Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Egon Von Greyerz: “Préparez-vous à descendre avec le lapin blanc au fond du gouffre en suivant Alice au pays des horreurs !”
 

Nous sommes à la fin d’un voyage qui, aux yeux des futurs historiens, paraîtra aussi irréel que celui “d’Alice au pays des merveilles”, du roman de Lewis Carroll. Alice appella le “Thé chez les fous” le goûter le plus stupide auquel elle n’ait jamais assisté. Les cent dernières années pourraient être considérées comme les plus folles de l’histoire. À la fin, la Reine de cœur se met à crier “Qu’on lui coupe la tête !”, mais Alice n’a pas peur et les accuse de n’être “qu’un paquet de cartes”, avant de se réveiller.

Bien que l’histoire ait été écrite il y a 150 ans, si Alice était tombée dans le terrier du lapin et était arrivée dans notre monde fantastique, elle aurait désigné les rois et reines d’aujourd’hui (connus aussi sous le nom de chefs de gouvernements et banquiers centraux) comme un “château géant de cartes”.

Au fil des années, le goûter est devenu de plus en plus extravagant.

Qui paiera la facture de plus grand goûter de l’histoire ?

Le problème est qu’il n’y a personne pour payer la facture du goûter actuel, étant donné que le roi et la reine ont dû imprimer et emprunter 250 000 milliards $ pour payer l’encre de la planche à billet qui tourne à sec. Mais ce n’est pas tout. Ils ont créé beaucoup d’instruments financiers bizarres, à hauteur de 1,5 million de milliards $, en sachant qu’ils exploseraient un jour et causeraient une misère immense. Ils les ont appelé produits dérivés, afin que personne n’y comprenne rien. Enfin, ils ont promis des soins de santé et des retraites d’au moins 500 000 milliards $, en sachant qu’ils ne pourraient jamais les payer. Mais cela a permis de garder les gens heureux… jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’il ne s’agissait que d’une promesse vide.

Egon Von Greyerz: “Les dérivés conduiront au désastre et à l’effondrement systémique” Cette phase d’endettement de plus d’1 siècle touche à sa fin. Préparez-vous au pire !

Le goûter fut excellent. Le roi, la reine et leurs amis, les banquiers et 0,1% de la population, ont vécu dans l’opulence. Les gens ordinaires ignoraient totalement qu’ils étaient responsables de cette dette. Cela n’aurait rien changé s’ils l’avaient su, parce qu’ils n’auraient pu la rembourser.

L’invention la plus ingénieuse de l’histoire de la  finance

Au cours des cent dernières années, le Pays des merveilles a progressivement manqué d’argent. La dette a commencé à augmenter beaucoup plus rapidement lorsqu’en 1971, le roi (Nixon) décida de remplacer l’or par de la monnaie-papier. Jusque là, toute la monnaie émise était adossée à l’or. Mais le roi, la reine et leurs amis banquiers ont adoré cette nouvelle ère, où ils n’étaient plus soumis à la discipline d’avoir un budget équilibré et pouvaient simplement imprimer des morceaux de papier qu’ils ont appelés “monnaie”. Ce fut une grande période pour le roi, la reine et leurs amis proches. Vu qu’ils étaient en première ligne pour recevoir l’argent, qui avait encore de la valeur, ils pouvaient acheter ce qu’ils voulaient. Cette monnaie papier, une fois arrivée dans les mains des gens ordinaires, était déjà avilie et valait beaucoup moins. Les impôts ont dû passer de presque rien il y a cent ans, à 50% ou plus du revenu, en incluant toutes les taxes. Cela était nécessaire pour financer les dépenses déficitaires et payer les intérêts sur la dette.

Greyerz: “Les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent à un rythme exponentiel” Egon Von Greyerz: “Esclavage de la dette + fausse monnaie = effondrement final”

Le roi et la reine récompensèrent généreusement leurs amis banquiers pour cette ingénieuse invention. Plutôt que d’utiliser de l’or, cher, comme monnaie, ils ont pu imprimer ce dont ils avaient besoin, à coûts nuls. Ils n’ont jamais compris qu’en imprimant de la monnaie à coûts nuls, cette monnaie n’a pas de valeur.

La deuxième plus ingénieuse invention de l’histoire de la finance

En fin de compte, il n’y avait même pas assez de recettes fiscales pour payer les intérêts sur les emprunts du pays. Afin de résoudre ce problème, les banquiers eurent une autre idée géniale : émettre de la dette et faire payer à la population les intérêts sur cette dette. Le roi et la reine trouvèrent l’idée fort séduisante, car cela signifiait qu’ils pouvaient émettre de la dette à volonté et ainsi grandement s’enrichir, ainsi que leurs amis, tandis que la population s’endetterait davantage.

Il s’agit de l’invention la plus ingénieuse des banquiers. Plus il y a d’argent, plus la nation emprunte, plus l’État reçoit d’intérêts. Personne n’avait pensé à cela auparavant : émettre de la dette et, au lieu de payer des intérêts dessus, en récolter. Cela signifie que l’État peut emprunter des sommes d’argent illimitées et, que plus il emprunte, plus il fait d’argent.

Ces deux inventions furent totalement révolutionnaires dans l’histoire de la finance. Premièrement, l’impression monétaire à coûts nuls et, deuxièmement, l’émission de dettes tout en étant rémunéré pour cela.

Ces inventions pourraient permettre au goûter (schème de Ponzi) de se poursuivre à jamais, ou au moins jusqu’à ce qu’un petit garçon ne fasse remarquer qu’il n’y a pas de thé dans la bouilloire, et que le château de cartes ne s’effondre.

