Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Simone Wapler: Les enragés de l’impôt
 

En France, le pays au 360 impôts et champion mondial de la fiscalité, les élus cherchent encore à aggraver les choses.

Le Figaro du mardi 26 février 2019 :

« A l’image de Jacqueline Gourault, favorable à la création d’un impôt universel sur le revenu, ministres et parlementaires sèment le trouble en multipliant les propositions sur la fiscalité ».

Ce gouvernement, comme tous les précédents, rassemble des enragés pris d’une frénésie taxatrice. Il oublie aussi que les gilets jaunes des débuts ont envahi les ronds-points parce qu’ils avaient eux aussi la rage de l’impôt.

Comment en sommes nous arrivés là ?  Par idéologie. L’impôt, en France est devenu idéologique.

Nous sommes champions du monde de la pression fiscale.

Nous sommes champions de la dépense publique.

Faut-il rappeler que dépenses publiques et pression fiscale sont liées ?

Notre taux de chômage est l’un des plus élevé de l’OCDE.

Notre croissance est atone.

Le niveau de notre éducation nationale ne cesse de baisser et est inférieur à celui de nombreux autres pays.

La mobilité sociale est faible.

Faut-il rappeler que niveau d’éducation et mobilité sociale sont liés ?

Voici quelques images pour étayer ce constat.

Poids de la dépense publique rapportée à la taille de l’économie dans les pays de l’OCDE

Source OCDE

Remarquez à quel niveau se situe la Suisse, pays le plus prospère d’Europe qui ne me semble pas dénué de routes, de chemins de fer, où les cadavres de gens mal soignés n’encombrent pas les rues et les chemins, où les vieillards ne meurent pas de faim et les mendiants ne pullulent pas.

Taux de chômage des pays de l’OCDE

Pour ceux qui pensent que plus d’État, c’est malgré tout la solution au chômage, voici une autre perspective qui vous montre que plus la dépense publique augmente, plus le chômage augmente.

Mobilité sociale

Comme vous le constatez, la France est aussi un cancre en matière de mobilité sociale. Ce n’est pas un manque de moyen. Nous avons, proportionnellement au nombre d’élèves, plus d’enseignants, de personnel administratif et d’encadrement que l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

Y aurait-il une relation de cause à effet entre pression fiscale et ces lamentables résultats ?

Oui ! C’est ce que démontre une étude de l’OCDE qui n’est pas un organisme sur lequel souffle le vent d’un  néo-turbo-méga-libéralisme échevelé. Au-delà d’un certain seuil de dépenses publiques, tout devient superfétatoire, inutile, stérile…

Egon Von Greyerz: “Préparez-vous à la plus grande dépression de toute l’histoire !” Egon Von Greyerz: “Les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel”

Cette étude n’est pas une théorie reposant sur une idée fumeuse d’économiste payé par les contribuables et par conséquent favorable à toujours plus d’interventionnisme. C’est une étude empirique. Elle compare ce qui existe. Des faits (*).

« Les gouvernements des pays membres de l’OCDE dépensent en moyenne 40% de leur PIB pour fournir des biens et services publics et effectuer des transferts sociaux.
[…]
L’ampleur du secteur public a suscité beaucoup de recherches portant sur la relation entre la taille du gouvernement et la croissance économique.
[…]
Ce papier est une enquête empirique sur les effets de la taille et de la composition des dépenses publiques sur la croissance de long terme.
[…]
Les principales conclusions de cette analyse sont que […]  les plus gros gouvernements sont associés aux plus faibles croissances de long terme. Les plus gros gouvernements ralentissent également les rattrapages de productivité ».

Pensez-vous que l’examen rationnel de tout cela calmerait nos enragés de l’impôt ? Pas du tout ! Parce que l’impôt en France ne se jauge pas à son efficacité ni à son utilité. Il est d’abord et avant tout idéologique et clientéliste.

Il prétend « réduire les inégalités » partant du postulat que toute inégalité est injuste.

Il est clientéliste : il faut déshabiller Pierre qui ne votera pas pour moi pour habiller Paul qui votera pour moi.

Ce sont désormais les deux seules finalités de l’impôt en France. Nos enragés de l’impôt de droite comme de gauche font assaut d’ingéniosité pour prendre le pouvoir en s’appuyant sur une majorité d’assistés qu’ils abreuvent de subventions comme de prestations sociales.

