Charles Sannat: « La Chine préparerait un « mardi noir » pour le dollar américain. Vraiment ? »

La Chine détient plus de 1 000 milliards de dollars d’obligations américaines.

Le marché des obligations américaines appelées « T-Bond » est l’un des marchés financiers les plus profonds et les plus vastes, capable d’absorber des volumes faramineux.

Si la Chine vend pour 3 milliards de dollars de bons du Trésor américain, c’est insignifiant à l’échelle planétaire.

Il n’y a pas là de quoi fouetter un panda chinois.

Néanmoins, il y a une symbolique chinoise évidente. La signification est la suivante : nous nous délesterons au maximum du dollar.

Face aux taxes douanières US, la Chine menace de réduire ses achats de bons du Trésor US… Charles Gave: “La dédollarisation du monde, la Chine s’y intéresse et avec beaucoup d’entrain !”

La Chine reste pourtant coincée car si elle vend tout et provoque l’effondrement de la valeur des obligations américaines, elle se tire une balle dans le pied en entraînant la chute de ses propres réserves !

Les Américains le savent.

Charles SANNAT

Pékin aurait donné des consignes aux banques d’investissement nationales et mondiales pour se défaire d’obligations d’État américaines à hauteur de trois milliards de dollars, affirme The Wall Street Journal, constatant qu’il s’agirait de la deuxième vente d’obligations en dollars en un an et de la troisième depuis 2004.

La Chine envisagerait de vendre ce mois-ci pour 3 milliards de dollars d’obligations souveraines américaines, alors que les tensions commerciales avec les États-Unis se font de plus en plus vives, affirme The Wall Street Journal.

Selon le quotidien, le gouvernement du pays aurait d’ores et déjà donné des consignes en ce sens aux banques d’investissement nationales et mondiales pour rassembler le nombre de titres nécessaires en vue de les proposer à de nouveaux acheteurs.

Il s’agirait d’obligations américaines à dates de remboursement de 5, 10 et 30 ans.
Ce serait la deuxième vente de titres américains par la Chine depuis le début de l’année et la troisième depuis 2004. En effet, en juillet dernier, Pékin s’était déjà débarrassé d’obligations américaines pour 7,7 milliards de dollars.

Toujours selon The Wall Street Journal, dans le contexte de la guerre commerciale avec les États-Unis, si la Chine réussit à trouver des acheteurs, le prix des obligations, en hausse ces derniers mois, chuterait et leur rendement augmenterait. Les dollars que la Chine obtiendrait à l’issue de ces transactions pourraient être revendus, ce qui entraînerait une baisse du cours de la devise américaine.

Mais même après cette opération, la Chine restera le plus grand créancier des États-Unis, avec des titres pour 1 170 milliards de dollars.

Egon Von Greyerz: “L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro !” Le temps est compté: Que se passera-t-il le jour où le dollar s’effondrera ?

Actuellement, au classement des plus grands investisseurs dans les obligations américaines, la Chine est suivie par le Japon, avec 1 036 milliards de dollars, et l’Irlande, avec 300 milliards de dollars. Au total, 6 251 milliards de dollars d’obligations américaines étaient détenus en juillet dernier par les pays et les investisseurs, contre 6 211 milliards de dollars en juin de la même année.

Source: InsolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

11 commentaires

    1. Ne sous estimez pas la Chine-la guerre ne fait que commencer-et le système politique chinois est bien plus stable qu’aux USA OU sera Trump en 2020? Xi ping lui il sera encore à la tête de la Chine–a
      Au fait la grance avec son clown à roulettes elle se prend pour qui? Bon il a au moins le mérite de faire rire

      1. Channy, en ce qui concerne le business, tout est manipulé. La Chine et Trump peuvent très bien devenir amis demain… Ce que je veux dire, c’est qu’ont nous roulent dans la farine avec le business. D’autres choses seront la avant. Macron ? Rien de plus qu’un mec sous mk ultra 😉

  1. Allez voir l état des banques de bon nombre de pays d Asie-et la on est dans le pré-carré de la Chine–beaucoup de pays d Asie ont déjà fait comprendre à la Chine ce qu il adviendrait de leurs relations en cas de guerre commerciale totale entre Pékin et Washington–je ne doute pas que la Chine tente un coup d éclat pour tâter le terrain et sauver la face-mais sa meilleure arme reste que Trump perde les prochaines élections-

  2. La Chine (la vessie) aura été l’USINE (l’urine) du monde, elle s’est répandue partout et nous a permis de vivre dans une FAUSSE paix (les loups/les voraces étant rassasiés).
    En cessant d’être l’USINE/l’URINE du monde (désindustrialisation), elle va forcément céder ses obligations.
    Une tension venue des USA qui a déclaré la guerre commerciale et qui va provoquer la rupture de la poche des eaux (effondrement du marché obligataire).
    Le monde est à la veille d’une RENAISSANCE.
    En Syrie, la dilatation du Col de Lutte est russe : une zone tampon de 15 à 20km de large démilitarisée dont les djihadistes (guerre sainte) devront avoir quitté les lieux au plus tard le 15 octobre prochain.
    Observez la qualité du timing 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page