Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les banques de l’UE sommées de se préparer à la crise en éliminant les barrières à leur démantèlement

Les grandes banques européennes ont le choix : soit simplifier leur structure complexe qui rend leur démantèlement compliqué en cas de crise, ou attendre et laisser Elke Koenig s’en charger pour elles.

Koenig, patronne du Conseil de résolution unique (CRU), a déclaré à l’occasion d’une interview que la simplification de l’architecture des banques ainsi qu’obtenir les certitudes qu’elles pourront financer leur propre chute sans l’argent des contribuables figurent parmi ses priorités de l’année prochaine.

« Vous avez des banques dont l’architecture ressemble plus à une toile d’araignée qu’à une structure propre », a déclaré Koenig. Le message lancé à l’adresse de ces banques est : « faites le ménage », a-t-elle déclaré.

Le CRU est l’une des initiatives de l’Union européenne pour mettre un terme aux problèmes des banques « too big to fail » (trop importantes pour faire faillite). En 2018, il va adopter des plans de résolution pour les plus de 140 banques qui tombent dans son champ de compétence, pour ensuite commencer à identifier « les obstacles substantiels » à leur démantèlement ordonné.

Selon la législation européenne, lorsque le Conseil de résolution unique identifie de tels obstacles, il envoie un rapport à la banque qui dispose alors de 4 mois pour expliquer comment elle compte résoudre le problème. Si la solution n’est pas jugée satisfaisante, le Conseil peut demander au superviseur d’imposer toute une série de mesures à la banque, notamment de modifier ses structures légales et/ou opérationnelles, ou encore d’ordonner la vente d’actifs.

Cette tâche est devenue encore plus importante cette année depuis l’abandon par la Commission européenne d’une loi qui aurait forcé les banques majeures européennes telles que Deutsche Bank et BNP Paribas à scinder leurs activités bancaires et d’investissement. Finance Watch, organe qui défend les intérêts des citoyens, a déclaré que sans cette loi, tout repose sur les épaules d’autorités telle que le CRU pour s’assurer que les banques systémiques pourront être démantelées de façon ordonnée.

Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite Bernard Monot: « Aujourd’hui, tout le système bancaire européen est insolvable ! »

Lire la suite sur or-argent.eu

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
diable tranquille
diable tranquille
2 années plus tôt

2018 année de l’enfer sur terre

Légende dorée
Légende dorée
2 années plus tôt

Le monde bancaire est en pleine mutation : internet a tout boulversé et oblige à la réduction drastique du nombre de points de vente, les départs à la retraite ne sont pas remplacés. La nouvelle concurrence des autres réseaux est féroce : grandes surfaces, opérateurs téléphoniques, assureurs etc. Le plus fâcheux étant que ces banques ont pris des risques énormes, s’endettant bien au dela des 10 fois leurs capitaux propres dans un monde sans croissance…
La fête est terminée !

Poujade51
Poujade51
2 années plus tôt

Soyez bien sûr qu’ils ne laisseront pas faire ! tout sera fait pour qu’une fois encore et peut être compte tenu du désastre annoncé un ultime pillage du bon petit peuple soit assuré pour une fois encore les sauver!

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x