Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Michael Pento: « nous allons assister à des défauts massifs au niveau mondial »

L’analyste financier et gérant de fonds Michael Pento a été interviewé récemment par Greg Hunter pour USA Watch Dog, et voici ce qu’il explique:

Selon Michael Pento, le président américain Donald Trump a envoyé un message clair de Wall Street à Main Street lorsqu’il a déclaré d’effacer la dette de Porto Rico de 74 milliards de dollars. Michael Pento, qui est aussi économiste, a dit ceci: « Ce que je trouve vraiment marquant, c’est que Trump a expliqué que nous allons nous débarrasser de cette dette. Nous allons l’abroger. Nous allons l’annuler. Alors, il dit « aux créanciers privés, à Goldman Sachs, aux caisses de retraite et aux détenteurs individuels d’obligations, de se rapprocher, sinon ils n’auront rien. C’est un défaut explicite sur la dette.. . . Mesdames et messieurs, écoutez-moi, l’ensemble des états dans le monde, comme les États-Unis, Porto Rico, la Grèce, la Chine, le Japon et la zone euro, vont de façon explicite ou implicite fait défaut par l’inflation. C’est ce qui se passe maintenant, et cette situation ne fera que s’aggraver au fur et à mesure du temps. »

Est-ce que Porto Rico est un test en termes de défaut de paiement ?

Michael Pento: « Oui, tout à fait. C’est ce qui va arriver. Il y a également eu un test à Chypre et en Grèce. Ils disent aux créanciers qu’ils n’obtiendront que des miettes. Bon, ce ne sont que de petits cas isolés, mais ne croyez pas que les États-Unis puissent un jour financer leur dette publique de plus de 20 400 milliards de dollars inscrite à son bilan. Les Etats-Unis ont un passif non capitalisé de plus de 100 000 milliards de dollars et au moins 1 million de milliards de dette en produits dérivés. Donc, nous allons assister à des défauts massifs. »

Michael Pento explique que même si le marché boursier a enregistré d’énormes gains en 2017, ne vous attendez pas à ce que cela continue. selon lui, « La croissance sur un an au troisième trimestre (T3) est de seulement 2,9%. . . . Donc, vous n’avez plus de croissance des revenus. C’est très minuscule. Le PIB (produit intérieur brut) selon la Fed de New York pour le troisième trimestre est de 1,8%. Si vous regardez la Fed d’Atlanta, c’est juste un peu plus de 2%. Donc, vous êtes toujours coincé à ce niveau de 2%. Il n’y a pas de réelle croissance du PIB et pas plus que de réelle croissance des revenus. La seule chose qui fasse que tout tienne encore, que les marchés se maintiennent à de tels niveaux, c’est dû à l’intervention des banques centrales, or ce petit jeu est en train de prendre fin. Lorsqu’il y a un risque élevé de guerre nucléaire, de troisième Guerre mondiale, les banques centrales vendent, or les actions se négocient à des niveaux records et la capitalisation boursière planétaire représente 138% du PIB mondial quand la moyenne est normalement de 50%. C’est dingue ! »

Les marchés drogués aux liquidités des banques centrales continuent leur course effrénée Philippe Béchade: Marchés: « Les banques centrales ne peuvent pas arrêter d’imprimer sinon le PONZI s’effondre ! »

Voilà ce qu’explique Michael Pento au sujet de l’Or: « Vous devez allouer 10% de votre portefeuille à l’or. Ce doit être de l’or physique que vous devez détenir directement. Je n’insisterai jamais assez sur ce point. . . . J’aime l’ensemble des métaux précieux. Le marché des métaux précieux sera fortement haussier dans le courant de l’année 2018. »

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: usawatchdogVoir les précédentes interventions de Michael Pento


Egon von Greyerz: « Les raisons d’investir dans l’or et l’argent physique »

Acheter de l'or et de l'argent en ligne - Goldbroker.com

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix: EUR 24,00
Neuf à partir de: EUR 24,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 16,78 En stock

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix: EUR 20,00
Neuf à partir de: EUR 899,99 En stock
D’occasion à partir de: EUR 32,99 En stock

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix: EUR 22,00
Neuf à partir de: EUR 22,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 17,11 En stock

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix: EUR 26,35
Neuf à partir de: EUR 26,35 En stock
D’occasion à partir de: EUR 11,33 En stock

2008-2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et comment vous pouvez en profiter (Broché)


Prix: EUR 29,90
Neuf à partir de: EUR 899,99 En stock
D’occasion à partir de: EUR 92,97 En stock

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
josepha
Invité
josepha

Pour l’instant les banques centrales n’ont pas l’air de vendre en masse leurs titres….

Marc Chivrac
Membre

aucune croissance que des mensonges

Pacquito Serada
Membre

Petit oubli de votre part. Entre 90 et 95% des dettes des États sont liées à leurs banques centrales. Donc, et si les Italiens quittent la zone Euro, ils pourront dès lors emmètre une monnaie en remplacement de la monnaie en Euro qu’ils détiennent sur les comptes des banques, et pourront dès lors rembourser leur dette en un simple claquement de doigts. Il en va de même pour les Catalans, qui même exclus de la zone Euros, possèdent des « Euros » à l’heure ou je vous parle…

channy
Invité
channy

@Le PIB (produit intérieur brut) selon la Fed de New York pour le troisième trimestre est de 1,8%. Si vous regardez la Fed d’Atlanta, c’est juste un peu plus de 2%. Donc, vous êtes toujours coincé à ce niveau de 2%. Il n’y a pas de réelle croissance du PIB et pas plus que de réelle croissance des revenus »
Ah Bon? Pourtant tous les pignoufs d’experts Grançais se sont rués sur les plateaux TV en Grance car nous pourrions avoir ce 1.8% de croissance ce qui est le signe de la reprise d après eux

Pacquito Serada
Membre

Parce que en France, comme partout dans le monde occidental, on oublie de mettre en face du PIB les dépenses (déficits) de l’Etat. Soit que les USA injectent aujourd’hui 5 dollars de fausse monnaie pour en avoir seulement un seul de croissance. C’est de la croissance à crédit, que normalement on devrait appeler « récession », mais que par la magie de l’endettement infini, ils n’hésitent plus à appeler « croissance ». La tromperie est là, et les moutons crédules y croient, bien que pour eux mêmes, ils leur soit formellement interdit d’en faire autant…

Marc Chivrac
Membre

oui tu as raison noname de cette société

mjiix
Invité
mjiix

les banques centrales sont sur le point de perdre la main ! les taux négatifs retarderont juste le chaos à venir ! une monnaie doit toujours garantir sa valeur intrinsèque dans le temps et être physique sinon c’est du vent !

Marc Chivrac
Membre

que tout explose ,ras le bol de ce monde

Noname
Invité
Noname

Oui, ras le bol de cette société** … mais pas de ce monde voyons. ; )