Au cours de ces 10 dernières années, l’économie américaine a autant progressé que durant les années 1930

Bien que j’écris quotidiennement au sujet de ce long effondrement économique en cours, eh bien, je ne savais pas que les choses allaient aussi mal.

Dans cet article, je vais vous montrer que le taux de croissance moyen de l’économie américaine durant ces 10 dernières années est exactement équivalent à celui que l’économie américaine avait connu durant les années 1930. Peut-être que ça ne vous paraît pas aussi surprenant que cela, car nous savions déjà que Barack Obama fut le seul président de toute l’histoire des États-Unis à n’avoir jamais fait progresser le Pib américain de plus de 3% sur une année. Bien entendu, les médias mainstream continuent de communiquer sur le fait que l’économie américaine est en pleine reprise, mais en réalité, la période actuelle ressemble beaucoup plus à l’époque de la Grande Dépression qu’à une ère de grande prospérité économique.

Un peu plus tôt aujourd’hui, je suis tombé sur une publication du site Fox News évoquant le nouveau budget du président Trump, et dans cet article, l’auteur a fait une remarque surprenante…

La dure réalité, c’est que les 10.000 milliards de dollars d’endettement supplémentaires ont produit la pire croissance économique en termes de Pib de toute l’histoire des Etats-Unis. Oui, ce que vous venez de lire est fou, au cours de la dernière décennie, l’économie américaine a progressé encore plus lentement que pendant la Grande Dépression durant les années 1930. Cette croissance molle a laissé à quai et derrière elle, des millions d’américains en âge de travailler, et a conduit à un tel malaise que beaucoup d’entre eux doutent voire ne croient plus du tout au rêve américain.

Lorsque j’ai lu le passage de cet article pour la première fois, je n’en croyais pas mes yeux et je pensais même que c’était faux. Mais comme je suis curieux, j’ai cherché par moi-même les chiffres qui correspondent à ces 2 périodes.

Et ce que j’ai trouvé est littéralement stupéfiant.

Voici ci-dessous les taux de croissance annuels du PIB américain durant les années 1930

1930: -8.5%
1931: -6.4%
1932: -12.9%
1933: -1.3%
1934: 10.8%
1935: 8.9%
1936: 12.9%
1937: 5.1%
1938: -3.3%
1939: 8.0%

Lorsque vous faites la moyenne sur l’ensemble de ces 10 années, vous obtenez un taux de croissance annuel moyen du Pib de 1,33%.

C’est une croissance qui disons le est vraiment mauvaise, mais à ce genre de résultat qu’il faut s’attendre en période de « Grande Dépression ».

Et ensuite pour comparer, j’ai cherché les taux de croissance annuels du PIB américain durant ces 10 dernières années

2007: 1.8%
2008: -0.3%
2009: -2.8%
2010: 2.5%
2011: 1.6%
2012: 2.2%
2013: 1.7%
2014: 2.4%
2015: 2.6%
2016: 1.6%

Et maintenant, lorsque vous faites la moyenne sur l’ensemble de ces 10 dernières années, vous obtenez un taux de croissance annuel moyen du Pib de 1,33%.

J’ai d’abord trouvé cette coïncidence étrange que de tomber deux fois sur ce même chiffre de 1,33%, et j’ai alors refait mes calculs mais j’ai obtenu exactement les mêmes résultats.

Oui, les taux de croissance annuels étaient bien plus importants à la hausse où à la baisse, mais le taux de croissance annuel moyen du Pib durant les années 1930 est exactement le même que celui que nous avons connu au cours de ces 10 dernières années.

Et bien entendu, le début des années 1940 s’est révélé être une période de « BOOM » économique pour l’Amérique, alors qu’actuellement, le taux de croissance du Pib américain semble vouloir continuer de ralentir. Comme je l’ai signalé hier, la progression du PIB américain au premier trimestre 2017 était anémique avec une croissance de seulement 0,7 %.

