Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Olivier Delamarche: « Ce sont les banques centrales qui fixent les prix et qui achètent tous les marchés »
 

Olivier Delamarche: « Les banques centrales se sont embarquées dans quelque chose sur lequel elles ne peuvent pas revenir en arrière. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que les banques centrales ont depuis 2008 (2009 1er Q.E américain) acheté tout le marché. Ce sont elles qui fixent les prix du marché et ce sont elles qui achètent tous les marchés. Cela concerne non seulement le marché obligataire mais aussi le marché actions. Or que je sache dans aucun statut de banque centrale, il n’est marqué qu’une banque centrale doit faire mumuse sur des ETF ou sur des actions. Ce n’est pas leur métier. Donc, toutes les banques centrales achètent les marchés, ce qui fait quoi ? Ce qui fait que quand vous achetez les marchés et que quand vous en avez une bonne proportion en pourcentage du Pib, voire le Pib pour certaines, je vous rappelle que la Banque Nationale Suisse par exemple, c’est 115 % du Pib, la banque du Japon c’est 100% du Pib etc… Donc quand vous achetez les marchés, vous devenez dépendant de qui ? Des chiffres économiques ou des marchés ? Eh bien, des marchés ! Donc, ça veut dire quoi ? Eh bien qu’aujourd’hui, ils sont terrorisés dans toutes les banques centrales par ce qu’ils savent que s’ils arrêtent, eh bien le jeu est fini ! Le marché retombe et là ils font des pertes colossales. Donc, c’est un jeu que vous ne pouvez pas arrêter. »

Nicolas Chéron‏: Les marchés financiers abreuvés aux liquidités continuent leur course effrénée. USA: Malgré des discours qui voudraient être rassurants, la FED continue à imprimer en catimini.

Suivre Olivier Delamarche

Suivre Olivier Delamarche sur les Econoclastes
Suivre Olivier Delamarche sur Facebook
Suivre Olivier Delamarche sur Twitter
Suivre Olivier Delamarche sur Linkedin

Source: thinkerviewVoir les précédentes interventions d’Olivier Delamarche

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
virginie
virginie
2 années plus tôt

Je ne comprends pas en quoi le quantitative easing est déflationiste(19:13). J’aurai plutôt pensé que c’est inflationiste. Quelqu’un peut m’expliquer ,