Alice au pays des horreurs

C’est l’histoire extraordinaire qu’Alice aurait vécue dans ce Pays des merveilles moderne. Elle se serait vite rendu compte que cela allait se terminer en catastrophe et que, cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’un rêve, mais bien d’une vraie histoire d’horreur. Ainsi, ce ne serait plus Alice au Pays des merveilles, mais plutôt Alice au Pays des horreurs.

Cela ne se terminera sans doute pas aussi joyeusement que dans le dernier vers du poème de Carroll :

Tous dans l’après-midi doré

Ainsi, naquit le conte du Pays des Merveilles 
Ainsi, lentement, un par un 
Les étranges événements se forgèrent. 
Et le conte est achevé maintenant 
Et vers la maison nous voguons, un joyeux équipage
Sous le soleil couchant.

Ce voyage-ci se terminera mal. Comme je l’ai écrit dans un article, il y a quelques années, seul Deus ex Machina pourrait sauver la situation, mais cela n’arrivera probablement pas.

Une chance de passer un après-midi doré

Carroll a donné un indice subtil dans le titre de son poème, All in the Golden Afternoon (Tous dans l’après-midi doré). Lorsque le château de cartes s’effondrera, les actifs en bulle tels les actions, les obligations et l’immobilier perdront de 75 à 95% de leur valeur réelle, et les États étrangers et les banques feront défaut. Mais ceux qui se protègent avec de l’or physique et un peu d’argent-métal passeront un “après-midi doré”. L’or est la seule monnaie à avoir survécu pendant plus de 5 000 ans, et il constitue donc l’actif ultime de protection de la richesse :

  • L’or physique est rare, et il ne peut être fabriqué ou imprimé
  • L’or est éternel – tout l’or produit existe toujours
  • L’or n’a pas de risque de contrepartie et il n’est pas la responsabilité d’un autre
  • L’or possède une liquidité instantanée
  • L’or a servi de monnaie d’échange à travers chaque période tendue de l’histoire

Si vous comprenez le risque et comprenez l’histoire, vous devez détenir de l’or.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés


Je vous conseille vivement d’écouter ci-dessous la mise en garde d’Egon Von Greyerz sur la situation actuelle et sur l’énorme crise qui se profile.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: “Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
joseph
joseph
2 années plus tôt

Pas mal du tout. Si ce n’est que l’ouvrage satirique (car il l’était au départ) de Lewis Carroll n’était pas du tout un conte pour enfant ! et accessoirement fût la trame de fond de la saga Matrix des frère.e.s Wachowski… Comme Alice, nous sommes déjà dans le trou, en pays d’absurdie, ayant suivi le lapin blanc (pilule bleu, pilule rouge dans Matrix), Merci Monsieur E.V.G. Enfin quelqu’un qui voit la dette pour ce qu’elle est : un impôt privé. Les préteurs savent très bien que le principal ne sera jamais remboursé, qu’il ne peut plus l’être. Ce qui les… Read more »

beverly
beverly
2 années plus tôt

Franchement si on passe encore cette année sans ce krach ça sera complètement surrealiste, tout est au plus haut de partout avec des records incroyables par rapport aux precedentes crises, les tensions politiques sont à leurs extrèmes, le premier cinglé peut nous envoyer une bombe nucléaire à tout moment. On a intêret à suivre de très pres car n’importe quel jour peut être fatal en tout cas moi je sens ça comme un orage où on voit les nuages qui s’amoncèlent et on sait que ça va peter dans peu de temps. Je ne suis pas spécialiste j’observe mais là… Read more »

Sebastian Salmon
Sebastian Salmon
2 années plus tôt

J’ai trouvé le poème d’Egon Von Greyerz, magnifique.

Je suis très surpris, je ne savais pas qu’il avait des goûts pour la poésie. 😀

Lumpenprolétariat
Lumpenprolétariat
2 années plus tôt

Mais non, Goldorak est sur la route, il va nous sauver…
Il va tuer tous les méchants SDF fainéants socialistes que tout est de leurs fautes, qu’ils ont pas économiser leur RSA pour investir en Asie comme il l’a dit le gentil Charles Gave. Ils ont investi à 8,6% mais c’était de la biére…
Et Goldorak, il v épouser une jolie princesse, fille d’un gentil milliardiare qui a eut l’étincelle divine, d’investir les sous de Papounet dans des bordels et des casinos des pays qui émergent de la grosse cuite que leur a mis les Ricains…

mafia
mafia
2 années plus tôt

“investir les sous de Papounet dans des bordels et des casinos des pays qui émergent de la grosse cuite que leur a mis les Ricains…” mais c’etait la spécialité “épicée” de Lucky Luciano et Meyer Lansky avec leurs amis du “deep state de l’époque” ! Leurs pays des merveilles (pays des horreurs) etait une cuba sous une dictature “Fulgencio Batista”. Apparement, certains ont pu réaliser leurs monstrueuse utopie et mondialiser cette spécialité “épicée” . Alice fait la tapineuse (Lucky adoré ca) en entrainant ses clients dans les casinos de Meyer… Les descendants de Lucky et Meyer devraient maintenant demander des… Read more »

caste
caste
2 années plus tôt
Reply to  mafia

pour cette “caste”, lucky et meyer sont des saints progressistes et avant-gardistes.
Si elle pouvait, elle aurait ériger des statues à leurs effigies au centre de chaque place financière mondiale en l’honneur de leurs visions futures du monde.
pour cette caste, lucky et meyer sont des prophètes.

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x