Et si Merkel devenait présidente de l’Union Européenne ?

Voilà ce que raconte Le Monde dans son article intitulé « Entre Merkel et Macron, désaccords annoncés sur le choix des dirigeants européens » dans l’avant dernier paragraphe:

« Du coup, la liste s’allonge : la Bulgare Kristalina Georgieva, actuelle directrice de la Banque mondiale et ex-commissaire européenne, Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, très appréciée par Mme Merkel, voire Enrico Letta, ex-premier ministre italien. Et puis, même si l’intéressée a repoussé cette hypothèse, certains évoquent toujours une possible nomination d’Angela Merkel à la tête du Conseil… »

Et si Merkel devenait présidente à la place de Jean-Claude Juncker, l’homme qui souffre terriblement d’une hernie discale non alcoolique !!!?

Bon ce serait évidemment très mauvais pour l’Europe si Merkel prenait la présidence de la Commission, et si le gouverneur de la Banque centrale allemande Jens Weidemann devenait le gouverneur de la BCE.

Ce ne serait plus l’Europe mais…. la prise de pouvoir de l’Allemagne sur les institutions européennes.

Rien ne dit que cela ne soit pas dans les intentions allemandes.

Rien ne dit que la France puisse s’y opposer véritablement.

Les négociations vont être difficiles, les tractations très longues pour définir de nouveaux équilibres européens.

Macron le président français, est loin d’être en position de force pour faire valoir les intérêts de notre pays.

L’Europe va devenir un gros problème dans les mois qui viennent.

Olivier Delamarche: “Aujourd’hui, on voit bien que l’Europe tient par des bouts de ficelle” Olivier Delamarche: “Tout le monde sait que l’Euro ne marche pas ! Mais on va aller au bout jusqu’à ce que ça nous pète à la gueule !!”

Barnier. Cela serait bien Michel Barnier à la place de Juncker, et c’est un peu l’espoir et le joker français.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédents interventions de Charles Sannat

36 commentaires

  1. L’Europe va devenir un gros problème dans les mois qui viennent.

    Rectification : l’Europe EST DEPUIS BIEN LONGTEMPS un gros problème.
    Quant au trust Allemand, outre la BCE sise à Francfort, il suffit de se pencher un peu sur les institutions européennes pour constater que les Allemands détiennent déjà une majeure partie des postes clés.
    Quant à Michel Barnier, c’est un néo libéral (donc européiste) pur jus : alors lui ou un autre … Vraiment pas de quoi pousser des cocoricos !
    Les français étant à 98% européistes les allemands peuvent dormir tranquilles, ce n’est pas la deuxième puissance économique de l’UE qui viendra les déranger …

    Deutschland über Alles …

  2. Pour continuer la catastrophe qu’elle a semé en Allemagne et en Europe, en refusant entre autre léchelonnement de la grecque, ce que l’Allemagne avait bénéficié de ses partenaires européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page