Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Philippe Béchade: Marchés: « Les banques centrales ne peuvent pas arrêter d’imprimer sinon le PONZI s’effondre ! »
 

Le face à face a opposé Philippe Béchade, rédacteur en chef de la Bourse au quotidien, de la Chronique Agora, membre des Econoclastes, et William De Vijlder, chef économiste chez BNP Paribas. – Intégrale Placements, du mercredi 18 octobre 2017, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.

Partie 1/2: La situation des liquidités mondiales fait-elle planer un risque de bulle sur les marchés ?

Philippe Béchade: « J’ai l’impression qu’on est dans un véritable Ponzi. Donc, chaque jour, on achète parce qu’on sait de façon presque sûr que ça vaudra plus cher demain puisque demain y aura plus d’argent que la veille même s’il n’y a pas plus de croissance. Dans l’économie d’entreprise, on se dit que puisque les marchés montent et que les taux restent bas, on peut continuer de racheter nos titres y compris d’emprunter de l’argent pour verser des dividendes qu’on aurait peut-être pas les moyens de verser en temps normal. Bref, tout le monde s’est adapté à ce que j’appelle un VRAI JEU DE CONS ! Parce que créer de la FAUSSE MONNAIE et dire ensuite que tout va bien parce que tout le monde fait semblant que ça va bien… Eh bien oui, à un moment donné, c’est un petit peu comme avec Madoff, on fait semblant de croire que l’on peut gagner 15% par an et que par derrière, y a pas un loup et qu’il n’y a pas quelque chose de complètement dysfonctionnel…. alors, on fait semblant d’y croire et puis un jour y a quelqu’un qui dit… euuhh, rendez-moi mon argent ! […] 1- Les valorisations des indices sont au niveau de 1929 sans euphorie, sans bulle mais avec un niveau d’endettement des entreprises passé en 10 ans de 30 à 40% aux Etats-Unis, ce qui signifie qu’on achète bien la croissance aux Etats-Unis à crédit ! 2- La capitalisation de la totalité des marchés actions est de 115% du Pib mondial et ce sans prendre en compte les ETF, etc…. On est sur quelque chose de DINGUE !! Et je vous le répète: ON NE PEUT PAS ARRÊTER SINON, C’EST LE PONZI QUI S’EFFONDRE !!

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » Imminence d’un effondrement financier – 5 Hauts Spécialistes l’annoncent !

Partie 2/2: Le 19ème plénum du Parti communiste peut-il accélérer la transformation de l’économie chinoise ?

Alerte: L’indice de Shiller est plus haut aujourd’hui qu’il ne l’était juste avant le Krach de 1929 Olivier Delamarche: « Aujourd’hui, l’unanimité d’euphorie béate est au même niveau qu’à la veille des grands Krachs »

Philippe Béchade a parfaitement raison et ce depuis des années. Les indices ne grimpent pas actuellement du fait de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ou bien d’une embellie soudaine dans l’économie. Si les indices grimpent c’est parce qu’il n’y a plus qu’un seul acheteur que sont les banques centrales. Or malheureusement dans la vie réelle, la situation économique américaine n’arrête pas de se détériorer comme vous pourrez le constater ci-dessous. Alors remonter les taux dans de telles conditions et avec un monde endetté comme jamais il ne l’a été de toute l’histoire est suicidaire.

Dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

Voir les précédentes interventions de Philippe Béchade

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
EndWorldInc
EndWorldInc
2 années plus tôt

Les robots et la banque centrale contrôle la bourse, les courbes ne veulent plus rien dire et ne représente pas du tout la réalité … Il y a trop peu de vendeur pour faire chuter la bourse comme à l’époque selon moi, mais j’espère me tromper …

Jean P
Jean P
2 années plus tôt

En tout cas, j’approuve ta franchise Philippe, tu dis les choses comme elles doivent être dites. Tu peux en être fier. Pas comme ces fameux roseaux des champs qui penchent de tous les côtés que le vent souffle. Ils savent des choses, mais, n’osent pas le dire, ils préfèrent jouer le jeu du plus fort, au lieu d’avoir un peu de conviction personnel et de courage comme toi. Si de nos jours ont n’avaient plus d’hommes comme toi ayant le courage et la conviction de monter aux barricades. Eh bien, les vicieux financiers ou politiques seraient moins tenter d’exécuter le… Read more »

Jean P
Jean P
2 années plus tôt

Attention Philippe, tu sais que BFM, n’aime pas être contrarier. Si tu persistes à t’opposer à eux. Eh bien, demande à ton ami, Olivier ce qui arrive?

Bublestars
Bublestars
2 années plus tôt

Pour rester sur la planète, il vaut mieux s’enfouir (s’ancrer/s’enraciner) que s’enfuir. Il va falloir creuser, approfondir nos connaissances et éviter la superficialité.

Vinca minor
Vinca minor
2 années plus tôt

Oui, mais cela fait 10 ans, et le deal semble fonctionner parfaitement. Aucune raison à ce que cela ne tienne pas encore de très nombreuses années.
On en sortira, non pas par un effondrement économique, mais par un chaos d’ordre naturel.

Dick Butt
Dick Butt
2 années plus tôt

Il ne sera très bientot plus invité sur BFM TV^ 😎

Article 50
Article 50
2 années plus tôt

Explication plus que claire, merci Monsieur Béchade.
Oui c’était quasiment pareil en 1929, mais en 1929 il n’y avait pas de robots et il n’y avait pas de barrières électroniques permettant de stopper les cotations si cela se mettait à trop baisser. (on appelle aussi cela l’effet « cliquet »)
Il faudra vraiment quelque chose de VRAIMENT TRÈS PUISSANT pour faire péter cela …
Et je ne suis pas sur qu’on y laisse pas tous quelques abatis …
There is no alternative.

José
José
2 années plus tôt
Reply to  Article 50

On va parler des taux dans très peu de temps, le 10 ans US va passer les 2.5 vers les 3. Ca va commencé à chauffer niveau obligataire..J’ai pas de boule de cristal mais je le vois bien passer les 3% d’ici la fin de l’année ou début 2018.Au dessus des 3% ça commence à être puissant Article 50

Yves Gunder
2 années plus tôt

Qu’est-ce qui n’est pas un ponzi dans nos sociétés ?… Croissance , déchets, pollution, corruption, création monétaire. ….etc ….etc….

Gerard Mary
2 années plus tôt
Reply to  Yves Gunder

P;Béchade l’a dit ça marchera jusqu’au jour ou quelques uns voudront retirer leurs billes…

Yves Gunder
2 années plus tôt
Reply to  Yves Gunder

Rothschild Soros Buffett l’ont déjà fait entre autres…..

11
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x