Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Sécu, rationnement des soins pour équilibrer les budgets
 

Avec un budget de 250 milliards et un déficit de 1,8 milliard d’euros la Sécurité sociale est presque à l’équilibre ce qui constitue un excellent résultat financier au détriment… des gens!
Car cela n’est pas arrivé par hasard.
Si l’on ne peut pas éternellement dépenser plus que de raison, il n’en reste pas moins que l’hypocrisie, la encore doit être dénoncée.
On nous fait croire que les soins sont gratuits et identiques pour tous. Rien n’est plus faux sur la gratuité, car le système coûte cher. Pour légalité de tous devant les soins, la situation se dégrade profondément avec des médecines à double ou triple vitesse, car pour faire des économies, il a fallu tout simplement rationner les soins! Là réside l’hypocrisie.

Le rationnement des soins

Comme l’explique parfaitement cet article du site RTL, « il n’y a pas de prix au sens propre dans la santé, mais des tarifs fixés de façon administrative, et que la plupart des biens médicaux, les visites chez le médecin, les médicaments, sont quasi gratuits, la demande est inépuisable. La seule façon de contraindre la demande, c’est de rationner l’offre. Ce n’est pas véritablement un marché, contrairement aux autres secteurs de l’économie.

C’est notamment pour cela qu’on ferme des lits d’hôpitaux. Dans un système gratuit, le rationnement est le seul moyen de faire des économies. C’est pour cela qu’on bloque chaque année la croissance des dépenses de santé, bien en dessous de la croissance spontanée, qui est de 4%, compte tenu de l’évolution technologique et du vieillissement. C’est pour cela aussi qu’on a le numerus clausus, c’est-à-dire un nombre limité de médecins admis chaque année. Ce qui explique les pénuries qu’on observe de plus en plus dans le système de soins français ».Toute l’hypocrisie exquise à la française réside dans cette phrase d’une terrible perversité: « Dans un système gratuit, le rationnement est le seul moyen de faire des économies ».Les gens pensent être bien soignés parce que c’est gratuit, et en réalité c’est exactement l’inverse, les soins sont rationnés et limités, dégradés justement parce que gratuit et que le « vrai » prix n’existe pas. Le tiers payant total n’est pas un cadeau, c’est un piège.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Esprit de contradiction
Esprit de contradiction
1 année plus tôt

De toute façon les laboratoires n’ont pas pour objectif principal de soigner, mais plutôt de gagner des parts de marché, donc pour cela il faut préparer de futurs clients, avec la complicité des dirigeants, ce n’est pas pour rien qu’ils financent leur campagne.

Aziz Malika Houceine
1 année plus tôt

Lorsque c’est gratuit, c’est vous le produit sur lequel ils font des économies, sur votre santé… etc.

evain
evain
1 année plus tôt

…et les soins gratos pour les migrants madame Buzyn (?Khazar?) si on parlait d’eux???

Un RIC sinon rien!

evain
evain
1 année plus tôt

Rassurez vous le rationnement c’est pas pour tout le monde …

Les grands mères portugaises et les papys Algériens inscrit à la sécu n’ont rien à craindre et cela meme s’ils sont repartis au bled…

La ceinture c’est juste pour vous les Français de souche!

Qu’en pense l’UPR 2019 de la préférence étrangère??????

Asselineau si tu m’entends…

Jnl Sofala
1 année plus tôt

Dernière mesure avant privatisation

evain
evain
1 année plus tôt
Reply to  Jnl Sofala

Tu te trompes, c’est plus vicelard que ça…

l’objectif c’est que des entreprises privées dirigent(tutelle) la gestion de l’organisme public afin de socialiser au mieux les pertes de la sécu (sur le FDS) et gonfler un max le bilan du lobby pharmaceutique….

Après tout c’est normal, c’est le régime de Vichy qui a mis en place le régime par répartition et la sécurité sociale donc sa ». »op de Pétain, sa ». »op de Facho, sa ». »op de Français… et la suite…. ni pardon, ni oublie… le devoir de mémoire… Tondons les FdS!

Sébastien Belfort
1 année plus tôt

Ce que l’on doit rationner c’est les doses de médicaments.
Si le médecin prescrit 1 antibiotique par jour pendant 5 jours, alors le patient doit avoir 5 cachets pas plus!
N’en déplaise Sanofi!
Il est certain qu’une bonne partie du déficit est dû à ce gaspillage inutile!
Car le reste de la boîte de médicaments finit souvent à la poubelle, c’est honteux.

Layla Pitou
1 année plus tôt

encore une foi ce ne seron que les riches qui pourron se soigner

evain
evain
1 année plus tôt
Reply to  Layla Pitou

T’inquiètes pas de régime sec pour le lumpenprolétariat… c’est toujours les memes qu’on tond…