Michael Snyder: La pire Croissance Économique Américaine connue depuis 3 ans. … En 11 points

La situation économique américaine actuelle, est bien pire qu’elle ne l’était en 2016. En « Onze » points !

Mais actuellement, bien entendu, vous n’entendez jamais ce que je viens de vous expliquer au travers des médias, n’est-ce pas ?

Au contraire, ils nous disent que tout va bien.

Je me demande souvent ce qu’il se passerait actuellement si Barack Obama et ses sbires au Congrès n’avaient pas ajouté plus de 9.000 milliards de dollars supplémentaires d’endettement. En volant tout cet argent auprès des générations futures d’Américains et en le dépensant aujourd’hui, Obama a pu soutenir artificiellement l’économie américaine. Si nous pouvions revenir 8 ans en arrière et supprimer ces 9.000 milliards de dollars supplémentaires d’endettement public, nous serions actuellement dans une énorme dépression économique. Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, allez lire l’un de mes précédents articles intitulé: « Comment Obama a-t-il fait pour maintenir l’économie américaine ? Eh bien, voici l’envers du décor ! »

Bien que la dette publique américaine ait augmenté de plus de 1.000 milliards de dollars par an, et malgré que la Réserve fédérale ait fait baisser les taux d’intérêt à zéro durant l’ère Obama, l’économie américaine n’a jamais réussi à croître de 3% ou plus annuellement et ce depuis 2005.

Lorsque vous regardez les chiffres de manière honnête, personne ne peut affirmer que l’économie américaine se porte bien. Le mieux que vous puissiez dire, c’est que l’Amérique a éviter une énorme crise et une autre grande dépression, mais bien entendu, les décisions prises par nos dirigeants pour en arriver là, n’ont fait qu’aggraver le problème à plus long terme.

Ca me fait mal pour le président Donald Trump, car il a hérité du plus grand marasme économique de toute l’histoire des Etats-Unis. Lorsqu’arrivera le moment où il deviendra impossible de soutenir artificiellement l’économie américaine, c’est lui que l’on pointera du doigt et que l’on blâmera. Mais rappelons que la catastrophe qui arrive découle de décisions irresponsables prises depuis des décennies.

Il sera alors impossible pour Trump ou pour qui que ce soit de renverser la situation en trouvant une solution, car beaucoup trop d’erreurs économiques ont été commises depuis des décennies. La Réserve fédérale a été conçue pour fabriquer à l’infini des billets et donc de l’argent sorti du néant, et depuis le jour où elle a été créée, la dette publique américaine a vu son montant multiplié par 5000 et la valeur du dollar américain s’effondrer d’environ 98%.(1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot)

Si nous voulons réellement résoudre les problèmes économiques, la Réserve fédérale doit être supprimée. Si j’étais le président Trump, je chercherais à émettre une monnaie américaine sans passer par la Réserve Fédérale en éliminant le paiement des intérêts, comme l’avait fait le président Kennedy en 1963 et le plus vite possible.

De plus, il faudrait abaisser le plus possible le taux d’imposition. Personnellement, j’adorerais voir le jour où l’impôt sur le revenu sera complètement supprimé et que l’administration américaine chargée des impôts sera définitivement fermée. C’est lorsque l’impôt sur le revenu et que la réserve fédérale n’existaient pas que l’Amérique avait connu sa plus grande période de prospérité de toute son histoire. Dans un tel environnement, l’économie américaine fut florissante et je pense qu’il est possible de retrouver ces conditions économiques.

Bien sûr, l’Amérique devra également réduire considérablement la taille et l’envergure du gouvernement fédéral. Ses fondateurs souhaitaient créer un gouvernement fédéral très limité, mais la gauche ne cesse de la rendre toujours plus importante.

