Benjamin Louvet: « Les cours du pétrole à 100$ en 2019, une hypothèse assez probable ! »

Le pétrole passe peut-être au second plan alors que l’Italie et la zone euro s’enfoncent dans une nouvelle crise politique, mais le redressement spectaculaire des cours de l’or noir ces derniers mois soulève la question d’un possible choc récessif si le phénomène se prolonge. L’analyse de Benjamin Louvet, Gérant Matières Premières chez OFI AM.

Les fonds parient sur le pétrole à 150 $ après la bourde de Trump au Moyen-Orient Carburant: La flambée des prix se poursuit

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

3 commentaires

  1. On a nous vendu un prix croissant obligatoire depuis 20 ans, « car les réserves baissent systématiquement ».
    Qui a prédit que les US produirait plus que l’Arabie Saoudite avec leur pétrole schiste ?
    Sans compter les découvertes dans le monde.
    Personne est donc, en mesure de prédire le prix du pétrole.

    1. Cette analyste a tout faux. Qu’il revoit sa copie avec un peu plus de sérieux et d’honnêteté. Le pétrole va rester sous les 75 dollars et risque meme de retomber sous les 50 car on est dans la situation de fin 2008 et mi 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page