Imminence d’un effondrement financier – 5 Hauts Spécialistes l’annoncent !

Si tout se porte aussi bien qu’on nous le dit actuellement, alors pourquoi de plus en plus de grands noms de la communauté financière nous avertissent-ils d’une crise imminente ?

Je pense n’avoir jamais vu autant d’avertissements simultanés au sujet d’un effondrement financier que juste avant la dernière grande crise financière de 2008. Actuellement, il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir que les marchés américains atteignent des sommets complètement délirants et que la correction finira par se produire à un moment donné. Et lorsque les actions commenceront à s’effondrer, beaucoup de gens pointeront du doigt, le Président Donald Trump, alors qu’il n’en sera nullement la cause. La Réserve fédérale américaine ainsi que les autres banques centrales sont les principales responsables de cette gigantesque bulle boursière, et ce sont elles qui devraient être pointées du doigt lorsque les marchés financiers finiront par s’effondrer.

Mes fidèles lecteurs savent pertinemment ce que je pense au sujet de la survalorisation irrationnelle des marchés à laquelle nous assistons. Alors aujourd’hui, permettez-moi de partager avec vous les mises en garde de cinq experts financiers très respectés…

# 1 – Lorsqu’on a demandé à Philip Parker, président de la société de gestion australienne Altair, si les marchés allaient s’effondrer en Australie, il a déclaré: « Je n’en ai jamais été aussi persuadé de toute ma vie ». En fait, il est tellement sûr de voir s’effondrer les valeurs qu’il gère au travers de son fonds d’investissement, qu’il a pris la décision de le liquider ses positions et « de rendre des centaines de millions de dollars à ses clients »

Bien que cette nouvelle ne soit pas surprenante – par le passé, beaucoup d’experts avaient déjà lancé des alertes sur le fait que le marché immobilier australien comme son marché boursier étaient d’énormes bulles d’actifs (tandis que les banques locales ont nié que leurs destins dépendaient de l’évolution du prix des actifs alors même que la banque centrale australienne (RBA) s’en inquiètait de plus en plus ) – si bien que jusqu’à maintenant peu de gens ont joint les paroles aux actes en s’éloignant de ces investissements à risque. Mais cela a changé lorsque Philip Parker, le président de la société de gestion australienne Altair, a pris l’extraordinaire décision de liquider ses positions et de rendre des « centaines de millions de dollars » à ses clients, selon le journal australien « The Sydney Morning Herald », soulignant qu’il y a trop de risques sur ces marchés en ce moment, et pensant qu’ils sont fous ».

« Renoncer aux frais de gestion, aux honoraires sur performances et rendre les fonds des investissements que nous gérons est une décision charnière, toutefois la préservation des actifs de ses clients doit être la priorité des gérants, avant leurs propres intérêts. », voilà ce qu’a déclaré Philip Parker, président de la société de gestion australienne Altair, dans un communiqué publié le lundi 29 mai 2017 par le journal australien « the Sydney Morning Herald ».

# 2 – Seth Klarman dirige l’un des plus grands hedge funds aux Etats-Unis, et il pense qu’actuellement, les investisseurs américains sous-estiment grandement le risque sur les marchés

« Lorsque les valorisations des actions sont peu élevées, comme elles l’étaient à l’automne 2008 ou au début de l’année 2009, le risque réel est généralement assez faible alors que la perception du risque est très élevée », a déclaré Klarman. « Inversement, lorsque les cours des actions sont élevés, comme ils le sont aujourd’hui, la perception du risque est faible, tandis que les risques pris par les investisseurs sont très élevés ».

Klarman gère l’une des plus grandes sociétés de hedge funds des Etats-Unis, avec quelque 30 milliards de dollars sous gestion. Il est énormément écouté à Wall Street – Dans un récent sondage réalisé par le site ZumZero, les investisseurs ont déclaré que son ouvrage intitulé « Margin of Safety », est leur livre préféré en matière d’investissement.

# 3 – Bill Blain est stratégiste chez Mint Partners, et il annonce que le 12 octobre 2017 sera le moment où les choses commenceront à devenir « terriblement passionnantes »

Avez vous déjà rattrapé un couteau qui tombe ?… Je vais passer tout l’été à me demander combien de temps encore va durer ce jeu sur les marchés.

