Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’économie britannique commence à souffrir du Brexit
 

Selon Axelle Lacan, économiste spécialiste du Royaume-Uni et de la France chez Coe-Rexecode, la consommation a permis au pays de conserver un bon rythme de croissance, mais elle s’essouffle.

CAPITAL: Un an après le vote du Brexit, l’économie du pays va bien (l’augmentation du PIB a été de 2% en 2016), alors que les experts s’attendaient à une catastrophe. Comment l’expliquer ?

Axelle Lacan: Elle a été plus résiliente que prévu: nous avions sous-estimé les comportements d’anticipation des ménages. Nous avions tablé sur une forte dépréciation de la monnaie, provoquant une hausse de l’inflation, une perte de pouvoir d’achat et donc un tassement de la consommation. C’est ce qui s’est passé, la livre sterling a perdu 17% depuis son point haut en 2015, et les prix ont augmenté, mais la baisse de la consommation s’est matérialisée seulement au premier trimestre. La raison en est simple: comme les Britanniques avaient prévu cette montée des prix, ils ont anticipé leurs dépenses, ce qui a permis à l’économie de tenir le choc. Mais, en 2017, elle risque de souffrir: au premier trimestre, sa croissance est passée au-dessous de celle de la zone euro (+ 0,3% contre + 0,5%).

Lire la suite sur capital

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Olivier Soulleys
3 années plus tôt

C’est faux, archi faux.L’economie du royaume uni est en hausse.

BusinessBourse B&B
3 années plus tôt

Bien sûr, c’est la reprise. C’est comme la courbe du chômage qui s’inverse… https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/001572362 Elle vient d’être retirée tellement elle s’inversait…. A LA HAUSSE !

Dehors !
Dehors !
3 années plus tôt

l’inquiétude sur la position provisoirement inconfortable des UK suite au Brexit est illogique : bien sûr que c’est difficile et purgatoire de faire chemin inverse quand une nation se soumet à l’UE et plus globalement au NOM mais plus une nation attend, plus c’est irréversible sans d’énormes pertes. Alors oui les UK sont attaqués par le pro-européens mais reparlons-en dans 3 ans et les plus couillons seront ceux qui seront resté agripper à Bruxelles dont la france. Et face aux petites difficultés des UK faut mettre déjà tous les bénéfices du Brexit obtenus. Je me fais absolument aucun souci pour… Read more »

Un homme averti en vaut deux
Un homme averti en vaut deux
3 années plus tôt
Reply to  Dehors !

C’est bien pour cela que je continue à faire des transactions en Livres Sterling et à les accepter comme moyen de paiement.

Ironie ON :
Voyez la croissance “catastrophique” ZÉRO VIRGULE TROIS POUR CENT au RU et cette croissance “phénoménale” ZÉRO VIRGULE CINQ POUR CENT pour la zone Euro.
Quelle chance on a dans la zone Euro d’avoir de tels chiffres !!!
Parole de “spécialiste”.
Bravo Axelle !!!
Ironie OFF.

“Les Libéraux ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait”

Francoise Moureaux
3 années plus tôt

Et l’economie francaise du blocus contre la russie ordonné par l’ue …

robin des bois
robin des bois
3 années plus tôt

`qu’il se démerde les rosbifs.PEUPLE DE CONS. BREXIT POUR LES RICHES ET PR2CARITE POUR LA MAJORITE DU PEUPLE

Yannick Ollivier
3 années plus tôt

Il y a toujours un prix à payer si on veut être libre !

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x