La révolte fiscale qu’était initialement celle des gilets jaunes a prestement été récupérée. Ce mouvement qui désormais occupe les pavés chaque samedi signe l’échec complet de notre Etat-providence et de notre démocratie. Ils semblent eux aussi être devenus des enragés de l’impôt pour les autres.

« Comme système de gouvernement, la démocratie se bafoue elle-même à chaque instant. Toute manifestation dans les rues qui entrave la circulation, tout blocage des routes, toute grève de fonctionnaires qui empêchent ma libre circulation sont foncièrement antidémocratiques, non seulement parce qu’ils attentent au droit du citoyen mais parce qu’ils autorisent des minorités à brimer la majorité. Il paraîtrait évident que, dans une démocratie digne de ce nom, chacun ait les moyens de s’exprimer sans léser son voisin ».

Vladimir Volkoff, Pourquoi je suis moyennement démocrate, 2002

Les enragés de l’impôt passent leur temps à réfléchir à la meilleure façon d’opprimer une minorité pour distribuer leurs larcins à une majorité qui les soutiendra. C’est le syndrome Robin des Bois — qui n’oubliait pas de se payer au passage et vivait de sa redistribution.

Les enragés de l’impôt feraient mieux de réfléchir à comment baisser le poids du curseur de 57% à 40% afin de rejoindre les pays les plus prospères.

Quant à leurs électeurs, les enragés de l’interventionnisme étatique, ils devraient avoir honte en relisant la définition de Bastiat :

« L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. »

______

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

(*)THE EFFECT OF THE SIZE AND THE MIX OF PUBLIC SPENDING ON GROWTH AND INEQUALITY ECONOMICS DEPARTMENT WORKING PAPER No. 1344


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié “Pourquoi la France va faire faillite” (2012), “Comment l’État va faire main basse sur votre argent” (2013), “Pouvez-vous faire confiance à votre banque ?” (2014) et “La fabrique de pauvres” (2015) aux Éditions Ixelles.

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
2 Thread replies
6 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
lolochannygeneralchanzyLucideOliverM Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
generalchanzy
Invité
generalchanzy

“… qui vous montre que plus la dépense publique augmente, plus le chômage augmente.” Faux! Plus le secteur privé licencie, plus le chômage augmente donc plus la dépense publique augmente. Quant à la Suisse, elle n’est pas dans l’U.E et ne subit pas les ravages de l’Euro.
« L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. » Comme citation imbécile, on ne peut pas trouver mieux. L’état, c’est l’unité d’un peuple. Pas d’état c’est la Syrie, le Venezuela, l’Afghanistan.

lolo
Invité
lolo

Raisonnement circulaire, si le privé licencie, c’est à cause du poids de l’état qui les rend non compétitif

Lucide
Invité
Lucide

Montrez le taux de sans emploie plutôt que le taux de chômage qu’on rigole un peu.

OliverM
Invité
OliverM

Bonjour,
Toujours payés rubis sur l’ongle……
Les fonctionnaires.

Y fo taxes, encore et encore !

5 700 000 (+600000 élus) (+leurs retraités) qu’ils sont, la plus grande Sarl au monde !

En toute logique la Sarl-parasite devrait faire un CA comparable à la Suisse et le Luxembourg réuni.
Mais mise à part produire des taxes et brader le privé que font ils ?
Même pas foutus de virer les millions de faux comptes Sécurité sociale ou Caf, c’est dire comme ils s’en tamponnent…
Ils touchent, contre quoi au juste… Un bulletin de vote pardi !

mOI
Invité
mOI

“Quant à leurs électeurs, les enragés de l’interventionnisme étatique”
Sans état c’est le Darwinisme et la loi du plus fort
AUCUN service public ne devrait etre privatisé , le régime des autoroutes Francais c’est de l’assistanat de multi nationales

channy
Invité
channy

@AUCUN service public ne devrait etre privatisé”
Oui mais une bonne dose de concurrence ne fait pas de mal, sans Free a combien serait les abonnements internet et mobile? sans concurrence combien couterait vos billets d’avion sur Air France voir pire Air inter aka aeroflot made in Grance etc etc

mOI
Invité
mOI

Que veux tu Simone , tes clients les rupins pratiquent l’évasion fiscale et l’optimisation ,on ne peut dés lors plus taxer que les pauvres _