Pour le moment, je fais une prévision pour le 12 octobre 2017. Autour de cette date, cela va devenir terriblement passionnant…

Pourquoi ce jour en particulier ?

J’ai le pressentiment de savoir ce qui va se passer.

Il y a trop d’éléments contradictoires un peu partout. L’insoutenabilité de la dette des consommateurs qui ne cesse de croître, le resserrement des conditions d’octroi de crédit, les risques liés aux prêts étudiants, aux prêts automobiles, aux prêts immobiliers, au marché obligataire, à la Chine, à Trump, à la politique… aux inquiétudes concernant les marchés émergents comme par exemple au Brésil et autres… et aux risques d’une baisse de confiance des consommateurs.

# 4 – David Stockman a également averti de ce qui pourrait arriver cet automne. Selon David Stockman, cette bulle boursière actuelle correspond à « la plus faible et peu durable reprise qu’on ait jamais vu »

« Le marché est incroyablement survalorisé actuellement. Je pense que les algorithmes et day traders essaient de franchir à la hausse le seuil des 2400 points sur le S&P 500 (Chose faite aujourd’hui puisque le S&P500 évolue à 2439 points), ce qui signifie que l’indice valorise 25 fois le montant des bénéfices. Cela fait 96 mois que le S&P500 évolue sans interruption à la hausse. C’est quasiment la plus longue période haussière de toute l’histoire de l’indice. Normalement, cela signifie que nous sommes revenus à une situation de plein emploi, que nous n’aurons pas de récession, ni de mauvaise surprise économique, ni de bouleversement imprévu. De toute l’histoire, on a jamais vu un marché être autant survalorisé. C’est fou !!! Je pense qu’il pourrait facilement plonger à 1.600 points voire jusqu’à 1.300 points – (S&P500). Ce qui signifierait une chute de 40% voire même plus, une fois que le fantasme aura pris fin. C’est à dire, lorsque le gouvernement américain montrera son vrai visage et qu’il se dirigera vers un véritable bain de sang fiscal en essayant de mettre en place une bonne fois pour toutes, cette idée folle de stimulus budgétaire promise par Trump. Mais selon moi, cela n’arrivera pas. Ils ne peuvent pas imposer une réduction d’impôt aussi importante sans une résolution budgétaire qui incorporait 10.000 ou 15.000 milliards de dollars supplémentaires d’endettement au cours de la prochaine décennie. Cela ne passera pas au Congrès… On assiste à la plus faible et peu durable reprise qu’on ait jamais vu, plus rien n’est réel dans les marchés et cela va mal se terminer. »

# 5 – Le dernier des 5 experts, et non des moindres, David Kranzler semble convaincu que « la bulle boursière se prépare à éclater »

Vous avez remarqué que de nombreux spécialistes financiers ont signalé qu’il y avait une bulle actuellement sur le Bitcoin, mais ces mêmes «experts» ferment les yeux lorsque les marchés américains battent jour après jour des records historiques alors qu’en même temps, les fondamentaux économiques se détériorent. Alors que l’envolée du Bitcoin est un signal d’alerte, personne ne trouve rien à redire lorsque le cours de l’action Amazon (NASDAQ: AMZN ) s’échange au prix d’une once d’Or. Tesla (NASDAQ: TSLA ) brûle un milliard de dollars par an. L’entreprise Tesla n’a vendu que 76 000 véhicules l’année dernière par rapport à General Motors (NYSE: GM ) qui en a vendu 10 millions dans le monde entier. Pourtant, le marché valorise Tesla 55,82 milliards de dollars contre 51,99 milliards de dollars pour General Motors.

Cette euphorie montre sans nul doute que la bulle boursière s’apprête à éclater. Si vous prenez le temps de bien lire entre les lignes des commentaires de certains analystes de Wall Street, la seule justification donnée sur les survalorisations actuelles est la «liquidité apporté par la Banque centrale» et « la Fed en soutien des financières ». C’est l’étape la plus dangereuse puisque le marché évolue à des sommets historiques et que la plupart des investisseurs ne souhaitent pas rater la prochaine poussé haussière. Du coup, des millions d’investisseurs resteront pris au piège lorsque la Fed perdra le contrôle des marchés. Comme l’a déclaré le redoutable trader Asher Edelman sur CNBC, « Je ne veux pas être sur les marchés car je ne sais quand est-ce que la perfusion sera retirée ».

