Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: « On ira tous au paradis… fiscal ! »
 

La France serait devenue le pays du ras-le-bol fiscal. Il est vrai qu’avec 1 038 milliards d’euros en 2017, la somme des impôts et des cotisations sociales payés en France, ce que l’on appelle les prélèvements obligatoires, a dépassé la barre symbolique des 1 000 milliards. Un chiffre impressionnant, équivalent à 45,3 % du PIB, de la richesse produite cette année-là.C’est le plus haut niveau de tous les pays de l’OCDE.La France est dans une spirale infernale de la dépense avec une incapacité chronique à faire baisser la dépense publique.

Le fait de dire que nous avons de « super » services publics ou une protection sociale hors pair touche sa limite lorsque l’on regarde le fait qu’il n’y a pas de grandes différences statistiques d’espérance de vie avec nos grands voisins européens comparables.Alors en attendant tous d’aller au paradis (fiscal), nous sommes pour le moment dans l’un des pires enfers fiscaux de la planète.Et force est de constater que nous ne sommes collectivement pas plus heureux en taxant autant et en redistribuant un peu n’importe comment également.Il faut tout revoir, mais le revoir dans l’intérêt des gens et du peuple. C’est là le point essentiel.Pour approfondir ce sujet, vous pouvez regarder cette vidéo qui donne des chiffres utiles à la compréhension de tous.

Simone Wapler: Pourquoi Macron n’a pas fini de nous pomper Jovanovic: “Macron étant coincé par la dette, il n’aura aucune autre issue que de vider les poches des français !”

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Esprit de contradiction
Esprit de contradiction
1 année plus tôt

Le paradis fiscal est réservé aux riches, donc pas pour moi.^

Jean-Claude
Jean-Claude
1 année plus tôt

Ceux qui le peuvent ont bien raison d’aller s’installer ailleurs. La France, c’est un pays de fous. Et le pire est devant nous.