Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La croissance des salaires au plus bas depuis dix ans
 

Voilà un rapport de l’OIT qui amène un éclairage et une confirmation sur une partie du mal-être français.

Les salaires n’augmentent pas vraiment, et la pression fiscale et autres dépenses contraintes, elles, augmentent considérablement.

Du coup, les fins de mois sont très difficiles. La croissance des salaires n’a jamais été aussi faible depuis dix ans.

« Le rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) consacré aux salaires résonne d’une manière particulière, après un week-end marqué par les mobilisations sociales des «gilets jaunes» et les manifestations contre les violences et les discriminations à l’encontre des femmes.

Deux constats majeurs dominent en effet l’édition 2018-2019, publiée lundi 26 novembre. La croissance mondiale des salaires n’a jamais été aussi faible depuis dix ans, «bien en dessous des niveaux d’avant la crise financière mondiale» de 2008, souligne l’OIT. Et les différences salariales entre femmes et hommes restent à un niveau «inacceptable», soit environ 20 % de moins pour les femmes. »

Le salaire, qui est le « revenu », n’est qu’une variable de la « richesse » réelle ou ressentie. Il y a en gros deux paramètres. Les rentrées et les sorties. Si les rentrées n’augmentent pas, mais que les sorties diminuent, alors le pouvoir d’achat s’accroît ainsi que le sentiment de « richesse ». Quand c’est l’inverse, cela devient vite compliqué. Dans les sorties, vous avez les dépenses de consommation, mais aussi ce que l’on appelle les dépenses dites contraintes ou dit autrement obligatoires, comme le loyer, les impôts… ou l’essence pour aller travailler.

Les causes sont connues. Mondialisation/délocalisations, informatisation/robotisation, et immigration forment un cocktail terrible pour les salaires qui ne peuvent pas augmenter, car le marché du travail reste un marché… régi par l’offre et la demande. Trop d’offres et pas assez de travail = des salaires bas.

Pouvoir d’achat: c’est la claque ! La remontée de la pauvreté en France… Avec Alexandre Mirlicourtois

Lors des 30 glorieuses, le salaire augmentait plus vite que toutes les dépenses contraintes… d’où les merveilleux souvenirs que cette époque peut laisser.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Rogntudjuuu !
Rogntudjuuu !
1 année plus tôt

Pas grave ! Vous n’êtes rien ?
Traversez la rue, changez vos fenêtres et achetez vous une voiture électrique rechargeable au Linky.
Vous allez voir cela fait un bien fou ! 😮

jbr
jbr
1 année plus tôt

La classe moyenne disparue, qui va acheter les produits chinois, même à bas prix?

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x