Tous ces experts auraient-ils tort ?

C’est possible, mais je ne parierais pas là-dessus.

A chaque fois que l’on a connu une bulle d’une telle ampleur, cela s’est toujours terminé par un effondrement spectaculaire, et celle gigantesque bulle ne fera pas exception. On peut toujours s’amuser à essayer de trouver le moment où cet effondrement aura lieu, mais en réalité, cela n’a que peu d’importance. Car tout le monde devrait être d’accord sur un point, l’effondrement des marchés se profile.

En bourse, on ne gagne de l’argent que si l’on sort au bon moment. Certains ont fait d’énormes gains en ayant su sortir à temps, mais la plupart des investisseurs resteront définitivement pris au piège lorsque les marchés s’effondreront et ce moment se rapproche à grands pas.

Charles Sannat: « un krach boursier similaire à ceux de 1987 et 2007 est possible »

Egon Von Greyerz: Préparez-vous à l’APOCALYPSE financière

Comme je l’ai expliqué à maintes reprises à mes fidèles lecteurs, les marchés ont tendance à chuter beaucoup plus rapidement qu’ils ne montent, et d’ici peu de temps, des milliers de milliards de dollars partiront en fumée sur les marchés financiers.

Espérons que la prochaine crise ne sera pas aussi terrible que celle de 2008, mais personnellement, j’ai bien l’impression qu’elle sera bien pire.

Nous n’avons tiré aucune leçon de la dernière crise, et maintenant, nous allons en payer un prix extrêmement élevé.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

[AMAZONPRODUCTS asin= »150522599X,069264265X,B01K31J6O6″ features=1 fields= »Author » partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

57 commentaires

  1. 30 septembre 2019 et cest toujours pas la fin du monde. Cela dit ca pue quand meme.le système edt bien plus resiliant qu il ny paraît

  2. Ils sont rigolos tous ses experts qui prédisent un krack depuis quasi 2014,c’est comme les séismes on sait que ça peut arriver mais quand? on sait bien que la bourse est faite de haut et de bas, c’est comme en montagne forcément après une forte pente y’a de grandes chance d’avoir une décente à la différence que personne ne peut voir les pics, mais en attendant ça ramasse grave, mais un conseil pour gagner gare à la gourmandise.

  3. « Si tout se porte aussi bien qu’on nous le dit .. alors pourquoi .. de grands noms .. nous avertissent-ils d’une crise imminente ? »

    Pask’ils z’écrivent « un livre », gros malin.

  4. il est effarant de voir a quel point vous ne comprenez rien , je vous invite a lire la lettre d Albert pike sa va vous aider!

    1. Il n’y a pas qu’une bulle il y a en réalité plusieurs bulles qui se juxtaposent ou s’interpénètrent les unes à la suite des autres ; c’est comme dans les numéros de bulles de savon ou de dominos pour le spectacle. Un peu comme un mouvement, en marche vers l’éclatement, de façon très proche, au point que tous ceux qui essaient d’en profiter un maximum pourraient pas moins les faire éclater également de leur coté. Nous à notre niveau, nous ne pouvons que pressentir la chose, mais d’autres plus initiés sur les choses de l’argent ou de l’économie savent déjà de quoi il en retourne, surtout à travers les premiers éléments tragiques de l’histoire. Ce que je voudrais dire c’est que même les personnes qui s’en sortent le plus ne devraient pas toujours avoir l’impression d’y échapper, car dans un tel monde les circonstances pourraient s’aggraver. On essaie parfois de ramener les gens à la raison, hélas dans un tel monde seul les signes d’extérieurs de richesse font force de lois ou de raison, au point que beaucoup pourraient pas moins en faire le déni total de ne plus y songer.

