En Grande-Bretagne, l’espérance de vie diminue dans certaines villes où il devient rare de dépasser les 60 ans.

En Grande-Bretagne, l’espérance de vie diminue dans certaines villes. Malgré la croissance et un chômage au plus bas, dans certaines communes, il devient rare de dépasser 60 ans.

Recul historique de l’espérance de vie en France ! USA: une étude choc sur la baisse de l’espérance de vie des hommes de classe moyenne blanche

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la crise

Source: francetvinfo


Je vous conseille vivement d’écouter ci-dessous la mise en garde d’Egon Von Greyerz sur la situation actuelle et sur l’énorme crise qui se profile.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: « Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

10 commentaires

    1. Pas contre quand tout le monde bouffe, la city, elle, elle va pas assez bien qu’ils disent… Qu’on est trop des assistés, même qu’on pleurerait trop, parce qu’on veut du rabe pour reprendre des coquillettes…et c’est pas bon pour la croissance et que c’est mieux, la soupe populaire pour la croissance.

      C’est un gars à lunette qui lit le Monde qui m’a dit ça.

      Mange ta soupe populaire c’est bon pour la croissance.

    1. AH ça, si les dirigeants des pays quantifiaient la grandeur de leur pays en rapport du bien être de leur peuple plutôt que par leur impérialisme…

  1. Malgré la croissance et un chomage au plus bas lol…

    99 999£ (Mr Ducond) + 1£ ( Mr Ducont) vivent dans un pays…
    PIB/Habitant = 50 000 £

    Avec leur CDI à 0 heure/mois pas de bléme pour le chômage…

    T’en veux de la croissance…
    PIB de l’éthiopie
    2018 = 3 bouteilles d’eau
    2019 = 4 bouteilles d’eau

    Putain 25% de croissance !!!!

    1. bravo lumpenproletariat , j adhere á 100% á ce que tu dis. la croissance du PIB et le taux de chomage ne veut rien dire. Si l on rétablissait l esclavage, le taux de chomage serait á 0 pour autant tout le monde serait dans la merde..
      il est temps d en finir avec ces indicateurs de merde..a quand une croissance du BIB ( bonheur interieur brut)?

      1. Essayez le Bouthan, la bas on a décidé que le bonheur national brut était plus important que le PIB.
        Bon ne demandez pas aux habitants si ils sont content,déja vous serait triez sur le volet pour pouvoir visiter le pays(comme en Corée du Nord)et il seront tous content quoiqu’il arrive puisqu’on a décidé pour eux
        Faites un dossier de réfugié(e), mais bon le vivre ensemble c’est pas leur truc, vous voila prévenu(e)

      2. Effectivement ce sont des indicateurs de merde. L’indice de Gini, l’IDH, le PIB PPA et les tables de mobilités sociales sont plus représentatives de la réalité …

        Enfin quand ces statistiques sont honnêtement établies et pas truquées…

  2. Malin. On nous parle de ça comme d’une grande nouveauté, alors que la GB a toujours été connue pour ses mauvais services sociaux et la pauvreté rampante (on s’en vient nous aussi). On nous déclare ceci après le Brexit et on prend bien garde de mettre le blâme sur le Brexit également! l’inflation liée au Brexit, n’importe quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page