Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
La demande d’or à un plus bas de 10 ans ?
 

Un sujet de Fox Business affirme que la demande d’or aux États-Unis enregistre un plus bas de 10 ans. Qu’en est-il vraiment ?

Cette affirmation a été développée dans l’article suivant de Fox, qui dit :

« Pour les investisseurs de l’or, l’augmentation de la volatilité sur les marchés ne fait pas le poids par rapport à la croissance économique actuelle, tandis que la demande d’or atteint un plus bas d’une décennie, d’après le World Gold Council (WGC).

Lea WGC a rapporté que la demande mondiale d’or a connu son premier trimestre le plus faible depuis 2008. Elle est tombée à 973 t durant le T1 2018, il s’agit d’une baisse de 7 % par rapport à la demande de 1047 t du T1 2017. »

Reuters rapporte la baisse des ventes de pièces d’or aux États-Unis alors que les marchés actions sont plus attractifs.

« Les petits investisseurs américains sont en train de perdre leur appétit pour l’or physique alors que la vigueur des marchés actions offre des alternatives plus tentantes, ce qui a catapulté les ventes de pièces d’or fraîchement frappées un plus bas de 10 ans.

De plus en plus de pièces d’or en circulation sont revendues sur le marché, ce qui ne fait que réduire davantage la demande pour les pièces flambant neuves. »

Un indicateur contrarien

Tout d’abord, il est bon de noter que la vente de pièces d’or par les petits investisseurs est un indicateur contrarien. Et s’ils le font pour acheter Bitcoin ou des actions, c’est également un indicateur contrarien pour les cryptodevises et la Bourse.

Quid de la demande

En fait, la demande d’or a atteint son plus bas en décembre 2015. Comment puis-je déterminer avec certitude ? Tout simplement en me basant sur le prix.

Comme indiqué sur le graphique ci-dessus, la demande d’or a connu un pic en septembre 2011 et un plus bas en décembre 2015. Mais attendez une minute, il s’agit du prix, ce n’est pas la demande. Et pourtant…

Les effets étonnants des achats de métal des banques centrales sur le marché de l’or Egon Von Greyerz: “Bientôt, il n’y aura tout simplement pas assez d’or physique pour satisfaire la demande à venir.”

Contrairement à l’argent, qui est largement utilisé dans l’industrie, presque chaque once d’or qui sort des mines est disponible à l’achat. Quelqu’un doit posséder ce métal physique. Le prix représente donc la demande.

L’or est en hausse de 31 % et les petits investisseurs vendent : il s’agit d’un indicateur contrarien majeur.

Lire la suite sur or-argent.eu

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des