Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le déficit commercial US continue d’exploser. Ses importations en provenance de Chine ont atteint un niveau historique.

Aux Etats-unis, quasiment tout ce qui se trouve dans les rayons des principaux commerces de détail semble avoir été fabriqué en dehors de ce pays.

L’Amérique consomme beaucoup plus de richesses que ce qu’elle ne produit. En résumé, c’est la recette parfaite pour un suicide économique. Cette semaine, nous avons appris que les importations en provenance de Chine avaient atteint un niveau historique sur le mois d’octobre, et c’est l’une des principales raisons pour laquelle le déficit commercial américain s’est établi à 48,7 milliards de dollars au cours de ce mois. Chaque année, l’Amérique achète de plus en plus de produits provenant de pays étrangers que ce que ces derniers achètent aux Etats-Unis, ce qui a pour conséquence d’appauvrir irrémédiablement l’Amérique.

Laissez-moi vous l’expliquer autrement. Le somme d’argent qui quitte l’Amérique chaque mois est beaucoup plus élevée que celle qui entre. Quand vous avez saisi ce concept, il devient alors facile de comprendre pourquoi les grandes pays exportateurs comme la Chine sont devenus si riches et pourquoi l’Amérique s’endette autant.

Malheureusement, la plupart des Américains ne comprennent pas cette notion de déficit commercial, et ils ne saisissent donc pas l’importance de nouvelles comme celles-ci. Ce qui suit provient de Bloomberg

Le déficit commercial des États-Unis s’est creusé en octobre et vient d’atteindre son plus haut niveau depuis neuf mois reflétant une demande intérieure soutenue, selon ce qu’ont révélé mardi les données du Département du Commerce américain.

La forte augmentation des importations reflète probablement la saison des fêtes que les commerçants préparent. Les importations de biens de consommation ont augmenté de près de 800 millions de dollars, ce qui comprend une hausse de 303 millions de dollars dans les téléphones portables et autres biens ménagers, ainsi que davantage de livraisons de meubles, d’appareils ménagers, de jouets et de vêtements.

Depuis l’adhésion de la Chine à l’OMC en 2001, les États-Unis ont perdu plus de 70 000 sites de production et des millions d’emplois manufacturiers bien rémunérés. De grandes villes manufacturières comme par exemple Detroit l’était autrefois, ressemblent aujourd’hui à des zones de guerre, mais jusqu’à ce que Donald Trump arrive à la maison blanche, personne ne semblait vraiment se soucier de ce qui se passait.

ALERTE: La forte chute des exportations américaines porte un coup mortel à son économie USA: De l’économie industrielle à l’économie de la planche à billets – L’incroyable déclin de l’industrie américaine

Bien entendu, les Chinois vont continuer à profiter de cette situation aussi longtemps qu’ils le pourront. Ils mettent un tas de taxes douanières sur les produits américains, et parallèlement ils inondent leurs rivages de leurs produits. En conséquence, le déficit commercial américain avec la Chine continue de battre record sur record

Les importations records en provenance de Chine ont contribué à faire grimper le déficit commercial américain de 8,6% en octobre alors que les détaillants s’approvisionnaient pour les fêtes de fin d’année, selon ce qu’a rapporté mardi le département du Commerce américain.

Les biens et services provenant de Chine, du Mexique et de l’Union européenne vers les États-Unis ont tous atteint des niveaux records, ce qui a fait passer le déficit commercial américain à 48,7 milliards de dollars (41,1 milliards d’euros) en Octobre, après 44,9 milliards en septembre (43,5 milliards en première estimation). C’est le plus important déficit commercial mensuel américain jamais enregistré depuis l’arrivée du président Donald Trump à la Maison Blanche.

Le président Trump a parfaitement raison lorsqu’il dit que les accords commerciaux ne sont pas équitables pour les travailleurs américains et les entreprises américaines. L’Amérique aura toujours besoin de commercer avec le reste de la planète, mais cela doit se faire de manière équitable. Comme membre du Congrès, je me battrai sans relâche dans l’intérêt des travailleurs américains, et si vous croyez en moi et en ce que j’essaie de faire, j’espère vous voir rejoindre notre équipe.

Nous ne pouvons tout simplement plus rester les bras croisés. Nos déficits commerciaux sont en train de tuer littéralement l’avenir économique des Etats-Unis, et si l’Amérique a pu maintenir son niveau de vie jusqu’aujourd’hui, c’est uniquement parce qu’elle s’est endettée comme jamais elle l’a fait de toute son histoire et qu’elle continue de le faire.

Si nous voulons vraiment rendre sa grandeur à l’Amérique, nous devons recommencer à produire aux Etats-Unis, et pour que cela change, nous devons envoyer des dirigeants à Washington qui comprennent ces problèmes.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

[AMAZONPRODUCTS asin=”1548492604,150522599X,069264265X,B01K31J6O6″ features=1 fields=”Author” partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]


Egon Von Greyerz: “Les raisons d’investir dans l’or et l’argent physique”

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physiqueUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker: Stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Garofula
Garofula
2 années plus tôt

Ce n’est pas l’ouverture au reste du monde qui crée le chômage mais l’interventionnisme public irresponsable. La balance commerciale n’est qu’un élément de l’analyse. Son déficit pose problème seulement s’il est dû à des politiques de destruction du tissu économique, notamment fiscales, sociales ou écologiques par exemple, qui rendent les actifs locaux non compétitifs non seulement vis-à-vis du reste du monde, mais surtout vis-à-vis d’eux-mêmes. Avec ses réformes, Trump s’attaque frontalement au problème. En France, on risque d’attendre longtemps pour sortir du processus d’appauvrissement du pays entamé depuis plusieurs décennies puisqu’avec Macron, il n’y a pas le plus petit début… Read more »

jbr
jbr
2 années plus tôt

C’est la même chose chez nous à échelle réduite. Comme quoi nos gouvernements “libéraux” qui ont ouvert nos frontières et laissé partir notre industrie et notre patrimoine dans des mains étrangères se sont pris les pieds dans le tapis.

bigmac29
bigmac29
2 années plus tôt

Et dire que ces importations chinoises contribuent à l’augmentation du PIB américain ! Les chiffres des principaux indicateurs économiques dans ce pays, c’est aussi sérieux que la série Arnold et Willy… La palme d’or reviendra quand même au taux de chômage qui permet de frôler le plein emploi ! 4, 1 %, sous vos applaudissements… La société américaine est au bout du rouleau, consumériste et déficitaire, déconnectée des réalités, et ne se maintient encore un peu que grâce à sa suprématie guerrière et financière… Sa tiers-mondisation s’affirme chaque année… Son secteur secondaire en est réduit à peau de chagrin car… Read more »

jbr
jbr
2 années plus tôt
Reply to  bigmac29

La croissance apparente du PIB américain est achetée à crédit grâce au QE de la FED et non aux importations chinoises. En réalité le chiffre est trompeur car il ne représente que l’écart entre la croissance des valeurs boursières et la décroissance de l’économie réelle.

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x