L’ensemble des entreprises américaines étouffent sous des montagnes de réglementations fédérales, or si le gouvernement cessait justement de les étrangler par ces innombrables règles, la milieu des affaires pourrait prospérer à nouveau. Un certain nombre d’organismes gouvernementaux pourraient être fermés et je pense que l’EPA (Agence américaine de protection de l’environnement) serait un bon point de départ.

Il fut une époque où les Etats-Unis montraient au reste du monde le pouvoir du libre-marché et du capitalisme, et si l’Amérique veut retrouver sa grandeur, elle devra faire marche arrière et appliquer les méthodes qui lui avaient permis d’être la nation la plus enviée et la puissante au monde.

Mais est-ce que le peuple américain choisira cette voie ?

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

[AMAZONPRODUCTS asin= »150522599X,069264265X,B01K31J6O6″ features=1 fields= »Author » partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

17 commentaires

  1. Ce qui n’est pas dit dans le développement de cet article , c’est que la méthodologie de calcul du pib dans les années 30 et aujourd’hui ne sont plus les mêmes ! Aujourd’hui pour avoir des résultats, on intègre le CA généré par la drogue, les prostitués, tous les vices possibles donc en fait ça veut dire qu’on est à un niveau bien pire que dans les années 30

  2. En vérité il n’y a pas de reprise mondiale, et plus ils essaient de nous le faire croire et plus en réalité les choses ne font qu’empirer.
    Puis avec la montée du terrorisme faut voir ce que devient la « vie » moderne, alors forcément la confiance se perd. On dit néanmoins pour rassurer les gens que l’Islam est une religion de paix et d’amour, mais en vérité lorsque d’autres Chrétiens se font massacrés en Égypte ou ailleurs, bien peu s’en indignent, comme dernièrement dans le vandalisme envers la tombe du Général de Gaule. J’avais pensé qu’en préférant rester dans le pays je n’aurai pas à renier ma foi, mais en réalité je m’aperçois que c’est partout pareil, à moins de savoir fonctionner comme tant de bobos. J’essaie néanmoins de ne pas trop m’alarmer plus que nécessaire, c’est juste que les choses ne font que se dégrader avec le retour de la barbarie ou de l’esclavage. Je ne sais si je dois rester Chrétien, peut-être qu’un jour je devrais renier ma foi pour moins en perdre mon âme, hum il y a bien longtemps que je rêve plus de socialisme ou du grand soir, comment voulez-vous entreprendre quelque chose. Comment les gens peuvent-ils s’illusionner, lorsque les élites s’imaginent toujours pouvoir échapper au jugement de l’histoire, oui c’est encore étonnant que le monde ne soit pas déjà à feu et à sang, vu que la coupe est déjà pleine. N’est-ce pas à la fois criminel tout ce qui se passe avec Tepco et compagnie, mais jusqu’à quand aurai-je des soucis dans mon âme, et chaque jour des inquiétudes face à la facture edf ? J’implore justice contre l’abeille ou le papillon, mais pas plus de justice envers la maltraitance animale alors comment pourrais-je encore intercéder ? Voici que je cause de cela hélas nul ne répond chez les puissants, déjà tant d’espèces qui disparaissent alors j’interviens moins. Déjà tant de gens qui préfèrent se fourvoyer pour le pinacle et l’argent, puis que voulez-vous y faire dans le tout relativisme. On essaie néanmoins de pas trop dire que c’est déjà l’Apocalypse des animaux ou climatique.

  3. Les fachos monétaristes continuent leurs propagandes, à croire qu’ils travaillent pour l’infant Macron dit le roi des bons, ce qui est sans c.
    J’espère qu’ils sont grassement payés avec nos impôts, ces tristes sirs!