    1. Patrick,il faut éviter d’écrire en majuscules ; cela signifie que tu hurles, ce qui n’est pas d’usage dans un club de gentlemen. Par ailleurs, certains prend un dans ce cas un S et effondrement s’écrit avec 2 F. Mis à part ce qui précède, le sens de ton propos est fort intéressant.

  5. La hausse des taux devrait achever ce qui se maintient encore, il n’y a plus trop de possibilité de piocher dans la poche du peuple qui devient chaque jour de plus en plus pauvre et qui n’a donc plus rien.

  6. L’un des principes de l’évolution est de compenser les déséquilibres, que ceux-ci soient endogènes ou exogènes au sujet.
    Si nous prenons comme axiome que, par nature, tout ce qui compose l’univers et l’univers lui-même se trouvent en situation de déséquilibre, alors se met en place une dynamique compensatrice dès lors que ces déséquilibres deviennent trop importants.
    Cette dynamique tend à générer de nouveaux déséquilibres qui, eux-mêmes, à terme, mènent à de nouvelles compensation, ce qui amène une instabilité grandissante générant de nouveaux déséquilibres menant à des compensations…etc…, processus qui, de plus, tend à agir sur le milieu lui-même.
    Une crise ou une série de crises, quel qu’en soit la nature, provient soit du moment où s’inscrivent la ou les compensations, soit de l’instant où les-dites compensations ne peuvent plus être générées par le sujet (d’étude, cela va de soit), dès lors et en ce dernier cas, il y a décompensation par impossibilité évolutive, soit par la disparition du sujet, soit par sa mutation.
    Ce peut être une décompensation psychique ou physique d’un être humain, la mutation ou la disparition d’une espèce vivante lors de la transformation de son milieu (quelle qu’en soit la cause, anthropique ou non), en raison de l’impossibilité d’aller plus loin dans son évolution sous la forme telle qu’elle est à un moment donné, à l’exemple du guépard, du panda, du rat ou du pigeon.
    Nous pouvons percevoir également de tels mécanismes dans l’évolution des outils que nous créons et, part delà, dans les sociétés humaines elles-mêmes.
    Ainsi en est-il de la société hautement hiérarchisée qu’est celle féodale qui, aujourd’hui, sous sa forme économiquement libérale du capitalisme et de son envers communiste, tous deux ayant de centrale une pensée politique purement économique, ne se retrouvent plus que sous un seul aspect, celui du néolibéralisme monétarisme à l’oligarchie ploutocratique fortement ordonnancé en subordination stricte.
    (Il ne faut pas confondre, en effet, la société démocratique à la société libérale, toutes deux parue en même temps dès le XVIII° siècle en leur prémisse et qui se sont développées concomitamment, liées toutes deux par cette évolution simultanée bien que leur nature soit en tous points différente.)
    Ce que nous percevons au travers des divers textes que nous pouvons découvrir ici, notamment, ainsi que par une observation historique des sociétés humaines depuis trois siècles environ, c’est que cette société féodale, aujourd’hui sous forme ploutocratique, se retrouve dans la plus totale incapacité de pouvoir évoluer, étant arrivé au bout de ses capacités d’adaptations à son propre processus d’évolution.
    Dès lors, elle ne peut plus que décompenser, ce qui veut dire que c’est l’ensemble des compensations des déséquilibres antérieurs qu’elle avait généré qui se délitent progressivement les uns après les autres, ce que nous pouvons percevoir par la prise de pouvoir des banques, au moins sur les sociétés occidentales (cette toute puissance de nature féodale nous en démontrant la nature réelle).
    Ce qui la mènera, soit à sa disparition pure et simple, soit à sa mutation, pouvant très bien devenir, ce qui me semblerait logique, un organe régalien des états, comme il en est de l’armée et des régulateurs sociaux que sont la police et les pompiers.
    Ce féodalisme, hier guerrier et, parfois, administratif, comme il en fut en Chine et en U.R.S.S. notamment, aujourd’hui purement monétariste, arrive donc à son terme, a preuve en est de l’élection de Monsieur Macron et de la nature gouvernementale de l’Union-Européenne.
    Vu que c’est l’ensemble des sociétés humaines qui, d’une manière ou d’une autre, fonctionne sous ce régime et que, dès lors, leurs liens d’avec lui sont absolus, sa disparition ou simplement sa mutation ne peut qu’advenir que par une crise d’ampleur cataclysmique, ici bien sûr d’essence économique.
    Ce qui, bien entendu, déstabilisera plus ou moins gravement les-dites sociétés suivant leur stabilité intrinsèque liée autant à leur ancienneté, leurs liens avec elle et à la vitesse avec laquelle l’antérieure société féodale fit place à celle d’aujourd’hui (plus elle fut rapide, plus cette déstabilisation sera violente).
    En cela et pour des raisons différentes, la France et la Grande-Bretagne sont parmi les pays qui auront le moins à en souffrir, les U.S.A., la Chine et l’Inde, le plus.

