Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: « Guerre contre le cash ! Fin des pièces de 1 et 2 centimes »

Le rapport du Comité d’action publique 2022 recommande de « réduire progressivement la circulation d’espèces » en vue d’ « une extinction complète ».

Parmi les mesures proposées, le CAP envisage la suppression progressive de la circulation d’espèces, comme en Suède. Au départ, on supprimerait juste les pièces de 1 et 2 centimes, « comme cela a été fait en Irlande, en Finlande et en Belgique »… Rien de bien grave n’est-ce pas ?

En France, on ne paie plus qu’à 55 % en espèces alors qu’en Allemagne, c’est 89 % des transactions qui sont réalisées en « liquide », et il me semble que l’économie allemande se porte un peu mieux que l’économie française sans que cela ne puisse se réduire à l’utilisation du cash.

Il faut tout de même se rendre compte que l’argent doit circuler, et qu’il est plus judicieux d’organiser la bande « grise » que de vouloir l’interdire totalement, c’est économiquement contre-productif.

La société française croule sous le poids de sa rigidité, en rajouter une louchée n’est pas pertinent.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit puisque les « rapporteurs jugent qu’une société « sans cash » permettrait de mieux lutter contre la fraude fiscale : la circulation d’espèces favorise le blanchiment d’argent, écrivent-ils, alors que la fraude à la TVA représente en France environ 10 milliards d’euros (contre 60 à 80 milliards pour les grandes entreprises et grandes fortunes), une partie correspondant à des revenus non déclarés »…

Simone Wapler: “Oui, la suppression du cash est complètement totalitaire !” Charles Gave: Une société sans cash est une catastrophe pour les libertés individuelles… Avec des pièces d’Or, vous êtes libre !

Certes, certes, pourtant, l’optimisation fiscale des grandes multinationales qui ont leur siège au Luxembourg de JC. Juncker et qui ne paient pas d’impôt en France sont le véritable sujet. La fraude fiscale à la TVA de l’artisan du coin, ce n’est pas bien, mais vous ne me ferez jamais dire qu’il est un terroriste fiscal, vu le poids des impôts, charges et taxes diverses qui l’accablent… 80 % de charges pour un artisan, sur 100 euros de CA, 8 % d’impôts au mieux pour un groupe du CAC 40… De quoi se gratter la tête !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Moulinex
Moulinex
2 années plus tôt

Et bien je crois qu’on y est.
https://youtu.be/T4V7czG3nOU

sky
sky
2 années plus tôt

« comme cela a été fait en Irlande, en Finlande et en Belgique »
En belgique ? elles circulent encore les pieces de 1 et 2 centimes…

corbel
corbel
2 années plus tôt

A la superette de mon village, les vieux et moins vieux achètent à 2,57 des fruits, 1,74 la boîte, 2,38 le camembert etc… Ils sortent des pièces en 1, 2, 5 centimes parce qu’un sou c’est un sou. Si les centimes disparaissent les prix augmenteront encore. … Ca va! quelques centimes de plus ou de moins. c’est pas la mer à boire Sauf pour tous ceux qui comptent leurs sous au centime près. Et ils sont de plus en plus nombreux. Et la carte bleue? Ben oui, mais c’est plus réaliste de payer avec des sous. On voit mieux ce… Read more »

Emon
Emon
2 années plus tôt
Reply to  corbel

C’est « sûr » que c’est plus réaliste de payer avec des sous…
Comme l’a dit Macron, il n’y a pas d’argent magique c’est-à-dire que ce n’est pas l’argent qui produit des biens, des services et de la nourriture DONC ce n’est pas réaliste du tout d’autant plus que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne car certain(e)s doivent travailler deux fois plus voire davantage que d’autres pour se payer un pain (par exemple) dont le prix est le même pour tout le monde alors que les salaires/horaires ne sont pas les mêmes.

Renée Gibert
2 années plus tôt

les prix ne seront pas arrondis au rang inférieur DONC encore une perte du pouvoir d’achat, sur l’année cela fera quand meme des sous

Bloomberg
2 années plus tôt

heureusement!

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x