  4. Un excellent article de Charles Gave expliquant pourquoi « les chances de monsieur Macron »… sont minces.
    Indices :
    – 70% de fonctionnaires de plus en France qu’en Allemagne (chiffre OCDE)
    – taux de change FF / DM
    – entreprises privés

    Remèdes:
    -40% de fonctionnaires, baisse drastique de leurs salaires ou… rinçage/essorage des privés « à la grec ».

    via: institut des libertés

    1. Bonjour à tous ,
      et « bonnes fêtes » à toutes les mamans …

      Vous dites Ali Gokol : Quand tout cela va exploser…
      attention aux dégâts …!

      Je vous apporte une information d’importance :

      Vous connaissez « tous » le dollar américain ,
      Ce « billet » qui montre une pyramide ,
      avec un « oeil » au sommet de la pyramide .

      Vous voulez savoir ,
      ce qui est sous l’oeil ! (et caché au monde…! )

      Regardez ce documentaire qui dévoile
      les « différents étages » de cette pyramide.

      (n’hésitez pas à mettre sur pose… pour voir tous les étages …)

      C’est un documentaire allemand (avec traduction en français …j’ai vérifié la traduction )

      c’est comme… si on vous avait… enlevé le « masque » de la pyramide .

      (il faut se préparer à ………….. )

      https://www.youtube.com/watch?v=gC2WTPfJ8ls

      1. Cela dit! Nous sommes à cent contre un, Une nuit des longs couteaux? la loi du talion? Un massacre de la saint Barthélémy? Plus sérieusement, tant que nous marcherons dans leurs combines individuellement, c’est à dire consommer leurs produits, leurs services etc bref, il faudrait faire une marche arrière et vivre comme les Amischs. Sans nous ils se boufferait entre eux! Nous sommes tous responsable de cette situation! Pris au piège de la consommation déchaînée à l’insu de notre plein gré. OOOUUUIIIIII! Il faut se préparer A SE FAIRE BOUFFER NOUS ET NOTRE DESCENDANCE!!!! Nous avons donné notre âme au diable! c’est le prix à payer

        1. tonangegardien

          vous dites : nous avons donné notre « âme au diable » !

          Non , pas encore ,

          Quand vous « accepterez » la puce R.F.I.D.
          DANS VOTRE CORPS… !

          là… vous aurez donné votre « âme » au diable ;

          Pas avant .

  5. Le PIB américain du T1 a été revu à la hausse plus que prévu par des officiels intègres.
    Tout va pour le mieux!Arrêtons svp ce catastrophisme et comme eux mettons nos lunettes roses.

  6. Pour que l’arnaque puisse perdurer il faut des électeurs, des chouchous, des gens qui ne cotisent pas pas comme les autres et qui le savent bien entendu.
    Et le délire va très très loin :
    28e mensuel de « cotisations » chômage pendant cinq ans -> 5500 euros de chômage !
    En un seul mois,pardon, en seulement deux semaines de « chômage », le cricket se rembourse 60 mois de cotisations.
    Même la le pen n’en a pipée un seul mot durant sa rigolote campagne « ils sont là ».

  7. Tiens, ce sir ne parle pas de la responsabilité écrasante des banques trop grosses pour faire faillite dans cette catastrophe qui est.
    Et ne vous en faites pas, les mêmes âneries nous sont serinées à nous, français, comme aux Québecois du reste.
    En fait, ce bonhomme jette son opprobre sur la marionnette sans se soucier que c’est le marionnettiste qui agite ses doigts.
    Mais surtout, sans se rendre compte que c’est la même théorie économico-politique anti-étatique dite néolibérale, qui nous conduisit, jusqu’à aujourd’hui, dans les méandres infernales et pervers de la faillite généralisée qu’il plastronne, ici, comme ne pouvant être que la seule solution pour nous éviter la banqueroute universelle.
    Comment se disait-il déjà?
    Dieu se rit de ceux déplorant les effets dont ils chérissent les causes.
    Bof, Monsieur Snyder n’a, pour moi, que le même intérêt que m’inspire Messieurs Minc et Attali, celui que nous avons en nous rapprochant des lieux d’aisance sans que de quelconque besoin ne s’en fasse sentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page