    1. Je comprends l’évidence du désaccord d’avec moi de la majorité, voire de tous les lecteurs de ce commentaire.
      Ce n’est pas tant que je n’en ressentirais aucun ressentiment mais que je comprends combien celui-ci remet en question nos présupposés, d’autant plus que mon abord ne suit pas la logique explicative de notre époque et que, au vu de ma position sociale que vous êtes en droit de supputer, cette remise en question devient, de fait, un acte perturbateur et donc subversif.
      Que mes hypothèses décrivent au plus près la réalité de la dynamique historique en cours ou qu’elles soient, en cela, infondées, je les propose en tant que germe pour des réflexions novatrices.

    2. long mais interressant pour te resumer court : on dira simplement il y a un debut et une fin pour tout ou soit on evolue soit on meurt.

  7. Décidément, ça revient souvent cette période du 12/13 octobre…
    Beaucoup de signes ou dé prédictions montrent qu’il va se passer quelque chose d’ici la fin de l’année, on verra.
    Mais je sens bien qu’en 2019 on aura le droit à un article qui dira « 5 signes montrant un krach à venir »

  8. J’adore ceux qui se croient prêt pour affronter le chaos car ils ont fait un stock chez eux, qu ils sont partis à la campagne..si le chaos arrive et que les services régaliens de l’état s’enroulent, vous vivrez dans Mad max, si cela ne flanche pas, un beau modèle de société a la Venezuelienne (actuelle) ou alors khmer rouge
    vous n’imaginez même pas à quel point dans tous les cas vous allez morfler
    L’air du temps BHL, le chaos,la misère,la mort cela en fait kiffer beaucoup

  9. Les deux premières semaines seras cruciale pour la survie car à partir de là le chaos va s’instaler partout et ceux qui serons pas près vont commecer à tuer pour survivre horreurs s’instaleras par touts voilà et des morts aussi voilà ! 🙁

      1. @Les sociétés occidentales ne sont pas éduquées a « tuer pour survivre » mais a s entraider pour survivre
        l’entraide dans les sociétés occidentales il se fait via l’état à des degrés divers pour l’essentiel, et quand les gens s organisent l’état vient vite y mettre ses gros doigts boudinés, des merdes comme koh lanta vous montre que c’est en trahissant que vous vous en sortirez, pas en s entraidant…avec même le collier bisounours d immunité , pour ne pas vous faire buter par les autres..

        Les sociétés asiatiques beaucoup plus homogènes et cohérentes sont bien mieux armées pour affronter ce défi s il arrive…

  10. Les survivalistes disses qui faut stocker de la nouriture pour environs 3 mois minimum le temps qu’une autre régime financiers s’instale de nouveaux voilà et l’eaux en provision aussi en masse aussi ! 🙁 !

  11. C’est pourtant simple de savoir quand le crack arrivera, n’oubliez pas comment ça s’est passé lors des précédente guerres mondiales, lorsque la 3ème éclatera « officiellement », là vous saurez que coté bourse :

     » Attention mesdames et messeurs, dans un instant, ça va commencer.  »

    Demandons-nous plutôt qu’est-ce qui la déclenchera cette guerre, en cherchant un peu, ça fait quelques temps qu’on nous annonce une possible bombe coté Manhattan, de quoi accuser ensuite n’importe qui basé à l’Est, Russie, Chine, Corée du nord.

