Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: “Pour Bruno Le Maire, la zone euro n’est pas prête pour affronter une crise !”
 

Dans une interview au Parisien, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a reconnu que la zone euro n’était pas, à ce jour, en mesure d’endurer une nouvelle crise économique ou financière.

Nous le savions déjà.

Mais, voilà une confirmation !!

Comme l’a dit le ministre :

« Nous ne voyons pas de contagion en Europe. La Commission européenne a tendu la main à l’Italie, j’espère que l’Italie saisira cette main. Mais la zone euro est-elle suffisamment armée pour faire face à une nouvelle crise économique ou financière ? Ma réponse est non», a confié le ministre français de l’Économie et des Finances, lors d’une interview au Parisien paru le 28 octobre. Un état de fait pour le moins inquiétant… qui justifie, pour le membre du gouvernement, une intégration européenne accrue sur le plan économique, comme le propose Emmanuel Macron : «Il est urgent de faire ce que nous avons proposé à nos partenaires pour avoir une union bancaire solide et un budget d’investissement de la zone euro.» »

On connaît le projet macronien et des européistes. Pour eux, la réponse c’est plus d’Europe. Techniquement, c’est vrai. Avec une intégration fiscale, sociale, budgétaire, cela peut techniquement fonctionner. Le problème c’est que les Allemands n’en voudront pas.

S’il n’y a pas « plus » d’Europe, alors il en faudra moins.

Charles Gave: La fin de la zone euro est inéluctable…et imminente ! Alan Greenspan: “les jours de l’Euro sont comptés !”

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article 50
Article 50
1 année plus tôt

La zone Euro est un système totalitaire. Qu’est ce que c’est que ce traité anti démocratique qui consiste à présenter son budget à l’Europe et à sa commission non élue pour être validée ? Traité qui soit dit en passant a été ratifié par Monsieur Hollande et sa clique. Le budget Italien présente 2,4% de déficit quand le notre présente 2,8% Alors il est où le problème ? Il est politique parce qu’ils ont la trouille que les Italiens fassent exploser le bidule. Et quelle sont les sanctions en cas de non respect ? Une amende ! Vous y croyez… Read more »

evain
evain
1 année plus tôt

Quand à la prochaine crise il faudra partager “la casse” dans une caisse commune… toutes leurs belles illusions s’effondreront comme un chateau de carte…leur système sera à nu …et les peuples exigeront des explications. 🙄

Article 50
Article 50
1 année plus tôt

Avec une intégration fiscale, sociale, budgétaire, cela peut techniquement fonctionner. Le problème c’est que les Allemands n’en voudront pas. Pas que les allemands : Vous y croyez vous à l’harmonisation fiscale du Luxembourg, de l’Irlande, des Pays-bas et des pays Baltes avec les gueux du sud ? Et l’harmonisation sociale on la fait comment ? En alignant les salaires sur ceux de la Bulgarie mais en restant souverains quant à nos taxes ? Le budget européen ! Les allemands, les néerlandais et les luxembourgeois vont passer un bon moment à se tordre de rire ! Et l’armée européenne, quelle bouffonnerie… Read more »

Jerome Parchanowicz
1 année plus tôt

Lolll il faut remonter les taux d intérêt…

generalchanzy
generalchanzy
1 année plus tôt

En clair, Le Maire se cache derrière “l’Europe”. Quand la crise éclatera, il pourra affirmer: “C’est pas moi, c’est l’U.E ou l’Italie ou les Britanniques.”
J’aurais préféré: ” Mais (la France) est-elle suffisamment armée pour faire face à une nouvelle crise économique ou financière ? Ma réponse est non»

nono
nono
1 année plus tôt
Reply to  generalchanzy

on es plus en france , on es en europe . vous comprenez pas la nuance

vinca minor
vinca minor
1 année plus tôt

Mais ou est le problème ? On a épuisé le bail-out, il reste le bail-in.
Cela devrait suffire, mais, le cas échéant, le capital immobilisé en immobilier est considérable. Et, pour partie, saisissable (déguisé en pseudo-loyers ou en bail centennal sur le foncier, ou ?).
Scénario grec.
Tout va bien.

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x