Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Washington DC n’est plus qu’une immense pompe à fric

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi les dirigeants de Washington DC semblaient agir de façon si étrange, et bien c’est dû au fait que tout tourne autour d’une seule chose.

On dit que «l’argent fait tourner le monde», eh bien c’est particulièrement vrai à Washington. Cette année, le gouvernement fédéral dépensera plus de 4 000 milliards de dollars, ce qui représente bien plus de 20% du Pib américain. Avec autant d’argent qui entre et qui sort, les enjeux sont gigantesques, et c’est la raison pour laquelle tant d’argent est investi lors de campagnes électorales au niveau national.

Et cela n’émeut aucun de ceux qui vivent au plus près de cette immense pompe à fric et qui en profitent grassement. Le magazine Forbes vient de publier son nouveau classement pour 2017, et ils ont constaté que parmi les cinq des 10 comtés américains les plus riches figurent ceux de Washington DC

Le comté de Loudoun en Virginie détient le titre du comté le plus riche des Etats-Unis avec un revenu médian des ménages de 125 900 dollars. Alors que près de 10 000 résidents du comté se rendent travailler à Washington DC, selon Forbes, environ 11 700 entreprises emploient 161 000 résidents du comté, entre l’aéroport international de Dulles, les écoles publiques du comté de Loudoun et le ministère de la Sécurité intérieure, qui en embauche un grand nombre.

A côté de la ville de Falls Church, les comtés de Fairfax et Arlington en Virginie ainsi que le comté d’Howard dans le Maryland font également partie du haut du panier, des comtés les plus riches des Etats-Unis.

En général, les salaires des employés du gouvernement fédéral sont nettement plus élevés que dans le secteur privé, et les prestations sociales sont habituellement bien meilleures.

Mais en plus d’avoir une très forte concentration d’employés fédéraux, le district de Washington abrite également des avocats, des lobbyistes, des entrepreneurs travaillant dans le domaine de la défense et d’autres fournisseurs gouvernementaux. Une grande administration signifie du gros business pour ces gens là, et les affaires ont été très bonnes ces dernières années

Le gouvernement fédéral contribue fortement à cette dynamique: le Capitole et toute l’économie qu’elle draine autour d’elle (les avocats, les entrepreneurs travaillant dans le domaine de la défense, le Dulles Technology Corridor qui est une zone dans le nord de l’état qui concentre ces entreprises informatiques et technologiques et les National Institutes of Health – NIH: Instituts américains de la santé – qui sont des institutions gouvernementales américaines qui s’occupent de la recherche médicale et biomédicale. Ils dépendent du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis.) attirent les meilleurs universitaires ce qui contribuent à voir des salaires à 6 chiffres au sein de ces foyers américains. Entre 1998 et 2010, le chiffre d’affaires global de l’industrie du lobbying a augmenté de 1,7 milliard de dollars, générant un richesse substantielle dans ce coin de l’Amérique, comme l’explique Dylan Matthews. Chaque million de dollars dans l’industrie du lobbying se traduit par “une augmentation salariale de 3,70 $”. L’argent versé à Washington finit dans les poches de ses résidents.

Aujourd’hui, selon Guillaume Debré, l’auteur du livre intitulé: “Washington: Comment l’argent a ruiné la démocratie américaine”, Washington et sa périphérie ont détrôné Manhattan, San Fransisco ou Houston en tant que région connaissant le plus fortes concentration de fortunes. Sur les 10 comtés les plus riches du pays, six se situent dans l’agglomération de la capitale américaine.

Plus que TriBeCa, Beverly Hills ou Nob Hill, le quartier le plus riche des Etats-Unis est Chevy Chase,
dans la banlieue de Washington. Le prix moyen d’une maison dans ce quartier dépasse tout simplement le million de dollars.

Ce jeu des vases communicants entre le pouvoir et le lobbying a créé une classe poitique permanente, un establishment qui fonctionne en circuit fermé, alimenté par un perpétuel va-et-vient au sein d’une élite.

Toute cette “économie d’influence”, extrêmement bien huilée, s’apparente évidemment à un système de corruption légal. Cette culture du réseau et du service rendu et cette commercialisation de l’influence ont largement contribué à fossiliser la société politique de Washington. La capitale fédérale est aujourd’hui largement coupée des réalités de l’Amérique réelle. Elle fonctionne en vase clos.

Personne ne peut prétendre aujourd’hui que le gouvernement fédéral des Etats-Unis est à l’image de ses pères fondateurs qui souhaitaient une gestion maîtrisée des dépenses publiques(limited federal government).

Mais alors, où est-ce que l’Amérique s’est trompée ?

Le tournant est arrivé en 1913. C’est l’année où la Réserve fédérale a été créée et où la version moderne de l’impôt sur le revenu avait été mis en place. La Réserve fédérale a été conçu par l’élite pour être une machine d’endettement perpétuel et elle respecte scrupuleusement ce pour quoi elle avait été destinée à l’origine. Et un impôt sur le revenu était nécessaire pour pouvoir payer le service des intérêts de la dette et pour aider les progressistes à payer leur envie d’un état toujours plus interventionniste et dispendieux.