    Toujours écouter ce que disent les pantins élus, tout ce petit monde adore balancer longtemps à l’avance ce qui va se passer.

    https://youtu.be/rgl2NL_tKcQ

    http://www.mondialisation.ca/ogives-nucl-aires-disparues-une-trahison-au-plus-haut-niveau/7336

  12. « Si tout se porte aussi bien qu’on nous le dit actuellement, alors pourquoi de plus en plus de grands noms de la communauté financière nous avertissent-ils d’une crise imminente ? »

    Parce que certains pensent que les nouveaux moyens modernes, la technique, l’ingénierie sociale, comme le tout virtuel médiatique ne pourront pas toujours avoir le dessus sur le réel, comme pour d’autres dans le choix de rendre le genre humain toujours plus asservi au totalitarisme marchand comme à tout ce qu’ils nous préparent dans la disparition graduelle du cash, autrement dit pour le plus pénible des esclavages à venir. Néanmoins ce serait une affaire de plusieurs milliards, vu que beaucoup d’élites du monde ont déjà vendus leur âme au diable.
    De plus la disparition de l’argent liquide pourrait davantage permettre la venue d’un nouvel ordre mondial afin de pouvoir mieux lutter contre le mal du terrorisme, en plus il y aurait moins de frais de transaction, l’argent n’aurait plus aucune raison d’être imprimé, et puis le chemin serait plus libre pour rendre le monde toujours plus parfait en apparence contre la corruption, comme ça plus personne n’aurait de moyen de paiement anonyme. Comme quoi au fur et à mesure plus personne ne pourra y échapper, autrement dit pour une nouvelle humanité transparente, pour le meilleur des mondes ou plus de virtuel en fait, dans lequel tous les moyens d’existence pourraient être retirés au dissident par simple pression sur un bouton, c’est sans doute pour cela que d’autres n’osent plus s’exprimer sur la toile électronique, faut voir déjà les médias.

  13. le meilleurs investissement c’est un petit coin a la campagne avec poules et jardin ,le reste c’est du blabla si ça chute ça sera le chaos et or ou pas ça sera la meme ,et pire ,interet a avoir un bon arsenal pour le proteger cet or !

    1. Après n oubliez pas le plomb, ou les fleurs et bougies(très à la mode en ce moment pour accueillir vos très nombreux nouveaux amis
      Vous n’imaginez pas le nombre de maraichers qui ont installé des caméras de surveillance dans leurs champs

  14. Cependant, si nous ne connaissons pas la date de la crise, Nul doute que les signes sont là. D’un autre côté : derrière le politique, l’économique et derrière tout ça quelle est notre destiNATION psirituelle

  15. Pour comprendre ce qu’il va se passer, il ne faut pas se référer au passé mais prendre en compte la situation présente.
    Partout dans le monde des petites et grosses bulles spéculatives ont gonflé, bulles toujours liées, d’une manière ou d’une autre, aux crédits et dès lors aux dettes, donc à la monnaie.
    Si, de plus, vous ajoutez à cela les monumentaux Q.E. qu’une majorité de banques-centrales ont produits, Q.E. voulant dire production monétaire sans lien réel avec la richesse des pays producteurs présente et future, alors nous feront face, non pas seulement à un effondrement boursier mais surtout à une crise des monnaies, quasiment toutes, de première ampleur, voire cataclysmique.
    Ce qui ne pourra que faire cesser le fonctionnement du commerce international.
    Alors, par la simple réflexion posée sur une observation simple: qu’est-il entièrement produit, en France, aujourd’hui?
    Nous pouvons déduire que les trois marchandises qui nous sont indispensables mais importées, les carburants, les aliments et les médicaments, ne nous seront plus fournis pour un laps de temps indéterminé.
    Partant de ce principe, vous pouvez déduire par vous-même l’impacte d’un tel cataclysme économique.

  16. Que ça va s effondrer ça ne fait aucun doute ça fait des mois voir des années qu on nous l annonce,ce qui nous serait utile de savoir c est quand.Mais ça aussi compétent qu on puisse l être on ne sait pas.

    1. Tout ce serait déjà écroulé si la « plèbe » n était pas sans cesse sollicité pour renflouer leurs conneries par des moyens sournois.Nos épargnes elles-mêmes sont dans le collimateur de ces escrocs.Jusqu à quand nous laisserons nous « plumés »?

