Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Argentine: c’est de le 2ème gouverneur de la banque centrale à démissionner en 3 mois !
 

Alors que le peso argentin s’effondre, le chef de la banque centrale démissionne.

L’ancien ministre des Finances Luis Caputo n’occupait ce poste que depuis juin et il est le deuxième président de la Banque centrale argentine à démissionner cette année.

Le gouverneur de la Banque centrale de l’Argentine, Luis Caputo, a démissionné mardi officiellement pour des raisons personnelles, a déclaré la banque centrale dans un communiqué, une annonce surprise au milieu des discussions du pays avec le FMI qui a envoyé le peso en chute libre.

Le peso argentin a chuté de 4,65 %.

L’ancien secrétaire à la politique économique Guido Sandleris a été nommé en remplacement de Caputo, a déclaré la présidence dans une déclaration et devient donc le nouveau gouverneur de la Banque centrale d’Argentine.

« Cette démission est due à des raisons personnelles, avec la conviction qu’un nouvel accord avec le Fonds monétaire international rétablira la confiance dans la situation budgétaire, financière, monétaire et de change », a déclaré la banque centrale… (Traduction personnelle blablablablabalablablabla achetez vite de l’or, le peso ne va pas en finir de chuter.)

Cette nouvelle survient au moment où l’Argentine met la dernière main à un accord visant à renforcer une ligne de crédit de 50 milliards de dollars avec le FMI à New York.

L’économie argentine, qui est frappée par la récession, est accablée par des taux d’intérêt élevés et une monnaie qui a perdu environ 50 % de sa valeur par rapport au dollar cette année.

Avec la remontée des taux américains, c’est l’ensemble des pays émergents qui sont fragilisés.

Charles Sannat: “Nouvelle crise en Argentine ! La fototo… (faute aux taux)” En grave difficulté financière, l’Argentine n’a plus le choix, elle demande au FMI d’avancer ses versements

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x