Avec la crise grecque, les salaires des mineurs de Ptolémaïda ont été réduit de 30 à 70%.

La dangerosité de leur métier ne les a pas protégés. Les mineurs de Ptolémaïda sont les ouvriers sacrifiés de la Macédoine occidentale. Avec la crise grecque, leur salaire a été réduit de 30 à 70%, leurs droits sociaux bafoués. Extrait de « Avenue de l’Europe. Travail, l’Europe fait-elle la loi ? ».

Grèce: Au pays de l’ultra-crise Patrick Artus: « On prête aux grecs l’argent qui leur permet de nous rembourser. C’est une absurdité totale »

Source: francetvinfo

6 commentaires

    1. Ils on déjà essayé… C’était avec syrisa… Et C’est Alexis Tsipras qui a le plus privatisé.
      Il y a d’ailleurs le même genre de baisse de salaire sur le port du pirée depuis que les gentils chinois les ont rachetés (vu que pour certains ce que fait la Chine et la Russie eest bien).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page