      1. la fed l’a déjà fait 2 fois et tout le monde est encore en vie! a quel niveau sera le seuil de tolérance à l’effondrement : peut être y a t-il encore un peu de marge!

  17. il parle du 12 octobre 2017 ? y aura quoi ? un attentat sur la bourse ? un krach de 90 % la fin du cash ? HAARP en action ? DSK remplacera TRUMP lol ? les actions et obligation se casseront la gueule c’est certain mais quand on sait pas , la début de réponse est dans la bouche des haut trader qui savent !

      1. « Tous les mois, les banques centrales déversent 200 milliards de liquidités »

        Et puis après.

        Le Japon le fait depuis 1990, soit près de 30 ans et la classe moyenne vit une lente agonie. Nous ça fait à peine 10 ans. Il n’y a que quelques pays dans la mouise: Venezuela, Argentine, Grèce, Espagne, etc.

        Les pauvres de nos pays qui refusent le système sont remplacés par d’autres esclaves migrants provenant des guerres impérialistes de l’OTAN et autres paravents.

        Les classes moyennes bienpensantes se lénifient de tout ça car ils sont tout aussi dégueulasses que les Soros et compagnie car ils veulent « être calife à la place du calife », juste qu’ils sont moins doués.

        L’argent imprimé se stationne chez les ultrariches, i.e les 0.01%, évitant ainsi l’hyperinflation mais assurant ainsi un appauvrissement continue des 99.99% autres. De toutes façon il ferait quoi avec cette argent? Et pourquoi ils sont riches parce qu’il en veulent toujours plus et qu’il peuvent se payer les politiques : pensez à Trudeaucéphale qui pose avec Soros, Macroncéfale qui le pantin des Rothschild.

        Quant aux pauvres, ils croissent au rythme de l’immigration et de l’impression monétaire, et ne sont pas écoutés mais plutôt déportés loin de notre regard. En plus de tout ça, il faut rajouter une couche de terrorisme importé à escient pour abêtir les masses.

        La preuve que ça marche, c’est qu’au dernière présidentielle française, Microncéphale a largement gagné. Même les « génies » de ce site ont refusé d’aller contre cette oligarchie destructrice et despotique.

        Donc l’effondrement monétaire à moins d’une guerre improbable, même si on nous fait croire le contraire et même avec, n’a que peu de chance de se produire surtout dans nos pays et au besoin on fera péter d’autres pays du moyen-orient ou de l’Amérique du Sud et même de l’Europe au rythme du délitement approprié pour maintenir l’équilibre.

        Et donc la meilleure façon d’être frapper de plein fouet par les affres de cette impression monétaire est justement de se préparer à une catastrophe imminente qui ne le sera que pour celui qui s’y prépare.

  18. Une personne avertie en vaut deux …maintenant à nous de sécuriser notre patrimoine.
    -Simone Wapler l’a dit :sortir des assurance vie , vider nos compte car après il sera trop tard … les banques vont réquisitionner notre argent avec la complicité de l’état .
    Chacun voie midi à ça porte

    1. Stocco Laurent Macron ou Fillon etc … même salade de toute façon nous les gueux on est les grands perdants !!!
      Apparemment d’après james rickards ,Charles Sanat , Philipe Bechade Et beaucoup d’autres il faut acheter des matières tangibles (or,argent physique bien sûr)

    2. Thomas Dimopoulos la loi sapin 2 : elle autorise les banques et assurances de geler ,ou saisir partiellement ou intégralement votre assurance vie pour les sauver EUX ,nous c’est pas grave.
      Sur Google tapez :Simone Wapler Et l’assurance vie elle explique très bien et il n’y a pas qu’elle .
      Dépêchez vous car bientôt il sera trop tard pour récupérer votre capital Et c’est très sérieux pour preuve Chypre les banques ceux sont servis sur les épargnants.

    3. Jean-Michel Isnard franchement j’ai hésité il y a 4 mois et quand je vois l’évolution…mortel
      Mais attention c’est une crypto monnaie moi perso je me méfie.lu va encore augmenter mais sa correction n’en sera que plus brutal…..à min avis il ne repose sur rien (c’est min avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page