A l’époque, Washington DC n’avait rien d’extraordinaire par rapport à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. En fait, même dans les années 1970, il y avait encore de grandes fermes à l’intérieur de Beltway. Mais depuis cette période le gouvernement fédéral est devenu énorme, et maintenant c’est un monstre qui dévore plus de 4 000 milliards de dollars par an.

L’Amérique se doit de faire maigrir toute cette obèse structure gouvernementale. Au lieu de demander ce qu’il faudrait fermer comme agences gouvernementales, je crois qu’il faudrait plutôt se demander celles qu’il faudrait laisser ouvertes.

On pourrait commencer par supprimer la réserve fédérale américaine, L’Internal Revenue Service (IRS) et donc l’impôt sur le revenu. Ces institutions sont la pompe à Fric de Washington, et cela reviendrait à mettre à la diète ce gouvernement obèse.

Et ne vous inquiétez pas, il resterait encore beaucoup d’argent au gouvernement fédéral. L’impôt sur le revenu ne représente que 46% des revenus fédéraux et, théoriquement, le gouvernement fédéral existerait encore sans ces recettes fiscales. J’ai déjà publié un article qui énumérait les 97 manières différentes par lesquelles les différents organismes gouvernementaux perçoivent des recettes chaque année. Du coup, la suppression de l’impôt sur le revenu laisserait encore au gouvernement 96 autres manières de vous extorquer de l’argent.

Comme je l’ai souvent rappelé à mes lecteurs, l’Amérique a connu sa plus importante période de croissance économique lorsqu’il il n’y avait ni impôt sur le revenu, ni réserve fédérale. Mais je sais aussi que beaucoup de gens apprécient ce taux de croissance annuel moyen du PIB de 1,33% que nous avons connu au cours de la dernière décennie (le plus faible taux de croissance depuis les années 1930) et certains auraient vraiment du mal à y renoncer.

L’amélioration de l’économie Américaine, n’est qu’un leurre. 12 faits l’attestent. Michael Snyder: « 102 Millions d’Américains en âge de travailler n’ont pas de boulot ! »

Malheureusement, passer d’une gestion dispendieuse à celle d’une gestion maîtrisée des dépenses publiques(limited federal government) serait une transition très difficile parce qu’un pan important de l’économie américaine dépend de cette immense pompe à Fric qu’est Washington. En 2018, plus d’1 milliard de dollars seront consacrés aux élections de mi-mandat (mid-terms) (près de 4 milliards de dollars avaient été dépensés dans cette campagne en 2014), et la majeure partie de cet argent s’adressera aux représentants qui s’engageront à maintenir le statu quo.

Si nous voulons que les choses commencent vraiment à changer à Washington, il faut commencer par envoyer des gens qui ne sont pas achetés par l’argent.

Dans ma circonscription électorale, il n’y a aucun représentant en 2018, et personne d’autre que moi n’est presque aussi conservateur. Mais puisque je ne peux pas être acheté par l’argent, je vais devoir compter sur le soutien populaire.

Donald Trump nous a montré que tout était possible dans la politique américaine. Lorsque Jeb Bush a décidé de se présenter à la présidence, il avait une très longue liste d’appuis et cent millions de dollars derrière lui, et il a pourtant été battu parce que Trump avait un message beaucoup plus fort.

Si nous sommes unis, nous pouvons reprendre notre destin en main et l’establishment ne pourra rien faire.

Mais si nous bougeons pas, alors tout ce cloaque de corruption à Washington DC continuera de grossir encore et encore.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

Living A Life That Really Matters (Broché)


By (author):  Michael Snyder

Prix habituel EUR 14,08
Neuf: EUR 14,08 EUR En stock
Used from: Non disponible
buy now

Get Prepared Now!: Why A Great Crisis Is Coming & How You Can Survive It (Broché)


By (author):  Michael Snyder, Barbara Fix

Prix habituel EUR 14,12
Neuf: EUR 14,12 EUR En stock
Used from: Non disponible
buy now

The Rapture Verdict (Broché)


By (author):  Michael Snyder

Prix habituel EUR 16,93
Neuf: EUR 17,18 En stock
Used from: EUR 17,18 En stock
buy now

The Beginning Of The End by Michael Snyder (2013-05-15) (Bunko broché)


By (author):  Michael Snyder

Prix habituel EUR 36,93
Neuf: EUR 36,93 EUR En stock
Used from: EUR 36,93 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
michel clercMarie-Christine AugeraudJean-Francois SénéchalBublestars Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
michel clerc
Invité
michel clerc

Pompe funèbre

Jean-Francois Sénéchal
Invité

Pompe a l air lol

Marie-Christine Augeraud
Invité
Marie-Christine Augeraud
Invité

“Ne pas faire l’histoire. Mais la permettre.”
Si vous ne connaissez pas Flore Vasseur, peut-être connaissez-vous “Meeting Snowden”.
Si vous ne connaissez ni l’une ni l’autre référence, voici un cadeau de conscience.
https://www.youtube.com/watch?v=tK9O39uCT34&feature=youtu.be

Bublestars
Invité
Bublestars

Dans “Washington”, il y a “washing” (lessive) et “ton” (tonne) : une tonne de lessive.
La Maison Blanche se trouve à Washington.
L’Amérique est donc une blanchisserie.