérite bien!”
A bientôt en enfer amis du capitalisme prédateur!

Jean-luc Salaun
Membre

comme à ATHENES les brésiliens ont le droit vote après c’est juste une question de bon ou de mauvais choix .avis aux électeurs français…

Attila
Invité
Attila

“Voter ???”… encore faudrait il avoir le choix !!! Et si, en France, tout le monde vote blanc l’autre neuneu restera encore plus longtemps à la présidence et pour finir on va avoir quoi, un MAcron !!! lol. Voter pour une merde ou pour une autre ne change pas vraiment grand chose, c’est une illusion que de croire que nous avons encore des droits et que la démocratie est une réalité.

Crisispreparado
Invité
Crisispreparado

Ne vous moquez pas trop, bientot en France…