Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: “Choc pétrolier ?”
 

Ambiance au Moyen-Orient avec un « tweet » de Trump assez saignant où il a expliqué vertement à ses amis du Moyen-Orient que c’était lui qui fixait les prix du pétrole et que si personne ne lui obéit il coupe les moyens de défense des récalcitrants…

La question est de savoir si l’Arabie et d’autres « alliés » des Américains vont ouvrir les vannes pour maintenir les prix vers le bas, ou si, au contraire, ils ne feront rien ou pas grand-chose.

Dans un tel cas, le pétrole, déjà autour des 80 dollars, pourrait rapidement se retrouver à 100 $, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour l’économie qui ralentit évidemment à chaque « choc » pétrolier.

Charles SANNAT

Bientôt un baril à 100 dollars ? Riyad serait incapable de remplacer le pétrole iranien.
L’Arabie saoudite risque de ne pas réussir à satisfaire la demande internationale en pétrole si les hydrocarbures iraniens n’étaient plus disponibles sur le marché, informe The Wall Street Journal. Dans ce cas, le prix du pétrole pourrait s’envoler jusqu’à 100 dollars le baril.

Riyad entend utiliser sa participation au sommet Opep-non Opep qui aura lieu dimanche à Alger afin de rassurer les marchés sur sa capacité à compenser le déficit mondial de pétrole qui pourrait être provoqué par l’entrée en vigueur de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran en novembre, fait savoir The Wall Street Journal.

Dans le même temps, le média indique que la compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco a déjà prévenu ses clients que les livraisons de son pétrole de haute qualité seront limitées en octobre puisqu’elle avait sous-estimé la demande mondiale.
Selon The Wall Street Journal, l’Arabie saoudite peut s’avérer incapable de substituer aux livraisons iraniennes à long terme, ce qui provoquerait la hausse du prix du pétrole et constituerait un fardeau pour les consommateurs, dont les Américains. Le journal prévient que le cours du baril pourrait alors atteindre jusqu’à 100 dollars.

Sous pression américaine, l’Arabie saoudite a déjà augmenté sa production jusqu’à 10,4 millions de barils par jour. Mais Donald Trump estime que le royaume est capable d’en extraire encore plus – 12 millions de barils par jour afin de compenser une possible sortie forcée de l’Iran du marché pétrolier suite au rétablissement des sanctions américaines. Samedi, le locataire de la Maison-Blanche a appelé les pays de l’Opep à « baisser leurs prix immédiatement ».

Néanmoins, certains responsables saoudiens cités par The Wall Street Journal préviennent que même le niveau de 11 millions de barils par jour est difficile à maintenir pour Saudi Aramco.

Benjamin Louvet: “Les cours du pétrole à 100$ en 2019, une hypothèse assez probable !” Pétrole: l’Agence internationale de l’énergie lance une alerte rouge à la pénurie

Le 6 août, le Président Trump a signé un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions à l’encontre de l’Iran, en affirmant chercher à imposer une «pression économique maximale» sur la République islamique. La deuxième partie des sanctions doit être rétablie le 4 novembre. Le deuxième train de sanctions toucherait notamment le secteur des hydrocarbures iranien.

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
cyrus
cyrus
1 année plus tôt

De quoi il se plaint Trump, c’est pas dans leur intérêt que leur merde de gaz de schiste redevienne rentable?
Ils font des blocus sur le pétrole vénézuélien et iranien pas étonnant la hausse des prix. En vérité tout cela est voulu et ça arrange bien toutes les grandes compagnies de pétrole us. Trump est un trompeur manipulateur c’est tout et il veut cacher qu’en vérité c’est eux qui ont voulu l’augmentation.

Sax
Sax
1 année plus tôt

C’est de la faute des américains, c’est toujours de la faute des américains!

00 882
00 882
1 année plus tôt

Si il veut que les prix baisses, il n a qu à retirer l embargo sur le pétrole Iranien!

00 882
00 882
1 année plus tôt
Reply to  00 882

On dit souvent j’aimerais bien vous y voir à ma place.

Et bah cette année je peux dire que malgré un changement de revenu, je suis toujours en désaccord avec ce genre d images.

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x